0
Aviation Civile
Air France est optimiste pour sa saison été 2022
Air France est optimiste pour sa saison été 2022
© Air France Corporate

| Antoine Gardelle 303 mots

Air France est optimiste pour sa saison été 2022

Malgré la hausse des coûts du carburant, la guerre en Ukraine et la pandémie persistante, la compagnie reste optimiste pour l’été 2022. Air France va augmenter ses trajets long-courriers vers l’Amérique du Nord, l’Afrique, les Caraïbes et l’océan Indien.

Une hausse des réservations

 Air France a constaté une forte demande pour les voyages de l’été 2022 notamment en destination de l’Amérique du Nord, de l’Afrique, des Caraïbes et de l’océan Indien. Les réservations pour l’Amérique du Nord sont supérieures à celle de 2019, ce qui en fait une destination privilégiée pour la compagnie. En effet depuis la réouverture des États-Unis en novembre 2021 aux voyageurs vaccinés, la demande n’a cessé d’augmenter. La compagnie reste optimiste pour les mois à venir en 2022. En revanche certaines destinations sont beaucoup moins prisées notamment l’Asie. La guerre en Ukraine a engendré une hausse de la consommation de carburant, en raison de l’évitement du survol de l’espace aérien russe. Les vols entre la France et l’Asie du Nord, doivent emprunter un autre itinéraire avec des temps de trajets augmentés, jusqu’à 4 heures supplémentaires en moyenne.

Air France devrait augmenter les prix de ses billets pour une partie de ses vols

L'augmentation du prix du baril de pétrole touche inexorablement le groupe Air France et sa compagnie-sœur KLM Royal Dutch Airlines. Ce carburant représente jusqu’à 30% des coûts globaux de la compagnie aérienne franco-néerlandaise, d’où la hausse des prix pour les passagers. En pratique, cette hausse représente un coût supplémentaire de 40 euros pour un vol vers les Caraïbes où le prix du billet était proposé initialement à "619 euros aller-retour". En revanche cette augmentation ne concerne pas les vols moyen-courriers, Air France assure avoir une couverture suffisante pour ne pas faire payer le prix du billet plus cher à ses clients. La politique de couverture permet d'acheter du carburant en amont avec un prix déterminé, qui ne bouge pas. Concrètement, pour le premier trimestre de 2022, la compagnie a acheté 72% de la consommation de carburant nécessaire, et pour le deuxième trimestre, 63% de couverture.

 


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité