1
Défense
Défense : Barkhane neutralise une cinquantaine de groupes armés terroristes
Défense : Barkhane neutralise une cinquantaine de groupes armés terroristes
© Air&Cosmos

| Jean-Marc Tanguy

Défense : Barkhane neutralise une cinquantaine de groupes armés terroristes

Une cinquantaine de groupes armés terroristes (GAT) ont été neutralisés, le 30 octobre, dans la région de Boulikessi au Mali par une frappe de l'Armée de l'Air et de l'Espace, puis une action en réaction des Forces spéciales.

Action initiée par un Reaper

L’action a été initiée par un General Atomics Reaper de l’escadron de drones 1/33 Belfort qui a mené une opération de « find » (recherche de renseignement). Une trentaine de motos et deux fois plus de terroristes ont été détectés : les engins étaient dissimulés sous des « kékés » (arbustes touffus typiques de cette région). Une opération a été déclenchée par le Commandement des opérations spéciales (COS) et son bras armé sur place, la task force Sabre. Les groupes armés terroristes (GAT), au sol, donnaient tous les critères d’une katiba prête à l’action : une frappe aérienne a donc été décidée et le campement a frappé vers 19 heures, alors que la nuit était déjà tombée.  Sur les indications vraisemblables du Reaper, la patrouille de Dassault Mirage 2000D de la 3e escadre de chasse a largué tous ses bombes (quatre) et le Reaper en a fait de même comme l’a reconnu l’état-major des armées. 

Commandos et hélicoptères

Les aéronefs étant en « winchester » (à court de munitions), la patrouille de Mirage 2000D en alerte à Niamey a pris le relais de la précédente, elle a aussi effectué au moins un largage. Plus d’une demi-douzaine de bombes ont donc été larguées., obtenant l’effet majeur sur ce groupe, très concentré. Ce n’est que quelques heures plus tard que les commandos et hélicoptères de Sabre sont arrivés sur place. Une demi-douzaine d’appareils, hélicoptères de manœuvre, Tigre et Gazelle, ainsi que des commandos, dont des opérateurs de l'armée de l'air. Les GAT qui avaient survécu à la frappe s’étaient retranchés. L’état-major des armées évoque des « combats » jusqu’à l’aube.
 

Région des trois frontières

Le groupement au sol, plusieurs dizaines d’opérateurs, a fait quatre prisonniers. Ces ressources, tout comme d’éventuels documents et équipements qui auraient survécu au feu des bombes, permettront de relancer d’autres opérations, dans un cycle désormais classique au Sahel. Dans la phase d’exploitation menée par Sabre, des armements ont été retrouvés, notamment des lance-roquettes RPG. Manifestement, la colonne de motos s’apprêtait à passer à l’action quand elle a été neutralisée. On ignore encore sur quoi. Cette victoire tactique intervient au bon moment. D’autres frappes aériennes ont permis d’obtenir également un bilan dans l’opération Bourrasque, lancée début octobre. 3000 militaires seraient engagés dans cette manœuvre, qui doit faire basculer les opinions publiques et la victoire du bon côté. L’axe d’effort est manifestement dans la région des trois frontières : le COMANFOR, le général Marc Conruyt en a même quitté son PC de N’Djamena (Tchad) pour un point avancé pour diriger l’effort au plus près.

Pour comprendre ces missions de lutte antiterroriste, nos deux hors-série : Barkhane (paru en juillet, toujours disponible sur la boutique Air et Cosmos) et les forces spéciales, actuellement disponible en kiosque.

HORS-SERIE OPERATION BARKHANE

par : Jean-Marc Tanguy
Au sommaire :

  • Prologue : photos, édito.
  • Carte des opérations : double page localisant toutes les bases et leurs aéronefs
  • Barkhane : comment l’Opération Barkhane reprend la main face aux terroristes
  • Chercher & neutraliser les GAT (Groupes Armés Terroristes) : la force de la 3D
  • Le système Sabre : la Task Force est déployée depuis 2009 au Sahel.
  • Les étrangers de Barkhane : Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Grande-Bretagne, USA

 

ACHAT EN LIGNE

OperationBarkhane-325x434.jpg
Opération Barkhane ©
OperationBarkhane-325x434.jpg

Répondre à () :


Captcha
L'amateur d'aéroplanes | 06/11/2020 19:00

Gros lapsus avec des mot oubliés dans le titre et au début de l'article. C'est une cinquantaine de membres de GAT qui ont étaient ''neutralisés''.

| | Connexion | Inscription