0
Air&Jobs
Air&Jobs : Comment devenir pilote d’hélicoptère ?
Air&Jobs : Comment devenir pilote d’hélicoptère ?
© DR

| Antoine Gardelle (avec Lucas Charoff) 527 mots

Air&Jobs : Comment devenir pilote d’hélicoptère ?

Si vous avez toujours rêvé d’être aux commandes d’un hélicoptère, cet article est fait pour vous. Nous vous expliquons quelles sont les voies et formations à suivre, si vous souhaitez un jour faire partie de ceux qui ont la chance de piloter ces aéronefs.

Description

Le pilote d’hélicoptère transporte des passagers à bord, effectue des prestations aériennes notamment l’assistance aux personnes, épandage agricole ou réalise des missions de combat au sein de l’armée.

Les missions

On ne compte plus les modèles qui ont été produits et ont rejoint la grande famille des hélicoptères. Depuis le début du XXème siècle, ces voilures tournantes ont rempli toutes les missions possibles, partout dans le monde. De la surveillance à la maintenance en passant par les conflits armées ou encore le transport de troupes et de marchandises, les hélicoptères assurent des services aussi multiples qu’imaginables.

Ainsi, les voies de formation et/ou de conversion sont aussi variées que possible. Néanmoins, l’obtention de certains diplômes élémentaires est essentielle pour piloter un hélicoptère, que vous soyez dans le transport médical ou dans le transport de passagers par exemple. 

Études/Formations pour devenir pilote d’hélicoptère

Pour devenir pilote d’hélicoptère, il existe 2 principales voies d’accès : La formation civile et la formation militaire. Nous allons détailler chacun d’entre-elles :

Les formations civiles :

La filière civile est une des voies les plus communes. Depuis quelques années, de nombreuses écoles payantes ont fait leur apparition, et proposent des formations un peu partout en France. Vous pouvez également décider de vous rendre aux États-Unis ou au Canada où de nombreux pilotes suivent une formation de six mois à un an avant de revenir en Europe.

Ces formations sont coûteuses et peuvent aller de 50 000 euros à 150 000 euros, seules les bourses les plus garnies pourront permettre d’accéder à ces cours et obtenir un diplôme de pilote privé (PPL-H) réservé aux vols loisirs, ou de pilote professionnel (CPL-H).

Avant de vous lancer dans ces formations, nous vous recommandons de passer votre classe 1 afin de vous assurer que vous êtes aptes à être éligible à la formation. Vous devrez également passer des épreuves théoriques que proposent la plupart des écoles de pilotage.

La formation militaire

Si vous n’avez pas les moyens ou l’envie de vous former dans le monde civil, sachez que rejoindre l’Armée de l’air française, la Marine Nationale ou l’ALAT (Aviation Légère de l’Armée de Terre) vous permettra d’obtenir votre licence de pilote professionnel. Les contrats proposés sont des CDD renouvelables de 10 ans.  Comme dans la filière civile, vous devez passer des visites médicales et être détenteur du baccalauréat. Seuls sont acceptés, à l’ALAT et dans la marine, les recrues qui ont entre 18 et 32 ans. Dans l’Armée de l’air, vous devrez avoir plus de 27 ans. La Gendarmerie et la Sécurité civile proposent des postes de pilote exclusivement à ceux ayant suivi une formation et une carrière au sein des trois armées.

Salaires

Le salaire du pilote d’hélicoptère dépend de son emploi dans le secteur public ou privé. On estime qu’un pilote dans l’armée perçoit en moyenne 40 000 euros annuel contre environ 100 000 euros par an pour un pilote privé. Ces chiffres sont à titre indicatif et dépendent de nombreux facteurs comme le grade de l’aviateur, la filière que vous rejoindrez, la plus lucrative étant bien sûr le transport de passagers VIP. Mais seul les pilotes les plus expérimentés parviennent a accéder à ce poste.


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité