3
Ukraine
La guerre en Ukraine : le paradis des services de renseignement militaire occidentaux
La guerre en Ukraine : le paradis des services de renseignement militaire occidentaux
© OSINTtechnical

| Gaétan Powis 974 mots

La guerre en Ukraine : le paradis des services de renseignement militaire occidentaux

Depuis que les Russes tentent d'envahir l'Ukraine, les Forces armées ukrainiennes ont capturé un nombre important de matériels russes. En dehors des chars, véhicules blindés, camions, etc. se trouvent quelques pièces uniques comme des missiles guidés, des brouilleurs de dernière génération ou encore des postes de commandement. Il est certain que ces matériels seront analysés par les services de renseignement occidentaux... si ce n'est déjà pas le cas.

Un Kalibr en forêt

Dans un communiqué publié sur Facebook (ici), l'Armée de l'Air ukrainienne annonce avoir trouvé un missile longue portée Kalibr russe. Celui-ci se trouvait dans un bois non-loin de la base militaire de Havryshivka (Vinnytsia, Ukraine) et s'y serait écrasé le 21 mai après avoir été abattu par la défense antiaérienne ukrainienne. Malgré cette interception, le missile n'a pas pris feu ou explosé.

La version 3M-14 du missile Kalibr (SS-N-30 A) est un missile de croisière russe tiré depuis la mer, par un navire de surface ou un sous-marin, en direction d'une cible terrestre. Il s'agit d'un missile récent puisqu'il est entré en service en 2015. Sa portée maximale est estimée entre 1.500 et 2.500 km, avec une vitesse maximale avoisinant Mach 3. Il fait partie des quelques modèles de missiles longue portée de précision de l'arsenal russe. L'analyse du Kalibr permettrait aux États membres de l'OTAN de mieux comprendre le système de guidage pour éventuellement trouver une contre-mesure. C'est aussi une porte d'entrée dans les capacités satellitaires russes puisqu'il peut changer de direction suite à une commande transmise par un satellite.

Il est possible de voir sur les quelques images ci-dessous que le missile retrouvé dans les bois est sur le dos. Son système de guidage est visible car la coiffe s'est probablement désintégrée à l'atterrissage. Les deux premiers compartiments se sont détachés (le premier emporte la charge et le second le carburant). Une partie du compartiment moteur s'est aussi détachée du missile. 

Il faut noter que le missile d'exposition (utilisé en comparaison ci-dessous) comprend aussi le booster. Il s'agit du dernier compartiment derrière les ailettes. Il qui permet au Kalibr de prendre rapidement de la vitesse et après quelques secondes, le booster est largué et le missile utilise alors uniquement son moteur pour voler.

Missile 3M-14 Kalibr d'exposition.
Missile 3M-14 Kalibr d'exposition (avec booster). ©
Missile 3M-14 Kalibr d'exposition.
Partie centrale et arrière du missile Kalibr abattu.
Partie centrale et arrière du missile Kalibr abattu. © UAF
Partie centrale et arrière du missile Kalibr abattu.
Partie avant du missile Kalibr abattu.
Partie avant du missile Kalibr abattu. © UAF
Partie avant du missile Kalibr abattu.
Moteur du missile abattu.
Une partie du système de propulsion du missile. Les ailettes ont probablement été arrachée durant le crash du missile. © UAF
Moteur du missile abattu.

Un véhicule de transmission

Le 15 avril, les Ukrainiens ont capturé un véhicule de transmission R-166-0.5. Concrètement, il s'agit d'un châssis de véhicule blindé 8x8 K1Sh1 modifié pour établir des communications longue distance. C'est un véhicule de communication stratégique, utilisé aux niveaux divisionnaires, voir régimentaire/de brigade mais pas en dessous. Leur déploiement est donc un bon indicateur de la présence de nombreuses troupes russes sur la zone.

Ils peuvent émettre et recevoir des communications sur différentes portées :

  • Plus de 1.000 km en stationnaire et antennes déployées (HF, 1,5 à 29,999999 MHz)
  • +250 km en mouvement (HF)
  • +70 km en stationnaire et antennes déployées (UHF, 30 à 107,975 MHz)
  • +25 km en mouvement (UHF)

C'est aussi un système capable de transmettre dans un environnement brouillé par l'ennemi. Mettre la main sur un véhicule de ce genre permettrait de brouiller toutes les communications entre les grandes unités russes et donc de désorganiser ou de ralentir toute action de leur part.

Un conteneur fort intéressant

Le 22 mars, des militaires ukrainiens ont capturé un conteneur dans la région de Kiev. Ce conteneur, en l'apparence classique, s'est avéré très intéressant car il fait partie du système de brouillage Krasukha-4 :

  • 1 camion Kamaz 8x8 6350 avec les systèmes d'émissions (portée entre 150 et 300 km)
  • 1 autre camion Kamaz 8x8 6350 avec un poste de commandement en conteneur

Il s'agit d'un système produit depuis les années 2010. Il est développé pour notamment brouiller les avions radars AWACS. Il peut également brouiller des radars terrestres et disposerait aussi d'une capacité de brouillage satellitaire. Les pays de l'OTAN utilisant fortement les moyens aériens et notamment les AWACS en poste de commandement aérien (AEWCS), l'analyse de ce conteneur peut apporter d'éventuelles réponses à la menaces de guerre électronique russe.

Des véhicules de commandement intacts

Les Ukrainiens ont également pris des véhicules de commandement et pas seulement des véhicules de commandement tactiques (comme le R-149MA3) mais bien des véhicules de commandement au niveau d'une brigade ou d'une division, comme le R-149MA1 ci-joint.

En dehors de la symbolique, le gain est surtout technique puisque de nombreux matériels sont récupérés totalement intacts. On peut notamment citer des matériels de communication, de cryptage mais aussi des plans (prévoyant des opérations durant 20 jours) ou même des matériels informatiques et des carnets de codes.

Et la liste continue...

Cet article pourrait continuer plus loin :

  • plusieurs hélicoptères de reconnaissance armée Ka-52 descendus ont leur cockpit et certains systèmes peu endommagés voire intacts.
  • la capture d'un système radar de contrebatterie Zoopark-1 1L219 (portée de 40 km).
  • le système radar chenillé SNAR-10M1, chargé d'analyser les mouvements de véhicules ennemis sur le champ de bataille dans un rayon de 40 km (et de transmettre les informations en direct ou par satellite).
  • un poste de commandement 9S932T-1 Barnaul-T. Il s'agit d'un poste de commandement équipant de nombreuses batteries antiaériennes.
  • et bien d'autres...

Il faut donc s'attendre à revoir ces véhicules au sein de centre de recherche de pays membres de l'OTAN, si ce n'est déjà pas le cas ! Ce n'est pas la première fois que les pays membres de l'OTAN mettent la main sur des matériels russes ou soviétiques puisque durant toute la guerre froide, une grande partie de l'arsenal soviétique a été décortiqué par les scientifiques des États membres de l'OTAN, parfois volés, reçus ou même achetés à des pays tiers. Certains matériels seront même maintenus en conditions opérationnelles afin d'entrainer directement les troupes à les contrer, brouiller, contourner ou détruire, mais cela concerne un prochain article actuellement en cours d'écriture...

RUSSIE-UKRAINE Russie Kalibr missile Ukraine


Répondre à () :

degourba | 29/06/2022 16:36

Croyez vous que les russes sont bêtes ? Ils savent déjà que certains matériels tomberont aux des ukrainiens et ils ont déjà changer les codes et autres paramètres. Qui nous dit pas que quelques ceasars sont aux mains des russes ?Si les ukrainiens étaient fort avec les attaques des drones au début de la guerre mais il semble que lors de l'attaque de l'lle aux serpents tout les drones ukrainiens ont été abattus. Les ukrainiens n'ont même démenties et ils sont prompt en la matière.

Gérard | 02/07/2022 15:39

Instructif et très intéressant

geppe | 26/08/2022 16:05

Les russe n'ont jamais été fort pour cacher leur technologie ! Leur meurtre signer par leur manière de faire ! Bref ! Par contre tout ceci est bien beau, ces même excellent par contre, parlons des trolls russe qui ce trouve par exemple sur YouTube pour ne nomer que celui là parmis tous ! Je trouve cela dommage que notre guerre car il s'agit bien de guerre entre eux et nous ! Je trouve cela dommage que personne ne combat leur propagande sur YouTube et autres.. Car si les russe sont fort ses bien en propagande car leur propagande leur amené des alliés par pays entier grâce à la propagande sur les réseau sociaux ! Pour ceux qui vins sur YouTube ils auront peut être vu quelqu'un dans les commentaire qui combat justement la propagande russe, ce gars a un logo vétéran noir , ils fait du bon boulots mais seul ! Ils ma envoyer une fois un lien sur un media indien, un média anglais, chinois, car il combat la propagande sur tout les réseau sociaux, mais ils est seul et je ne comprend pas pourquoi vous ne crée pas un groupe pour contrer cette propagande ! Le gars utilisé juste des lien, des écris affin de prévenir cette population YouTube du pays visée que les russe ne sont pas ce qu'il disent être, mais seul, ils n'yra pas bien loin ! D'ailleurs ils regarde beaucoup les vidéo de xavier et écris des commentaire sur les vidéos lue, je trouve juste dommage qu'il fasse énormément de fautes, ce qui le discrédite un peut mais ici je ne veut pas parler de lui mais doner un exemple à d'autres car ils faut des couilles pour faire ce qu'il fait et je trouve cela dommage de voir que personne d'autres ne le fait ! Sur ce.... Club des vétéran 😁. Vous faites du bon boulot 👍

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité