44
Défense
Défaillance majeure sur un F-35 : la flotte sud-coréenne interdite de vol
Défaillance majeure sur un F-35 : la flotte sud-coréenne interdite de vol

| Xavier Tytelman 873 mots

Défaillance majeure sur un F-35 : la flotte sud-coréenne interdite de vol

Après une défaillance majeure de l'avionique d'un F-35A ayant interdit la sortie du train d'atterrissage de l'appareil, le pilote a réussi à réaliser un atterrissage sur le ventre. L'intégralité de la flotte sud-coréenne de l'avion de 5ème génération produit par Lockheed Martin est clouée au sol.

Une défaillance majeure sur l’avionique

Un F-35A de l’Armée de l’Air sud-coréenne a été contraint de réaliser un atterrissage d’urgence sans train d’atterrissage le 4 janvier à 13h locale, sur la base de Seosan. D’après les premiers éléments partagés par les officiels à l’agence de presse locale Yonhap, une défaillance majeure de l’avionique de l’appareil aurait empêchée la sortie des trains. D'après Le chef d'état-major adjoint de l'armée de l'air Shin Ok-chul, audité par le parlement le lendemain de l'incident, le F-35A volait à basse altitude lorsque le pilote a entendu une série de détonations. Après vérifications, "tous les systèmes de l'avion avaient cessé de fonctionner, à l'exception des commandes de vol et du moteur". Après avoir hésité à s’éjecter, le pilote décide finalement de tenter de se poser sans les roues, après que la piste ait été préalablement recouverte par les services de secours d’une couche de liquide mousseux réduisant la probabilité d’incendie. L’incident a été jugé suffisamment sérieux pour que l’ensemble de la flotte des 30 F-35 de Lockheed Martin du pays soit interdite de vol, mais sans qu'une mesure identique ne soit prise chez les autres utilisateurs de l'avion,.

Même si l’avion devrait pouvoir être réparé, le caractère sensible des équipements et le revêtement furtif du F-35 rendront ces opérations plus difficiles que sur les générations précédentes d'appareils. Le remise en état d’un F-22 américain après l’affaissement de son train d’atterrissage a par exemple nécessité pas moins de 4 années de travaux… Les capacités de l’armée de l’air sud-coréenne ne devraient être que partiellement réduite, la flotte de 60 F-15K Slam Eagles et 180 F-16 C/D (dont la modernisation au standard V est en cours) devant permettre d’assurer les missions permanente.

F-35 coréen.jpg
La Corée a fait l'acquisition de 40 F-35A pour son Armée de l'Air © Lockheed Martin
F-35 coréen.jpg

Des précédents accidents riches en enseignements

Il ne s’agit pas du premier cas d’appareil endommagé ou détruit suite à des défaillances. L’accident du 19 mai 2020 au cours duquel un pilote avait dû s’éjecter au moment de son atterrissage sur la base Eglin de l’Air Force avait été attribué à une vitesse excessive du pilote. Mais l’enquête complète, publiée en septembre de la même année, avait également révélé que le F-35 n’avait pas émis les alarmes attendue en pareille situation, et surtout qu’il souffrait de défauts logiciels sur les commandes de vols, celles-ci ayant empêché le pilote de rattraper son erreur, lui interdisant de réaliser la remise de gaz qu’il souhaitait initier après avoir touché la piste avec son train principal. Le casque du pilote était par ailleurs mal aligné sur la piste et l’avion connaissait une défaillance de système de génération d’oxygène provoquant une « dégradation cognitive ». L’enquête avait également souligné l’incapacité du simulateur à préparer les pilotes à certaines situations, le comportement aérodynamique de l’avion n’étant pas fidèlement représenté en simulateur. Le mauvais fonctionnement du système d’éjection avait par ailleurs provoqué des blessures au pilote, des résidus de la canopée s’étant logés dans ses avant-bras et ses yeux. L’appareil à 176 M$ avait été déclaré perdu, mais aucune interdiction de vol n’avait été imposée à la flotte d’appareils. Le rapport complet de cet accident est disponible en bas de cet article.

f-35 nez.jpg
En août 2018, un F-35A avait subi un effacement de sa roulette de nez. Un événement plus problématique sur un appareil furtif que sur les générations précédentes d'avions de chasse. © AP
f-35 nez.jpg

Le Japon avait pour sa part reconnu un certain nombre d’incidents liés à des défauts de fabrication spécifiques à la ligne d’assemblage du F-35 présente dans le pays, provoquant plusieurs atterrissages d’urgence sur les appareils du pays. Le crash d’un F-35 japonais avait par ailleurs été attribué à ces défauts, l’avion perdu ayant par le passé réalisé deux atterrissages d’urgence et le pilote ayant annoncé à la radio sa volonté de mettre fin à son entraînement. L’enquête avait finalement conclu que le pilote était désorienté au moment de son impact avec la mer sans que la totalité du rapport ne soit partagée, laissant planer des doutes quant au facteur uniquement humain de l’accident, des pilotes estimant qu’une désorientation spatiale sur un avion de 5ème génération aurait pu également être lié à une nouvelle défaillance d’alignement de son casque, l’avion ne disposant pas d’un afficheur tête haute (ou HUD)...

Les autres problèmes rencontrés par les avions japonais étaient liés à des problèmes sur la chaîne d'assemblage localement gérée par Mitsubishi Heavy Industries.

Le Japon dispose d'une ligne d'assemblage pour le F-35 à Nagoya, gérée par Mitsubishi Heavy Industries
Le Japon dispose d'une ligne d'assemblage pour le F-35 à Nagoya, gérée par Mitsubishi Heavy Industries. © Lockheed Martin
Le Japon dispose d'une ligne d'assemblage pour le F-35 à Nagoya, gérée par Mitsubishi Heavy Industries

Plusieurs interdictions de vol

Il ne s’agit pas de la première interdiction de vol pour le F-35. Après des incidents sur les appareils d'essais en 2011, une interdiction courte en 2014 suite à des fuites d'huile dans le moteur, c'est l’accident d’un F-35B en septembre 2018 qui impose une révision complète des avions. Le apport publié en mai 2019 avait révélé la défaillance d’une partie du circuit d’alimentation en carburant produite par United Technologies, ayant entraîné une perte de puissance moteur et le crash de l’avion. L’équipement, alors présent sur 40% de la flotte mondiale de l’appareil, avait dû être changé.

D'autres cas d'interdictions limitées ont émaillé la vie du programme, comme les défauts de refroidissement du réservoir en 2016, ou les restrictions propre à certains pays, comme le Japon après la perte de son avion en mer et les doutes quant aux causes de l'accident. Ce nouvel accident est cependant observé avec inquiétude chez Lockheed Martin, un tel défaut logiciel pouvant potentiellement toucher toute la flotte mondiale des trois versions de l'appareil de 5ème génération, véritable colonne vertébrale de nombreuses forces aérienne dans le monde.

f-35 homme.jpg
La Corée du Sud s'était engagée sur l'achat de 40 appareils pour 6,8 Md$ en 2014, auxquels un nouveau lot de 20 avions s'ajouté en 2019. ©
f-35 homme.jpg
i-GT7vksb-X4.jpg
La flotte mondiale de F-35 a dépassé les 400 000 heures de vol. Plus de 400 F-35 devraient être opérés hors des USA en 2030. ©
i-GT7vksb-X4.jpg

Répondre à () :

Petrau | 06/01/2022 16:22

Une "défaillance avionique majeure". Ce n'est pas rien, d'autant que l'on pouvait lire hier que le pilote a déclaré que seules les commandes de vol et le moteur étaient en état de marche au moment de l'accident. Félicitons nous tous que le pilote soit indemne.

Hannosset Étienne | 06/01/2022 16:53

Un GROS TITRE mais vraisemblablement ni titre ni article quand l’enquête aura déterminé que la cause des détonations est due à une faute d’un mécano... On parie?

Luckybong | 08/01/2022 05:29

Depuis la construction de cet avion. On attend parler souvent des problèmes de défaillance avionique... Et tout les pays alliés veulent en acquérir. C'est comme fou. Mais par contre tout le monde critique les avions chinois que personne ne connaît exactement leur performance. Que les Chinois cachent leur mystères ou pas. Les critiques continuent. De l'autre côté. Tout le monde connaît les réel défaut du F22/F35 tout les monde veut acheter. C'est débile.

Geoffrey | 06/01/2022 16:24

un fer à repasser volant cet avion ... c'est pas possible !!!

Hannosset Étienne | 06/01/2022 16:48

Ce genre de problème arrive sur tous les avions A L’EXCEPTION des Rafales. Ce n’est pas dû aux qualités du Rafale malheureusement. Ce n’est dû qu’à la volonté de l’armée de terre française de ne pas communiquer sur les incidents...

Mikaschistera | 10/01/2022 16:13

Hanosset etienne «à l’armée de terre », vous êtes sûr…? Moi ce dont je reste persuadé, c’est que le f35 à l’usage va complètement assécher les budgets défense des différents clients européens de cet avion. Le problème c’est que l’on va devoir patienter encore quelques années pour pleinement le constater et que le mal sera déjà fait. À moins que tous les pilotes F35 se contentent de faire de la simu…

Hannosset Étienne | 06/01/2022 16:42

Mercredi, déjà, le chef d’état major adjoint de l’armée de l’air de Corée, le général Shin Ok-chul a fait rapport sur l’incident aux parlementaires coréens. Il a expliqué que l’avion évoluait à basse altitude lorsque le pilote a entendu des détonations. Seules les commandes de vol et le moteur fonctionnaient encore. Manifestement, le pilote avait une pleine confiance en son avion qu’il a décidé de poser son appareil sur le ventre, ce qui n’avait jamais été tenté auparavant. L’atterrissage s’est déroulé sans problème. L’enquête déterminera l’origine de ces détonations. Rappelons que l’enquête menée suite aux problèmes des F35 japonais avait permis de découvrir que Mitsubishi Heavy Industries qui assemble les F35 japonais avait connu un problème avec sa chaîne d’assemblage...

Xavier Tytelman | 06/01/2022 18:03

Merci Etienne, j'avais justement ajouté la déclaration de l'adjoint CEMAA, et je reformule le passage sur les défauts de fabrication au Japon.

Luckybong | 08/01/2022 05:30

Depuis la construction de cet avion. On attend parler souvent des problèmes de défaillance avionique... Et tout les pays alliés veulent en acquérir. C'est comme même fou. Mais par contre tout le monde critique les avions chinois que personne ne connaît exactement leur performance. Que les Chinois cachent leur mystères ou pas. Les critiques continuent. De l'autre côté. Tout le monde connaît les réel défaut du F22/F35 tout les monde veut acheter. C'est débile.

Bernard | 11/01/2022 18:11

"Manifestement, le pilote avait une pleine confiance en son avion" Comme vous y allez M Hannosset...?! N'importe quel pilote sait qu'en temps de guerre, une avionique qui s’éteint complétement, au mieux c'est un échec de la mission, au pire...

jmarc G. | 06/01/2022 18:58

à M.Tytelman imaginons, un instant, qu'un pays client acheteur du F35 procède à une annulation de contrat, voire une procédure judiciaire pour non respect des obligations d'un fournisseur aéronautique. Hypothèse. D'autres pays pourraient suivre, alors si la Suisse en prenait l'initiative......la colère monte chez les utilisateurs du F35. Au fait M.Tytelman vous pourriez travailler avec Pierre.Henri Chuet " Até ", ça ferait une belle paire chez Air et Cosmos. Merci pour tout ce que vous faites. jm G.

jmarc G. | 07/01/2022 10:58

MERCI à Pépito, j'ignorais!!!

Hannosset Étienne | 07/01/2022 14:44

@Pepito. Je vais être clair ! J’ai naturellement fait un "print" de votre commentaire. Vous avez écrit "Até A TRAHI la France en ALLANT VENDRE des infos sur le Rafale et le GAé à la Chine (...)" Une telle AFFIRMATION est constitutive des délits de calomnie, de diffamation et d’imputation mensongère. J’en informe OFFICIELLEMENT Air&Cosmos potentiellement complice si votre commentaire n’est pas effacé. J’espère avoir été clair.

Skok | 06/01/2022 19:32

Ça commence à faire vraiment beaucoup d'incidents... Au début c'était drôle de se moquer de la brique volante, mais ça en devient lassant...

Hannosset Étienne | 07/01/2022 20:06

Ne vous lassez pas, vous avez le droit de prendre votre revanche. Ça fait plus de 10 ans que les pilotes F16 se moquent du Rafale. Ensuite ce sera les pilotes F35.

Cases | 06/01/2022 19:37

Et pourtant il se vend bien

Luckybong | 08/01/2022 05:31

Depuis la construction de cet avion. On attend parler souvent des problèmes de défaillance avionique... Et tout les pays alliés veulent en acquérir. C'est comme même fou. Mais par contre tout le monde critique les avions chinois que personne ne connaît exactement leur performance. Que les Chinois cachent leur mystères ou pas. Les critiques continuent. De l'autre côté. Tout le monde connaît les réel défaut du F22/F35 tout les monde veut acheter. C'est débile.

Loufi | 07/01/2022 03:22

Bravo au pilote, il mérite sa décoration pour avoir ramené l'avion. Sinon je ne suis pas ingénieur système mais la sécurité ne voudrait pas justement qu'en cas de pb l'entrain sorte tout seul plutôt que sa sortie soit interdite ?? Les chiffres de l'armée coréenne sont impressionnants, 280 avions modernes, notre AAE peut se rhabiller. Sinon Etienne toujours en poste pour trouver des excuses. Le chèque de LM est là pour compenser l'astreinte.

Hannosset Étienne | 07/01/2022 13:13

Pas d’excuses, seulement des informations objectives complémentaires, appréciées par monsieur Tytelman qui a complété son articles suite à mes remarques. C’est ça l’objectivité ! A propos d’objectivité, je signale que la vidéo qui circule aujourd'hui (circulait ?) et qui montre le crash d’un Rafale au tremplin en Inde est un FAKE.

Serge Brunier | 07/01/2022 14:51

J'adore Air et Cosmos et sa merveilleuse objectivité... Je vous lis depuis une trentaine d'années... A chaque fois qu'il ya une éraflure sur un avion américain, c'est le gros titre, quand Airbus ou Dassault ont un énorme problème, c'est un entrefilet, voire rien. Je vous adore...

Petrau | 07/01/2022 17:04

@Serge Brunier. Je me rappelle très bien qu'en son temps (il y a moins de 30 ans), A&C avait très largement évoqué les problèmes d'industrialisation de l'A380, ainsi que l'accident subi également par un A380 qui avait vu l'un de ses moteurs quasiment exploser. Côté Dassault, A&C avait également fait état des problèmes (vite résolus par ailleurs) de mise au point des premiers Rafale M. Il y a d'autres exemples. Je n'ai pas cherché à être exhaustif. Bien cordialement.

Hannosset Étienne | 07/01/2022 19:59

Vous me faites penser au Rafale EM02 qui a décolé le 7 février 2019 et qui manifestement vole toujours puisqu’il ne s’est officiellement jamais crashé ni posé. Les mauvaises langues disent que ce vol sert à démontrer que si les Rafales peuvent être ravitaillés en carburant, en vol, les pilotes peuvent également être ravitaillés en baguettes et en camenbert.

Abderrahmane | 07/01/2022 21:59

La Corée leur matériels né pas fiable

Abderrahmane | 07/01/2022 22:06

Je conseille à tous ce qui veule acheter des avions de chasse ou de comba acheter chez les russe c'est du solide

Olivier | 08/01/2022 07:50

L'Égypte vient de renoncer à sa commande de SU-35 après avoir constaté lors d'un exercice entre l'un de ses SU-35 et l'un devses Rafale que le Rafale a pu brouiller le Radar du SU-35 mettant l'avion Russe à la merci des missiles du Rafale

Hannosset Étienne | 08/01/2022 11:13

@Olivier. Si vous aviez lu les articles postérieurs d’Air&Cosmos concernant ce "fameux" exercice, vous sauriez maintenant que l’information était un FAKE ...

Hannosset Étienne | 08/01/2022 11:24

Merci du renseignement. Ont ils des avions de chasse au grand gibier, calibre 300 Win Mag, avec une lunette d’affut Zeiss ou Swarovski 2.3-18X56 ?

Ange | 08/01/2022 12:16

Par habitude, le lis mais ne commente pas les réactions. Mais là, je me dois de le faire. Le F35 sera.un bon avion, un jour... et à quel prix... humain et financier. Espérons le moins possible côté humain... Le Rafale est un avion mature, avec des possibilités d'évolutions. Oui il y en a au tapis avec des pertes humaines. Mais le danger existe et nous le savons lorsqu'on y met nos fesses dans le cockpit. Ne boudons pas cet avion, c'est un bel oiseau performant et efficace. J'ai la chance de bien le connaitre et suis partisan du 'un tien vaut mieux que deux tu l'auras'.

Petrau | 08/01/2022 15:17

Je partage votre point de vue. Il ne faut pas mesestimer le F35. Il finira par être au point à un coût et dans des délais certes démesurés, mais à l'échelle des Usa. Le Rafale F3R en service démontre ses capacités. L'evolutivite de l'appareil ( version F4 en essai, version F5 en cours de définition, ) en fait un avion plein d'avenir

Hannosset Étienne | 08/01/2022 16:25

En lisant votre commentaire, quelques jours après avoir eu la chance de parler avec les pilotes néerlandais de F35 qui me disaient avec enthousiasme être entrés grâce au F35 dans un autre monde dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence, je me dis "pauvre France qui préfère un tien vaut mieux que deux tu l’auras". Il y a peu, les Américains ne voulaient plus de Mirage 2000 dans les coalitions qu’ils dirigent et dirigeront toujours. Dans 10 ou 15 ans, ils ne voudront plus de Rafales... Dans 10 ans, au sein de l’Otan, les pilotes français ne parleront plus qu’avec des pilotes F35 qui vous nargueront comme du temps où les Rafale n’avaient pas encore de radar up to date et qu’ils dépendaient des radars des F16 US, néerlandais ou belges... Pauvre France.

Hannosset | 08/01/2022 22:45

@Petrau. A propos de l’avenir du Rafale, je viens de lire qu’il n’y aura jamais de Rafale de guerre électronique. Le ministère considère que c’est inutile puisque (sauf quand il s’agit de détruire des pick up...) la réalité fait en sorte que les Rafale opéreront à l’avenir, avec les alliés de l’Otan (et leurs F35...) et que les alliés de la France se chargeront de la protection des Rafale. Ma source est sûre. C’est le Journal Officiel du 28 décembre 2021 !!!

Mikaschistera | 09/01/2022 10:44

Etienne vous me faites rire avec votre rafale bashing, qui ne vaut finalement guère mieux que les critiques dont font part les anti-F35 ici ou ailleurs. Je pense que les pilotes hollandais seraient mal vus de critiquer leurs propres nouveaux appareils achetés à fort prix. Quand on achète du nouveau matos au prix fort, on évite de dire que l’on s’est peut-être un peu trop emballé sur certains points… Bien entendu, le F35 a certainement des atouts énormes sur les avions qui ont été conçu 10/15 ans plus tôt et avec 30 fois moins de budget. On verra bien dans quelques années si le F35 est capable de se projeter ailleurs qu’en dehors des 50miles qui entourent leurs bases mais pour l’instant…

Hannosset Étienne | 10/01/2022 15:48

@Mikaschistera. Vous pouvez évidemment rire, ça ne gêne personne et SURTOUT pas moi. Quand on écrit que le Rafale est un excellent avion, qui de plus va encore évoluer, je réponds que je suis d’accord et j’ajoute qu’avec le standard F5, il sera LE meilleur avion des générations ante 5ème génération ! Quand on écrit qu’il est aujourd'hui le meilleur avion et qu'il est supérieur au F35 (d’aujourd'hui !) je crie "au fou !" AUJOURD'HUI, les Rafale (mais aussi les F16 et autres avions de 4ème génération) sont détruits avant d’avoir vu le F35 ! AUJOURD'HUI, les F35 comptabilisent (selon l’info de Dany40) plus d’heures de vol que les Rafale et CINQ FOIS MOINS de pilotes morts, et MOINS d’incidents !!!

Mikaschistera | 11/01/2022 09:17

Non, le rafale, c’est « seulement » 3 décès tout confondu, opération et entraînement. Voir https://omnirole-rafale.com/accidents-et-retraits/ Comprenez qu’ensuite j’ai une certaine réticence quand aux chiffres de votre « buck danny ». Bah oui, vous aimez d’ailleurs bien rappeler que la France ferait de la rétention d’infos sur des problèmes avec le rafale, peut-être que ça se fait allègrement chez lockeed aussi. Notamment sur les coûts réels d’emploi du f35 qui ont ainsi fait basculer certains contrats en sa faveur. Pour ce qui est de son usage en opération, qu’a fait le F35 pour l’instant à part à peine plus d’heures de vol que le rafale, en entraînement et avec un parc d’appareils 4 fois plus important ? Alors certes, vous nous affirmez aussi régulièrement que vos potes pilotes néerlandais sont propulsés dans une autre dimension grâce au F35 et que pendant les simulations, ils gagnent à tous les coups. Mais moi ce que je vois, c’est que les pays comme la hollande disposent d’un appareil qui va coûter 2 à 3 fois plus cher que le rafale sur la durée de vie de l’appareil et qu’en plus il ne sert à rien d’avoir un tel appareil pour un pays qui ne se projette quasi jamais en opération réelle. L’atout principal du rafale sur le F35, on va pas se mentir, c’est pas la technologie, ça c’est sûr. Mais en opération, j’estime que sa fiabilité sera toujours meilleure et qu’il n’aura pas besoin de tout un coûteux régiment de logistique par avion en temps de guerre, contrairement au F35. Car est-ce bien sérieux d’utiliser un F35 furtif uniquement avec quelques armes en soutes en guerre si on ne peut faire décoller toute sa flotte qu’au prix d’un sacrifice financier insurmontable pour des « petits » pays?

Petrau | 09/01/2022 09:34

Les Rois avaient leur bouffon, les sites Internet ont leurs comiques ....

Ange | 09/01/2022 19:36

Son expertise fine nous donne quand même 10 à 15 ans avant que la terre entière se moque de nous.... et puis si les astres s'alignent enfin pour l'idée d'une Europe de la défense enfin commune, 15 ans c'est bien en attendant le SCAF. L'analyse beaucoup plus lucide et pertinente de M. Dany40 est intéressante. Je le rejoins en de nombreux points. Il reconnaît le potentiel à venir du F35. Sans casser le 'reste'. Et détail de taille à rappeler... les détenteurs du F35 ont certes un avantages de taille, mais uniquement s'ils ont la même visions que les USA...

Hannosset Étienne | 10/01/2022 15:12

@Ange. Le nouveau gouvernement allemand ne laisse plus planer de doute sur le successeur du Tornado. Ce sera le F35. Bref, le Scaf est mort ... L’idée d’une Europe de la défense progresse; dans le cadre bien évidemment de l’Otan ! La défense de l’Europe impose qu’elle s’équipe du meilleur matériel et pas d’un matériel deux étoiles d’un seul pays européen. Nous achetons des F35 (qui dixit le ministère français de la défense remplira les missions que le Rafale F5 ne sera pas capable de remplir) et les USA achètent des A400M. Une première commande de 40 avions va tomber. Évidemment, quand la France contrainte et forcée partagera la vision americano-européenne de la défense, elle sera la bienvenue dans le club.

Hannosset Étienne | 10/01/2022 15:52

Et infiniment plus de propagandistes qui racontent n’importe quoi. 😉😉😉 Si Dassault paye bien, pourquoi pas...

Hannosset Étienne | 10/01/2022 15:54

Et infiniment plus de propagandistes qui racontent n’importe quoi. 😉😉😉 Si Dassault paye bien, pourquoi pas...

Ange | 11/01/2022 10:10

Rendez-vous dans 15 ans? Le passé nous a enseigné que rien n'est joué d'avance, surtout en politique. Ou nous savons tous que l'achat d'avion de chasse ne se fait pas uniquement sur des critères techniques. Pour ma part, je ne dénigre pas le F35, je compare seulement ce qui est comparable. La force des US est l'argent. Dassault, petite entreprise française somme toute, n'aura jamais les crédits pour rivaliser sur ce plan. Mais avouez tout de même que proportion gardée, on est pas mal quand même. Ce que je veux dire par là, c'est que je reste très attaché à mon clocher (français) car la diversité (mondialel) est à ce prix. Il y a incontestablement de la place pour le F35, le Rafale et d'autres. Et peut-être que l'équilibre des forces passe par la pluralité. J'avoue que ces échanges sont très intéressantes. Peut-être aurons-nous l'occasion d'en converser librement autrement car mon devoir de confidentialité, et vous l'avez compris, me frustre...

Hannosset | 19/01/2022 00:02

@ange. C’est à moi que vous avez répondu ou au sieur Petrau ?

Dany40 | 09/01/2022 19:04

Autant j'ai beaucoup hurlé sur un article récent concernant le F-35 sur ce site (qui était idéologiquement à charge et avec de grosses largesses avec la réalité des faits), autant je trouve cet article très équilibré et factuel ... c'est bien aussi de dire quand les choses sont bien faites. Il est tout à fait pertinent de mettre le doigt sur les risque potentiels liés à des désorientations des pilotes ou des soucis d'avioniques ... car il faut le rappeler, le F-35 est une sorte d'hybride : c'est un appareil qui est encore en cours de développement pendant qu'il est déployé dans les unités opérationnelles de ses pays acheteurs. Une application très extrême du principe nommé "Concurency" qui a certains avantages (comme l'accélération massive de la formation des pilotes et personnels au sol sur F-35), mais qui forcément impose des risques de non maitrise de certains soucis technologiques ... surtout sur une avion bardé de systèmes totalement nouveaux comme le F-35. Pour autant, quand on lit les retours de pilotes (américains, mais aussi d'autres pays y compris en France) sur la vie de la flotte de F-35, il y a une référence régulière à l'excellente fiabilité de cet appareil. En effet, pour une flotte ayant dépassé en 2021 les 400000 heures de vol total (c'est à dire largement plus que le nombre total des heures de vol de la flotte Rafale française par exemple), le nombre d'accidents et incidents reste plutôt très bas ... surtout si on compare à ce qui s'était passé pour son prédécesseur désigné : le F-16 Bref ... le programme F-35 reste d'une ambition assez dingue ... et beaucoup de militaires de nombreux pays le considèrent comme la solution vitale à leurs capacités opérationnelles pour les 40 prochaines années. quand on lit la littérature de ces décideurs, on comprend ce qu'ils cherchent dans le F-35 et ses capacités, et on sait qu'aujourd'hui le F-35 donne déjà satisfaction sur toute une liste de ces capacités (mais pas toutes !!) ... savoir si les caractéristiques souhaitées et aujourd'hui acquises du F-35 seront pertinentes sur les 40 ans à venir est difficile à affirmer, pour autant il y aura encore pendant quelques années des risques réels d'avoir des étapes de maturité à franchir pour totalement sécuriser certains points très pointus de l'architecture de cette bestiole.

Hannosset Étienne | 10/01/2022 21:53

Ça fait plaisir de lire un commentaire comme le vôtre. Je constate qu’il y a de plus en plus de français qui, comme leurs dirigeants industriels et politiques, comprennent que l’esprit de clocher franco-francais mène la France au cataclysme. J’espère que monsieur Macron vaincra encore madame Le Pen (25% des voix max) et qu'il renforcera la souveraineté européenne face aux nationalismes Hongrois, Polonais et même Français,

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription