2
Espace
ArianeGroup embarque sur la mission lunaire Artemis 3
ArianeGroup embarque sur la mission lunaire Artemis 3
© NASA

| Pierre-François Mouriaux

ArianeGroup embarque sur la mission lunaire Artemis 3

L’industriel franco-allemand annonce ce jour qu’il va livrer des composants clés du système de propulsion du vaisseau spatial Orion pour la mission lunaire Artemis 3 de la Nasa, prévue pour 2024.

Objectif 2024

La Nasa compte toujours renvoyer des astronautes (dont la première Américaine) sur la Lune d’ici quatre ans, avec la mission Artemis 3.

Le vaisseau Orion qui emportera l’équipage sera équipé d’un module de service européen, l’ESM 3 (European Service Module), financé par l’Agence spatiale européenne.

La construction de l’ESM 3 a été confiée le 26 mai dernier à Airbus Defence and Space.

 

Livraison de composant et prestations d’intégration et d’essais

Le mois dernier, Airbus Defence and Space a confié à ArianeGroup plusieurs contrats relatifs à la propulsion de l’ESM 3.

Ainsi, ArianeGroup livrera plusieurs composants majeurs du sous-système de propulsion du module de service, en particulier ses 24 moteurs de contrôle d’attitude (200 Newton de poussée), deux régulateurs haute-pression, diverses valves de carburant, quatre réservoirs de carburant et deux réservoirs d’hélium à haute pression destinés à pressuriser les réservoirs de carburant en vol.

L’industriel franco-allemand va assurer l’intégration et les tests du sous-système de propulsion, ainsi que de certaines parties du sous-système thermique et des sous-systèmes électroniques associés.

Enfin, il aura une mission de support technique lors de l’intégration du système et de la réception du module de service aux États-Unis.

Ces contrats font suite aux décisions prises en novembre 2019 lors de la Conférence ministérielle Space 19+ de l’ESA, à Séville (Espagne).

 

Fierté

ArianeGroup a déjà fourni les composants des sous-systèmes de propulsion des deux premiers modèles de vol, ESM 1 et ESM 2.

Le premier module de service a été livré à la Nasa, tandis que le second est actuellement assemblé et testé sur le site d’ArianeGroup à Brême, en Allemagne.

Stefan Haessler, responsable des activités de propulsion orbitale d’ArianeGroup, se réjouit de ce troisième contrat : « Lorsque les premiers astronautes de la mission Artemis marcheront sur la Lune en 2024, ce sera en partie grâce à l’expertise d’ArianeGroup en Allemagne et en France. Notre savoir-faire et nos systèmes de propulsion accompagnent de nombreuses missions d’exploration. En collaborant à la construction du troisième module de service avec Airbus Defence and Space, nous démontrons notre savoir-faire en matière de vol habité. Nous sommes ravis de mettre nos compétences uniques au service de cette mission lunaire transatlantique. Tous les employés d’ArianeGroup sont extrêmement fiers de pouvoir contribuer à la réussite de cette exceptionnelle aventure humaine. »

Répondre à () :


Captcha
Mani | 28/09/2020 16:58

Un accord entre le Gouvernement Italien (Riccardo Fraccaro) et la NASA (Jim Bridenstine) a été signé la semaine dernière entre autre pour la construction de la colonie lunaire mission Artemis , la participation d'un astronaute italien, ... ce qui n'est qu'une étape pour aller sur Mars

Deres | 30/09/2020 07:03

Donc l'Europe finance sur ses propres deniers le retour d'une américaine sur la Lune... Si ce n'est pas de la vassalite...

| | Connexion | Inscription