0
Défense
General Atomics s'impose en Inde
General Atomics s'impose en Inde

| La Rédaction

General Atomics s'impose en Inde

Le groupe américain menace désormais le premier marché export des drones israéliens

30 Guardian 

Fruit d’une location urgente en novembre 2020, les deux MQ-9B Sea Guardian de l’Indian Navy seraient bientôt rejoints par 30 systèmes supplémentaires. Ces nouveaux aéronefs seraient répartis équitablement entre les 3 armées (10 unités chacune). Cette décision du MoD indien intervient juste avant la visite du secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, qui viendra en voyage officiel à la fin du mois. Si ce contrat est confirmé par un premier "down payment", ce serait le premier achat conjoint impliquant les trois armées. Il s'agit là de l'une des conséquences de la création en décembre 2019 du poste de Chief of Defence Staff (CDS), occupé par le général Bipin Rawat.

Vers une version armée 

Le coût estimé de ce contrat serait de 3 milliards de dollars, et les détails concernant les versions (Sea Guardian ou Sky Guardian) comme les options (munitions, charges utiles ..) n’ont pas encore été révélés. Cette décision intervient après l’échec des négociations d’octobre 2020 car l'Indian Navy ne souhaitait pas à l'époque d'armements sur ses futurs drones. General Atomics s'engagerait à livrer l'intégralité de la commande en moins de 3 ans.

Environnement contesté

Ce RPA (Remotely Piloted Aircraft) certifié au standard OTAN (stanag-4671) qui succède au Reaper, a fortement impressionné les militaires grâce à son autonomie (plus de 40 heures en fonction de la charge utile) et aux performances de ses capteurs embarqués. Tout d'abord déployés dans l’Océan Indien, les Sea Guardian auraient été déployés dans le Ladakh pour mener des opérations de reconnaissance contre l'armée chinoise. Mais surtout cette version navale du Guardian viendrait doper les capacités anti sous-marines de la marine indienne. Complémentaires des P-8 Poseidon, ils couvriraient ainsi des hippodromes de surveillance situés à des altitudes plus basses. La capacité des Guardian à opérer dans des conditions difficiles avec une empreinte logistique faible, a convaincu les militaires de se tourner vers General Atomics, au détriment des israéliens. Car jusqu'à présent l'Inde était le premier client export du drone Male concurrent d'IAI, le Héron.

 

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription