0
Industrie
Carburant durable : Boeing vise les 100 % bien avant 2050
Carburant durable : Boeing vise les 100 % bien avant 2050
© Boeing

| La rédaction

Carburant durable : Boeing vise les 100 % bien avant 2050

Alors que l'Union européenne vient de lancer les bases d'une nouvelle filière industrielle et technologique d'excellence avec l'hydrogène, Boeing préfère, sans attendre les choix des Etats-Unis, miser sur les carburants durables.

Biocarburants : passer de 50 % à 100 % le plus vite possible

Boeing joue la carte des biocarburants ou carburants durables (SAF) avec l'objectif de faire techniquement valider leur emploi sans mélange avec du carburant fossile pour arriver aux 100 % "bien avant 2050". "Les carburants d'aviation durables sont la solution la plus sûre et la plus mesurable pour réduire les émissions de carbone de l'aviation dans les décennies à venir», estime Stan Deal, le nouveau président de Boeing Avions commerciaux. Le constructeur américain prévoit de travailler avec les motoristes, ses fournisseurs et les régulateurs sur les changements techniques à apporter pour permettre aux avions de voler uniquement avec des SAF.

Même objectif pour Rolls-Royce

Le motoriste Rolls-Royce s'est lancé dans cette même démarche et dans ce but doivent débuter des essais sur un moteur Trent au banc à Derby. Le SAF utilisé est produit par l'américain World Energy à base de résidus d'huiles et de graisses non comestibles. Il est fourni par Shell Aviation et livré par le néerlandais SkyNRG qui  s'est associé à KLM pour lancer la construction d'une usine de production de SAF aux Pays-Bas dans la province de Groningue.

En attendant l'hydrogène

L'avion de ligne à hydrogène relève du marathon technologique pour toute la filière aéronautique civile. Sans oublier qu'il faudra s'assurer préalablement de la production d'un hydrogène "vert". Deux chemins parallèles qui prendront du temps. Pour autant le cap est fixé, l'échéance aussi (2035) mais les carburants durables (SAF) sont clairement la bonne solution sur le moyen terme. Reste maintenant à créer les conditions d'une filière d'approvisionnement. Aux Etats-Unis, on s'y active depuis plusieurs années sur la base du recyclage des millions de tonnes de déchets générés chaque jour par les grandes villes du pays. En Europe, la feuille de route est encore à définir.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription