11
Défense
Afghanistan: déroute militaire ou realpolitik ?
Afghanistan: déroute militaire ou realpolitik ?

| Yannick Genty-Boudry 1155 mots

Afghanistan: déroute militaire ou realpolitik ?

Alors que la majeure partie des médias et des gouvernements occidentaux restent focalisés sur la situation des Afghans réfugiés dans l’aéroport de Kaboul, le pouvoir Taliban sécurise lui son ancrage diplomatique et économique au travers du projet de gazoduc co-financé par les Etats-Unis qui reliera les gisements turkmènes aux territoires pakistanais et indiens. Un projet qui permet de lever le voile sur un enjeu méconnu du conflit afghan, et sur la stratégie américaine à long terme.

Gazoduc

Le porte-parole des Talibans a déclaré hier, qu’après la réouverture des principales banques afghanes, l’objectif pour le nouveau gouvernement était d'achever la construction du gazoduc TAPI (Turkmenistan-Afghanistan-Pakistan-India) qui doit répondre aux besoins énergétiques croissants des indiens en acheminant l’hydrocarbure depuis le champ gazier de Galkynysh. Un projet financé par

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

Petrau | 28/08/2021 08:36

Cet article ne manque pas d'intérêt, mais on se demande ce qu'il fait dans Air et Cosmos.

Gerardc27 | 28/08/2021 08:40

Excellent éclairage de la situation au travers des intérêts toujours bien compris des américains. Les talibans malgré leurs allures farouches sont devenus experts en économie.

Tankaboum | 30/08/2021 12:27

La vente d’armes et encore plus celle d’avions de combat est dépendante des actions et intérêts géopolitiques. Cette facilitation américaine générera probablement la vente de matériel, et les caresses dans le dos de l’émir du Qatar par Macron sur ce sujet faciliteront peut-être la vente de rafales à l’Inde, qui sera un des grands bénéficiaires du pipe-line. Donc merci pour cet éclairage dont je n’avais aucune connaissance.

Marquis | 30/08/2021 17:45

Merci pour cet article très documenté qui constitue une synthèse extrêmement pertinente, avec une profondeur de 30 ans, pour celui qui veut comprendre quelque chose à la situation géopolitique et stratégique de cette région. Quelle que soit l’opinion que l’on a sur la politique extérieure américaine, il est assez réconfortant de voir qu’elle comporte toujours un volet «  long terme ». Même s’il s’agit essentiellement du domaine des hydrocarbures. Par ailleurs, dans ce Grand Jeu à affrontements croisés, on peut voir les Talibans sous un jour inédit, de même les Qataris. Ce gambit de l’Afghanistan ne manque ni de force ni d’audace avec le puissant argument du TAPI, et l’on peut apercevoir aussi une vraie constance dans la poursuite de l’idée par delà les vicissitudes de la conjoncture internationale et des aléas électoraux.

Max | 04/09/2021 13:39

Trop peu de personnes ont pour l'instant assimilé les répercussions cataclysmiques de ce bouleversement géostrategique.

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité