2
Défense
Barkhane : la 3eme dimension à l'action
Barkhane : la 3eme dimension à l'action
© EMA

| BOQUET Justine

Barkhane : la 3eme dimension à l'action

Alors que le 30 octobre dernier déjà drone et Mirage 2000 avaient été engagés dans un affrontement avec des groupes armées terroristes, une nouvelle opération a été conduite le 6 novembre avec l'appui de la troisième dimension.

Drone Reaper.

L'Etat-Major des armées a rapporté les détails d'une nouvelle opération conduite le 6 novembre dernier au Mali, visant à neutraliser une dizaine de terroristes appartenant au groupe armée terroriste (GAT) RVIM. Dans l'après-midi, un Reaper en mission de surveillance se dirige vers In Tillit, ville située à 90 km au sud de Gao, afin d’effectuer une reconnaissance et « caractériser un rassemblement suspect », décrit l'EMA.


Renseignements.

Après analyse des renseignements collectés par le drone, des GAT sont identifiés et une opération est alors lancée afin de les neutraliser. Le Reaper procède à une frappe. Il sera par la suite appuyé par des hélicoptères Caïman et Tigre. « Compte tenu de l'ampleur du rassemblement, un groupe de commandos de montage embarqué sur Caïman et appuyé par deux hélicoptères d'attaque Tigre alors d'alerte sont dépêchés sur place. Identifiant des GAT dissimulés encore sur place, le Tigre débute l'engagement et les commandos sont déposés au sol afin de ratisser la zone de frappe » souligne l'EMA.


Bilan.

Suite à ces affrontements, la force Barkhane a pu saisir et procéder à la destruction d'armement, de moyens de communication et de motos – une vingtaine – appartenant aux GAT. Deux terroristes ont été fait prisonniers.

Par ailleurs, l'Etat-Major des Armées annonce que les aéronefs participant à l'opération Barkhane ont mené au cours de la semaine passée 29 sorties ISR, 26 sorties chasse et 45 sorties dédiées à des opérations de ravitaillement ou de transport.

Répondre à () :


Captcha
Ludovic | 09/11/2020 11:54

Et dire que nos décideurs se sont fait des nœuds aux cerveaux pendant des années avant d'armer nos drones pour de fumeuses questions de principe et d'éthique. C'est efficace et adapté à cette guerre, point !... Les salopards d'en face ne se posent pas autant de questions.

Leroi | 10/11/2020 14:53

Tres intéressant

| | Connexion | Inscription