3
Défense
Drone espion et SNLE chinois
Drone espion et SNLE chinois

| Bastien Carris 371 mots

Drone espion et SNLE chinois

L’Asie du Sud-Est serait le théâtre d'une véritable guerre d’espionnage maritime entre la Chine et les Etats-Unis. Si l’origine américaine de ce drone est confirmée, sa technologie pourrait fortement intéresser les scientifiques chinois. [...] (371 mots)

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Air & Cosmos
Déjà abonné ?

Répondre à () :


Captcha
Brandon | 29/04/2021 13:24

Si les amerlocs font ça, pourquoi pas en Europe. Mais vu le laxisme de nos armées...et nos politiques......

patrico | 29/04/2021 13:39

Nos Armées ne sont pas laxistes! Mais aux bons vouloirs des dirigeants qui ne souhaiten que des partenarizts, coopérations, synergies etc... comme pour le SCAF et l Eurodrone voilà pour moi ou est le retard d'équipements xtrnovateurs de nos chers Militaires qui bien sûr doivent le voir.

Lima Whiskey | 29/04/2021 14:25

Dur de savoir si le Wave Rider a été repéché en ZEE chinoise. En effet, il faut savoir que le gouvernement chinois a placé une grosse prime pour la repèche de drones. Du coup, et comme le dit H.I. Sutton (Covert Shores), il aussi tout à fait possible que certains drones repéchés soient des drones ELINT (qui comme leurs homologues aériens) sillonnent la limite des eaux territoriales pour "renifler" en toute impunité.

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription