0
Défense
Ballon ISR : contrat allemand pour le Français A-NSE
Ballon ISR : contrat allemand pour le Français A-NSE

| Maxime Anterne 274 mots

Ballon ISR : contrat allemand pour le Français A-NSE

La PME française A-NSE, spécialisée dans le développement de ballons captifs et dirigeables, vient de décrocher un contrat pour la fourniture d’un ballon, le T-350L, qui sera déployé au Niger par Rheinmetall pour l’armée allemande, la Bundeswehr. Ce succès commercial rappelle l’atout stratégique que représentent de tels systèmes.

Surveiller

Les ballons captifs se distinguent par leur permanence. Flottant à plus de 900 mètres de hauteur pendant 40 jours non-stop, et capable d’emporter jusqu’à 200 kg de charge utile, le ballon captif T-350L peut-être équipé de radar et de système EO/IR lui permettant de détecter les menaces en amont. Rappelons que, aux Etats-Unis, le radar L88 de Lockheed Martin équipe les ballons captifs du système de surveillance TARS, déployé le long de la frontière mexicaine pour surveiller l’entrée sur le territoire de petits aéronefs volants lentement et à basse altitude.

Protéger

Sur un théâtre d’opération, la surveillance à basse altitude couvre un enjeu direct de protection des infrastructures critiques. Jusqu’en 2015, l’armée américaine expérimentait le système de détection aérienne JLENS, développé par Raytheon. Ce système, composé de deux ballons capables d’emporter chacun 1 600 kg de charge utile, était équipé d’un radar de surveillance et d’un radar de conduite de tir. À une altitude de 3 000 m, il devait détecter les véhicules terrestres et les missiles de croisière dans un rayon de 550 km.

Communication

L’idée d’utiliser les ballons captifs comme relais de communication n’est pas nouvelle. En effet, l’utilisation par l’armée soviétique de ballons lors de la guerre d’Afghanistan (1979-1989) permis de décupler la portée des communications radios en terrain montagneux. Le T-350L d’A-NSE pourra être ainsi se transformer en relais offrant une couverture supérieure à celle des antennes mâts, tout en diminuant les coûts d’installation. Mais surtout il pourrait constituer un atout indispensable pour surveiller les FOB contre les attaques de roquettes. Le COS avait exprimé à plusieurs reprises ce besoin dans le cadre de son déploiement dans la BSS.

Répondre à () :


Captcha
Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription