3
Défense
Drone espion et SNLE chinois
Drone espion et SNLE chinois

| Bastien Carris 371 mots

Drone espion et SNLE chinois

L’Asie du Sud-Est serait le théâtre d'une véritable guerre d’espionnage maritime entre la Chine et les Etats-Unis. Si l’origine américaine de ce drone est confirmée, sa technologie pourrait fortement intéresser les scientifiques chinois.

Espionnage réciproque 

La Chine pourrait frapper un grand coup diplomatique contre les Etats-Unis suite aux accusations contre Huawei et DJI. En effet, des pêcheurs chinois auraient récemment péché un drone de renseignement naval américain. Identifié comme le Wave Rider de la société Liquid Robotics, il serait en service dans les marines

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

Brandon | 29/04/2021 13:24

Si les amerlocs font ça, pourquoi pas en Europe. Mais vu le laxisme de nos armées...et nos politiques......

patrico | 29/04/2021 13:39

Nos Armées ne sont pas laxistes! Mais aux bons vouloirs des dirigeants qui ne souhaiten que des partenarizts, coopérations, synergies etc... comme pour le SCAF et l Eurodrone voilà pour moi ou est le retard d'équipements xtrnovateurs de nos chers Militaires qui bien sûr doivent le voir.

Lima Whiskey | 29/04/2021 14:25

Dur de savoir si le Wave Rider a été repéché en ZEE chinoise. En effet, il faut savoir que le gouvernement chinois a placé une grosse prime pour la repèche de drones. Du coup, et comme le dit H.I. Sutton (Covert Shores), il aussi tout à fait possible que certains drones repéchés soient des drones ELINT (qui comme leurs homologues aériens) sillonnent la limite des eaux territoriales pour "renifler" en toute impunité.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité