3
Défense
L'US Navy choisit finalement le sonar CAPTAS-4 européen pour ses frégates
L'US Navy choisit finalement le sonar CAPTAS-4 européen pour ses frégates
© Marine Nationale

| Gaétan Powis 797 mots

L'US Navy choisit finalement le sonar CAPTAS-4 européen pour ses frégates

Raytheon étant dans l'impossibilité de corriger les erreurs du DART, l'US Navy serait sur le point de choisir le sonar CAPTAS-4 européen pour équiper ses futures frégates de la classe Constellation.

Des défauts et un changement de budget

Le Dual-mode Array Transmitter (DART) est un sonar à profondeur variable développé par Raytheon Thechnologies. Il devait au départ équiper trois types de navires en service au sein de la Marine américaine :

  • les deux classes de littoral combat ships en les équipant du pack Anti Submarine Warfare (ASW)
  • la classe de frégates Constellation (description de la classe Constellation en fin de cet article)

Lors de tests en mer le sonar a détecté plusieurs objets. Toutefois, il s'est vite avéré qu'il avait deux défauts qui devaient absolument être corrigés : 

  1. Un manque de stabilité lorsque celui-ci est immergé, rendant la détection moins précise.
  2. Le manque de fiabilité et de performance des transducteurs. Ils permettent de convertir un signal électrique en une onde sonar et sont donc une partie importante du sonar.
Image de synthèse du sonar DART.
Image de synthèse du sonar DART. © Raytheon
Image de synthèse du sonar DART.

Le sonar a alors été modifié en vue d'effacer ces problèmes. Cependant, après plusieurs essais et nouvelles modifications, aucune solution viable n'avait été trouvée. En septembre 2021, le programme avait alors été mis en pause. Or, à cette époque, l'US Navy entamait des discussions sur le design final de la classe Constellation.

Fin mars 2022, les propositions de budget des différentes composantes de l'Armée américaine (article sur les commandes et les fonds de recherches de l'USAF pour 2023) montraient que l'US Navy souhaite supprimer le pack ASW pour ses LCS et compte se séparer de 9 LCS de la classe Freedom. Ces deux annonces n'ont en revanche aucun lien avec l'annulation du DART puisque le remplaçant recherché devra pouvoir s'intégrer facilement au sein des frégates de la classe Constellation.

Le choix du CAPTAS-4

Le Rear Admiral Casey Moton a annoncé à plusieurs journaliste le choix de ce système sonar pour remplacer le DART. Le sonar remorqué actif/passif à immersion variable 4 (CAPTAS-4) est produit par Leonardo et Thalès. Il est spécialement conçu pour la lutte anti-sous-marine. Il s'agit d'un sonar basse fréquence : il est conçu pour rechercher des objets de grandes tailles (un sous-marin) sur de grandes distances (à l'inverse des sonars haute fréquences, capables de détecter des objets de 10 cm, comme des mines, mais à faible distance).

Il est déjà utilisé sur plusieurs types de navires :

  • frégate Type 23 de l'Armada de Chile
  • frégates Type 23 et Type 26 de la Royal Navy
  • frégate F110 de l'Armada espagnole
  • frégate FREMM de la Marine nationale
  • frégates FREMM de la Marina Militare

Il s'avère justement que les futures frégates de la classe Constellation sont basées sur la classe FREMM, dans sa version italienne. L'US Navy pense donc que le CAPTAS-4 est un choix ne comprenant que très peu de risques, que ce soit en termes de compatibilité ou de fonctionnement. De plus, la Marine américaine a déjà eu l'occasion de travailler avec ce sonar, tout particulièrement avec les frégates Languedoc et Provence : en 2020, ces deux frégates FREMM (équipée du CAPTAS-4) ont reçu de la Vème flotte américaine le "Hook'em Award". Il consiste à reconnaitre l'excellence d'un bâtiment en terme de lutte anti-sous-marine et n'avait pas été décerné à une unité française depuis 1991 (flottille 21F sur Atlantique 2). En 2021, les frégates Languedoc et Provence ont également reçu cette récompense.

Frégate FREMM Languedoc larguant son sonar CAPTAS-4
Frégate FREMM Languedoc larguant son sonar CAPTAS-4 © Marine Nationale
Frégate FREMM Languedoc larguant son sonar CAPTAS-4

La classe Constellation

La classe Constellation sera la nouvelle frégate multi-missions de l'US Navy : lutte anti-sous-marine, anti-aérienne, anti-surface et elle devra aussi effectuer des missions de guerre électronique. Elle doit pouvoir opérer en haute mer ou le long des côtes et ce, indépendamment ou en étant imbriquée dans une escadre.

Le contrat de construction a été accordé à Fincantieri/Marinette Marine (F/MM). Si la construction et les essais de la première unité se trouvent être couronnés de succès, la Marine américaine compte commander 20 frégates afin de soutenir la trentaine de Littoral Combat Ships. Dès lors, avec la suppression du pack ASW pour les LCS, la lutte anti-sous-marine des unités légères de l'US Navy ne sera assurée que par la classe Constellation.

La structure du navire est globalement basée sur la version italienne des frégates FREMM, mais avec plusieurs modifications plutôt externe, comme le rappelle le Capitaine Kevin Smith (manager du programme) :

"Les Italiens ont fait un très bon travail dans la conception des espaces intérieurs [...] Vous pourriez dire que nous avons acheté une plus grande maison [mais] du point de vue de la modélisation et de la simulation, c'est exactement le même [navire]." Par exemple, malgré une frégate plus allongée que la classe FREMM italienne, elle gardera une passerelle et un système de propulsion presque similaire.

FREMM VS Constellation.jpg
Quelques données techniques des deux classes de frégates. © Air&Cosmos, Gaétan Powis
FREMM VS Constellation.jpg

En revanche, les parties hautes du navires seront adaptées aux capteurs américains, le sonar et son dôme de proue seront enlevés, les hélices modifiées, et le tonnage augmenté de 500 tonnes.

Informations techniques disponibles dans le rapport du Congrès américain du 31 mars 2022.

FREMM italienne Carlo Margottini_USN.JPG
Frégate FREMM italienne Carlo Margottini. © USN
FREMM italienne Carlo Margottini_USN.JPG
Rendu de la  future classe de frégates Constellation.
Rendu de la future classe de frégates Constellation. © USN
Rendu de la  future classe de frégates Constellation.

USN US Navy Leonardo FREMM


Répondre à () :

Julie | 04/04/2022 13:14

@Gaetan Powis. C'est un joli succès pour le CAPTAS-4. J'avais en tête que, ainsi que les CAPTAS-1 et CAPTAS-2, il s'agissait d'un produit Thales. Mais, comme vous titrez sur un choix européen de l'US Navy et que vous évoquez Leonardo, j'ai poussé plus avant mes recherches. Il semble que ce devrait être la société américaine DRS Sonar System qui contractualisera la vente des sonars CAPTAS-4 destinés à l'US Navy. Cette société est une joint ventures entre DRS Technology (filiale de Leonardo depuis son rachat par Finmeccanicca en 2008) et Thales. DRS Sonar System a également intégré Advanced Accoustic Concept, société américaine, en 2011. Voici la raison d'être de Leonardo dans le succès du CAPTAS-4. Si vous me permettez cette remarque, le titre de votre article évoquant un choix "européen" peut prêter à confusion. Bonne journée.

Mani | 07/04/2022 04:56

Effectivement c'est une coopération franco-italienne point.

JP | 13/04/2022 14:06

@Mani. C'est un produit français commercialisé par une co-entreprise franco-italienne

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité