20
Défense
Défense : des projets pour faire grossir la BA 367 de Cayenne
Défense : des projets pour faire grossir la BA 367 de Cayenne
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy 270 mots

Défense : des projets pour faire grossir la BA 367 de Cayenne

Depuis plusieurs années, l’Armée de l’Air et de l’Espace densifie son dispositif en Outremer, de quoi créer des porte-avions naturels aux quatre coins du globe.

Doubler la surface de la BA de Cayenne

Depuis plusieurs années, l’Armée de l’Air et de l’Espace densifie son dispositif en Outremer, de quoi créer des porte-avions naturels aux quatre coins du globe. Après Nouméa et Papeete qui ont vu leurs capacités d’accueil renforcées (carburant, munitions), c’est Cayenne qui pourrait suivre,

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

Petrau | 29/10/2021 18:28

Disposer de points d'appui justement dimensionnés, pré-approvisionnes en carburant et munitions serait une alternative séduisante à la construction d'un unique nouveau porte-avions indisponible pendant de longues périodes (entretien courant, grand carénage, ..). D'autant que la démonstration a été faite cette été d'une projection en Polynésie d'un groupe de Rafale accompagné de ravitailleurs. L'économie réalisée par l'abandon de ce projet très coûteux et probablement obsolète dès sa mise en service prévue en 2038 (ces gros navires seront alors des cibles de choix pour les missiles hypersoniques qui seront alors parfaitement au point) pourrait permettre d'accroître le format de la flotte de sous-marins et de commander des frégates supplémentaires dont la marine aurait grand besoin. Tout ceci aurait pu être évoqué à l'occasion de l'actualisation de la loi de programmation militaire qui était prévue cet été et qui a été..... annulée. De plus, sans ce porte-avions de peu d'utilité, pas besoin de développer une version spécifique du Scaf, évidemment coûteuse, si toutefois ce dernier voit le jour.

Morin | 29/10/2021 21:14

Des bases-points d'appui terrestres seront-elles moins vulnérables qu'un porte-avions à la mer pour des armes hypersonlques ?

Frédéric | 30/10/2021 05:36

Comme écrit Morin, une cible fixe est elle moins vulnérable qu'une mobile ?

Le goupil | 30/10/2021 11:28

Un Porte Avion est il est vrai beaucoup plus facile à détruire qu'une base terrestre, c'est évident !!!!!

patrico | 04/11/2021 08:55

Tout a fait d accords avec Petrau, sur toutes les lignes ! Je l avais avancé il y a plus d un an . Qui plus est le nouveau porte avion devra ce déplacer avec une Armada très trop lourde à diriger et à projeter ! Des bases aux outres Mer, Guyane, Réunion, N Caledonie, Papeete, Djibouti ...seront plus présentent 24 h sur 24h ! Mais bien sûr il faudra de redoutables Corvettes et autres moyens! Spaces et S Marins en sur-veilles... Merci à Vous Tous !

desforges | 30/10/2021 08:20

Ancien militaire AA

Petrau | 30/10/2021 12:46

@ Morin et Frédéric. Un porte avions est par nature de surface restreinte tout en étant une cible facile pour une arme hypersonique. Une base terrestre peut avoir des installations (et des avions) dispersées sur une grande surface (des km2) nécessitant une nuée de missiles pour être complètement détruite, sachant qu'une reconstruction et un réapprovisionnement restent possible, ce qui est évidemment exclu pour un porte avions. Et puis, il faut bien comprendre que le porte avions était l'arme de la seconde guerre mondiale. Nous avons changé d'époque et de technologie. Attention à ne pas se retrancher derrière une ligne Maginot flottante... Bien cordialement.

Frédéric | 31/10/2021 11:49

Mais toute les puissances, même celles fabriquant les dits missiles hypersoniques, utilisent également les porte-avions, CQFD. Comme moyen de projection de puissance polyvalent, on n'a rien trouvé de mieux. Les bases aériennes sont indispensables pour apporter la logistique a l'autre bout du monde, mais il vaut avoir des chasseurs a 10 minutes de vol de la zone a surveiller qu'à des heures.

Petrau | 31/10/2021 14:20

@Frédéric. Il est intéressant de constater que les américains (source : le Sénat US) envisagent de réduire drastiquement leur programme de nouveaux porte-avions (passage de 8 à 4), que les indiens étudient très sérieusement l'abandon de leur projet d'un 3ème porte-avions au bénéfice de nouveaux sous-marins... La vulnérabilité de ce type de bâtiment à la prochaine menace des missiles hypersoniques rend leur possession hasardeuxse. S'ajoute à cela pour la France le fait de ne posséder qu'un seul porte-avions laisse un vide absolu la moitié du temps. On peut penser que si un acte hostile contre la France devait être commis par une puissance de premier plan, celle ci attendrait sagement que le porte-avions français soit immobilisé pour cause de maintenance. En fait, d'ores et déjà, le Charles de Gaulle ne sert, quand il est disponible, qu'à envoyer des Rafale bombarder ou mitrailler des groupes terroristes, ce qui pourrait être effectué à un bien moindre coût. Je ne vois aucun argument sérieux en faveur du remplacement du Charles de Gaulle. L'essentiel est d'assurer là dissuasion nucléaire, ce qui plaide plutôt pour la construction d'un ou deux SNLE supplémentaires et de nouveaux SNA. Et, pour rebondir sur l'article d'A&C, il serait sans doute pertinent d'arrêter de fermer des bases aériennes afin de pouvoir disperser autant que possible nos moyens aériens en cas de crise grave, ce qu' il ne faut jamais exclure. Enfin. compte tenu de ses moyens financiers limités, il me semble pertinent d'affecter au mieux les crédits dont on dispose dans une démarche prospective qui doit prendre en compte les nouvelles menaces (armes hypersoniques, cyberspace,...). Bien cordialement.

LEROY | 02/11/2021 08:08

2 mini porte drones (20 000T) ne seraient-ils pas préférables à un gros porte avions (on parle à présent de 75 000T) ? Puisqu'il a été prouvé qu'il est possible d'expédier des Rafales de l'autre côté de la planète.

Petrau | 02/11/2021 14:32

@ Leroy. Vôtre idee mérite sûrement d'être approfondie.

patrico | 04/11/2021 15:32

Reponse à Leroy . Notre pays France au niveau industrie Aéro et nos Militaires etats Majors n ont aucune culture Drone ! Mais Drones Figthers et autres effecteurs HATLE ! et UAPS ! Il suffit de lire les supers artivles de A&C pour voir ce que va s équiper notre Marine et autres Armes! Le retard est trop Considérable je le dit et redit car j en suis Persuadé ce sera une future arme extrêmement redoutable Partout! qui plus est avec ce qui ce trame comme développ sous les hangars ! Merci à Tous.

Petrau | 05/11/2021 17:45

La France s'est complètement laissée dépassée en matière de drone. Et pourtant les "briques technologiques" existent (cf. Le Patroller, le Neuron,....). Il est encore temps d'aller de l'avant en se basant sur l'expérience de Dassault et le mode de coopération organisé autour du Ne2. Il est tout aussi temps d'abandonner l'Eurodrone qui semble déjà dépassé avant d'être mis en service, si toutefois il l'est un jour, Et il serait lamentable de ne pas tirer les leçons du recent conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan au cours duquel les drones (d'origine turques) ont fait la différence.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité