0
Espace
John Glenn, la mort d’une légende
John Glenn, la mort d’une légende
© Life

| Pierre-François Mouriaux 569 mots

John Glenn, la mort d’une légende

Quatre ans après Neil Armstrong, le premier marcheur lunaire, les Etats-Unis perdent un autre pionnier de leur programme spatial habité : celui qui releva l’affront de Gagarine, en février 1962.

D’abord pilote de la Marine plusieurs fois décoré pour ses combats dans le Pacifique à la fin de la Seconde guerre mondiale et en Corée, puis pilote d’essais réalisant notamment le premier vol supersonique sans escale entre Los Angeles et New York en 1957, John Herschel Glenn Jr. (né le

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité