2
Défense
Comment seront équipés les Airbus H160 loués par la Marine
Comment seront équipés les Airbus H160 loués par la Marine
© Airbus Helicopters

| Jean-Marc Tanguy

Comment seront équipés les Airbus H160 loués par la Marine

On sait désormais quels équipements ont été retenus pour les quatre Airbus H160 de la flotte intermédiaire de la Marine.

Les équipements des quatre Airbus H160

On sait désormais quels équipements ont été retenus pour les quatre Airbus Helicopters H160 de la flotte intermédiaire de la Marine. L’équipement radio sera complet avec postes radios V/UHF et satcom. Un direction finder permettra de localiser les émissions radio de détresse. Dans le cadre de leur mission de sécurité maritime, ces appareils disposeront aussi d’un AIS (automatic identification system) permettant la transmission de leurs données d’identication. Intérêt, l’information est diffusée bien au-delà de la portée radar, mais cet AIS est aussi utilisé comme leurrage par les hors-la-loi de la mer.
 

Treuil et corde lisse pour les commandos Marine

En matière d’aérocordage, ils bénéficieront d’un treuil et d’une capacité de corde lisse, ce qui illustre bien que ces Airbus Helicopters H160 pourront aussi être utilisés par les commandos Marine, à l’entraînement, éventuellement en opérations. La pose d’un plancher blindé confirme cette possibilité : les commandos Marine sont postés à Lorient, les H160 seront basés à Lann-Bihoué et à Cherbourg. Les fusiliers marins, qui ont aussi désormais des missions de primo-réaction aux attaques terroristes, sont également des abonnés naturels.
 

Jumelles et boule Euroflir 410

Pour la navigation, la détection et l’identification, les pilotes porteront de nuit des jumelles de vision nocturne et la boule Euroflir 410 de Safran Electronics & Defense a été sélectionnée pour ces appareils (comme pour les 10 H160 de la gendarmerie, d’ailleurs). Un phare de recherche sera aussi mobilisable, avec un mode blanc et jumelles de vision nocturne (mode discret). Autre avantage du H160, un pilote automatique 4 axes présenté comme « évolué » permettant notamment de suivre automatiquement un bateau. Une capacité très utile lors de dépose corde lisse ou treuil sur une embarcation en mouvement notamment. Ces appareils auront également la possibilité d’embarquer un support de matériel médical amovible. En tout état de cause, l’espace sera plus compté qu’à bord des Caïman Marine, avec 12 occupants théoriques (dont les deux pilotes).
 

Répondre à () :


Captcha
Guigz | 02/11/2020 22:23

Il y a erreur ..les h160 ne seront pas postes a Lann-Bihoué mais a Lanveoc.

IVOULA Pierrot | 03/11/2020 06:54

En fait, ayant rédigé l'offre pour Airbus helicopter, je puis dire que les hélicos seront basés à Lanveoc, Hyères et Cherbourg, concernant leurs bases opérationnelles. Concernant les bases d'entretien, la principale sera au cannet des Maures et une base de délestage régionale sera à Angers.

| | Connexion | Inscription