0
Défense
205 M€ pour le fonds européen de la défense
205 M€ pour le fonds européen de la défense
© Commission Européenne

| BOQUET Justine

205 M€ pour le fonds européen de la défense

La Commission Européenne a annoncé que 205 M€ allaient être débloqués afin de soutenir le fonds européen de la défense et plus précisément les initiatives PADR (volet recherche) et EDIDP (volet développement).

« Renforcer l'autonomie stratégique et la compétitivité industrielle de l'Union européenne ».

La commission européenne a annoncé le 15 juin qu'un financement de 205 M€ avait été approuvé dans le cadre du fonds européen de la défense, une somme qui devrait ainsi permettre de soutenir au total 19 projets européens. Parmi cet ensemble, 16 projets se consacrent aux questions de défense et 3 autres sont orientés vers les « technologies de rupture qui seront menés à l'échelle paneuropéenne » précise la Commission européenne. Par ailleurs, notons que les projets menés dans le cadre du FEDEF s'inscrivent dans la continuité du développement de l'Europe de la Défense, avec 9 propositions issues de projets CSP (coopération structurée permanente).

 

Préparer la création du fonds européen de défense.

Dans ce cadre, ces projets seront développés à travers les initiatives PADR (preparatory action on defence research) et EDIDP (european industrial developement programme), qualifiés comme étant « deux programmes précurseurs d'un véritable Fonds européen de la défense ». Le premier se concentre sur le volet recherche lorsque le second vise à soutenir les développements industriels. Thierry Breton, commissaire au marché intérieur, s'est réjoui de cette annonce et a ainsi déclaré : « Ces projets prometteurs démontrent la capacité de l'Union à promouvoir et à soutenir la coopération entre les industries de la défense sur le territoire européen et entre les États membres. En développant des technologies et des capacités de défense de haut niveau, nous renforçons la résilience et l'autonomie stratégique de l'Union. Tous les participants à la chaîne de valeur dans le secteur de la défense, quelles que soient leur taille et leur origine au sein de l'Union, peuvent en retirer des bénéfices. Doté d'un niveau de financement adéquat, le Fonds européen de la défense permettra d'étoffer considérablement ces premiers succès ».

 

Un intérêt paneuropéen. 

Outre les financements, la Commission Européenne a également tenu à souligner l'intérêt des entreprises de l'Union pour ces dispositifs, puisque au total de 40 propositions qui ont été soumise au titre de l'EDIDP, 16 ayant finalement été sélectionnées et représentant 223 entités. Plus de 24 Etats membres étaient ainsi représentés. Par ailleurs, ces fonds permettent de soutenir l'ensemble du tissu industriel européen et attirent particulièrement les PME et ETI qui peuvent, par ce biais, nouer des partenariats mais également diviser les coûts de R&D. « Les PME représentent 37% (83 entreprises) du nombre total d'entités bénéficiaires d'un financement au titre de l'EDIDP, ce qui montre le rôle important des appels à propositions spécifiques pour les PME et des bonus PME mis en place », détaille ainsi la Commission Européenne.
 

Les technologies futures. 

La Commission Européenne rappelle enfin que l'ensemble des projets retenus permettent de répondre aux priorités fixées par les Etats européens et qu'un volet important est consacré aux technologies de rupture. Parmi les axes de recherche et développement, un effort particulier est consacré aux drones, aux solutions spatiales, aux véhicules terrestres sans pilote, aux systèmes de missile de haute précision, aux futures plateformes navales, aux capacités d'attaque électronique aéroportées, aux réseaux tactiques et de haute sécurité, aux plateformes de « Cyber situational awareness » ainsi qu'aux solutions basées sur la furtivité active. 

 

 

>> Liste des projets sélectionnés 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription