2
Défense
Défense : Paris réfléchit à augmenter sa cible d’Airbus A400M Atlas
Défense : Paris réfléchit à augmenter sa cible d’Airbus A400M Atlas
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy 697 mots

Défense : Paris réfléchit à augmenter sa cible d’Airbus A400M Atlas

D’autres programmes majeurs pourraient voir leur cible relevée à la faveur des 413 milliards d’euros de la prochaine Loi de Programmation Militaire. Mais, le ministère des Armées attend des baisses de coûts.

A peine la moitié des Airbus A400M Atlas livrée

Alors qu’à peine la moitié des Airbus A400 M Atlas prévus a été livrée pour l’instant (20 appareils sur 50 prévus, avec 25 livrés en 2025), la France vient d'engager les discussions avec Airbus et les principaux partenaires du programme, Espagnols et

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Ministère des Armées LPM Loi de Programmation Militaire Airbus A400M ATLAS Armée de l'Air et de l'Espace Forces spéciales

Répondre à () :

| 23/01/2023 19:23

jmarc G. Compte tenu des augmentations budgétaires prévues, il serait nécessaire de rouvrir certaines bases fermées.

Yannick | 24/01/2023 16:36

Quel intérêt pour les avions de projections A400M ? alors que la LPM acte la fin du modèle d’armée « expéditionnaire » au profit d’un « pivot vers la haute intensité" il serait donc logique de transférer de la projection vers d'autres fonctions. Il y aurait tant à financer avant des A400M supplémentaires : rien que pour l'armée de l'air : moyens SEAD, Rafale "guerre électronique", renouvellement Rafale M, munitions, défense sol-air (mamba/MicaVl), ... - plus pertinent encore serait un rachat des C130J britanniques d'occasion retirés du service actif et mis en vente, comme avion de transition avant un éventuel "A200M" pour l'horizon 2035-2040 qui remplacerait C130H/J+Casa...

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité