1
Aviation Civile
Airbus A350-1000 : Qatar Airways en prend trois d'un coup
Airbus A350-1000 : Qatar Airways en prend trois d'un coup
© Qatar Airways

| La rédaction

Airbus A350-1000 : Qatar Airways en prend trois d'un coup

Le 22 octobre, Qatar Airways a réceptionné trois Airbus A350-1000 le même jour. La compagnie aérienne mise sur ce long-courrier pour remplacer ses A380 jugés "trop gros" et "trop gourmands".

Un réseau progressivement remis en route

Depuis le mois d'août dernier, Qatar Airways rebâtit progressivement son réseau qui était tombé à un nombre minimal de 30 destinations au plus fort de la crise créée par la pandémie. A fin août dernier, le réseau était repassé à 85 destinations desservies par 550 vols hebdomadaires. A mi-octobre, Sofia devenait la 100e destination du réseau de la compagnie aérienne avec un nombre de vols hebdomadaires dépassant les 700.

Airbus A350-1000 pour 327 passagers

Cette reconstruction s'accompagne de la reprise des réceptions d'avions long-courriers. Le 22 octobre dernier, Qatar Airways a donc pris livraison de trois Airbus A350-1000 le même jour, les appareils décollant de Toulouse en trois séquences différentes pour rejoindre Doha. Cela faisait huit mois que Qatar Airways n'avait pas réceptionné un seul long-courrier. Compagnie de lancement de l'A350-1000, Qatar Airways en compte désormais 18 en flotte sur les 42 exemplaires commandés fermes. L'aménagement choisi est une configuration bi-classe pour un total de 327 passagers dont 46 pour la QSuite, une innovation introduite par Qatar Airways. Les A350-900 prennent 283 passagers.

Moins gourmand que l'Airbus A380

La compagnie aérienne a clairement fait de l'A350-1000 le remplaçant de ses A380 qui consomment plus en carburant et émettent donc plus CO2. En comparant l'A380 à l'A350 sur les lignes de Doha à Londres, Guangzhou, Francfort, Paris, Melbourne, Sydney et New York. Qatar Airways a constaté que, sur un vol aller simple typique, l'A350 permettait d'économiser au moins 16 tonnes de dioxyde de carbone par heure-bloc par rapport à l'A380. L'analyse a révélé que l'A380 émettait plus de 80 % de CO2 de plus par bloc-heure que l'A350 sur chacune de ces liaisons. Dans les cas de Melbourne et New York, l'A380 a émis 95 % de CO2 de plus par bloc horaire, tandis que l'A350 a permis d'économiser environ 20 tonnes de CO2 par bloc horaire. Jusqu'à ce que la demande des passagers retrouve des niveaux appropriés, Qatar Airways continuera donc à maintenir ses A380 au sol et à exploiter des appareils "commercialement et écologiquement responsables".

Répondre à () :


Captcha
Benvindo | 27/10/2020 02:13

J'aime cette compagnie,et je voulais savoir à quand viendra le tour d'Angola? Merci...

| | Connexion | Inscription