1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Défense

0
Couverture
© MBDA
17/06/2019 09:17 | Par ehuberdeau

Bourget 2019 : La vision du futur de MBDA

Le missilier européen a imaginé plusieurs concepts d'armement qui pourraient être intégrés au sein des projets européens de futurs systèmes de combat aériens. Très connectés ces missiles et remote carriers devront pouvoir contrer des systèmes de dénis d'accès.

En Europe continentale, comme au Royaume-Uni, les travaux de préparation de systèmes de combat aérien futurs avancent. Ceux ci mettront en réseau des avions de combat, des avions de mission, des moyens satellitaires, des drones et "remote carriers" mais aussi de l'armement. MBDA, spécialiste européen des missiles veut participer à ces développements et profite du salon du Bourget pour présenter des concepts innovants.

Les missiles de croisière

MBDA a imaginé deux concepts de missiles de croisière qui pourraient être opérationnels à l'horizon 2030 et pourraient donc être appliqués au programme FMAN/FMC (Futur missile de croisière et missile anti navires franco-britannique). Ces missiles bénéficieront de capacités de pénétration accrues par rapport aux systèmes actuels. Cette famille comprend deux concepts. D'une part un missile polyvalent supersonique et d'autre part un missile subsonique furtif. 

Capture d’écran 2019-06-17 à 09.02.54.png
© MBDA

Le missile supersonique (Vitesse supérieure à mach 1) a été imaginé pour frapper principalement trois types de cibles : les centres de contrôle des systèmes de défense aérienne, les navires et les cibles aériennes de haute valeur tel que les ravitailleurs en vol et les avions de conduite et de commandement. Pour ces missions il sera nécessaire d'aller vite et d'être manoeuvrant. Le missile subsonique furtif a été pensé pour réaliser des frappes dans la profondeur. Il bénéficiera d'une grande endurance et emportera une charge militaire conséquente. Il pourra frapper notamment des cibles durcies. Les deux missiles auront un format comparable à celui du SCALP, soit environ cinq mètres de long pour une masse d'environ une tonne. Le missile pourra être emporté par un avion ou tiré depuis un navire. Le guidage ne dépendra pas du GPS et les missiles bénéficieront de portées de plusieurs centaines de kilomètres.

Capture d’écran 2019-06-17 à 09.06.23.png
© MBDA

Smart Glider/Smart Cruiser

MBDA avait déjà présenté sa famille SmartGlider. Les SmartGlider sont des bombes planantes non propulsées, d'une portée de plus de 130 km, équipées d'un autodirecteur à capteurs multiples. Deux variantes ont été imaginées, une lourde de 1 200 kg et une légère de 120 kg. 

Cet armement met en œuvre l'intelligence artificielle. Des algorithmes devraient aider l'équipage à reconnaître sa cible et donc à être plus réactif. Une fois tirée, l'arme est conçue pour dialoguer avec l'appareil tireur durant l'ensemble de son vol. Les SmartGlider ont été conçues pour être utilisées en essaim. Avec trois points d'emport pour six armes, un Rafale pourrait emporter jusqu'à dix-huit bombes planantes SmartGlider Light. Plusieurs bombes peuvent donc être larguées en même temps pour mener une attaque saturante. Les SmartGlider pourront se coordonner en vol pour adopter des trajectoires complémentaires et perturber les défenses adverses. MBDA propose désormais aussi de développer une version propulsée de l'arme baptisée SmartCruiser. La charge militaire serait réduite mais la portée serait accrue.

Remote carriers

Le terme « remote carriers » désigne une large gamme de systèmes allant du missile connecté au drone de combat. MBDA propose deux effecteurs capable avant de frapper leur cible de réaliser une variété de missions. Celles-ci pourraient comprendre la reconnaissance, le renseignement ou encore la guerre électronique. Le RC 100 est un véhicule de 100 kg, le RC 200 un véhicule de 200 kg plus endurant et plus performant. 

Capture d’écran 2019-06-17 à 09.08.22.png
© MBDA

Le RC 100 pourrait être intégré par le système Smart Launcher permettant d'emporter aussi des bombes SmartGlider. Un avion de combat pourrait donc lancer simultanément des bombes SmartGladier et un ou des RC 100. Le remote carrier pourrait ainsi participer à la désignation des cibles ou brouiller les systèmes de défense adverses pour améliorer l'efficacité du raid.

Capture d’écran 2019-06-17 à 09.10.17.png
© MBDA

Anti missile hardkill system

Il s'agit ici d'un petit missile de un mètre de long, emporté par un chasseur, capable d'intercepter les missiles qui lui sont destinés. Sur un chasseur de prochaine génération, l'AHS pourrait être intégré directement dans la structure de l'appareil sur des lanceurs prévus à cet effet. Pour des appareils plus anciens il pourrait être emporté en nacelle. Le missile devra être intégré au système d'autoprotection de l'avion de combat et devra pouvoir être mis en œuvre sans perturber la manœuvre évasive du chasseur.

MISSILES MBDA SCAF

Répondre à () :

| Connexion | Inscription