6
 
Où est tombé le missile de croisière russe intercepté au-dessus de Kiev ?
Où est tombé le missile de croisière russe intercepté au-dessus de Kiev ?

Où est tombé le missile de croisière russe intercepté au-dessus de Kiev ?

Des restes d’un missile s'est écrasé dans un quartier résidentiel et commercial de Kiev

De nombreuses photos en date du 24 février présentent des restes d'un missile qui serait tombé dans une zone résidentielle de Kiev. L'analyse des débris prouve qu'il s'agit d’un missile Kh-31P.

Le Kh-31 est à l'origine un missile anti-navire d'une portée estimée légèrement supérieure à 100km, mais sa version Kh-31P est dédié à la destruction des radars grâce à son guidage capable de remonter jusqu'aux émissions de ces derniers.

Probablement détruit en vol par la défense aérienne ukrainienne, ce missile est conçu pour voler à Mach 3.5 et peut être tiré depuis des appareils de tels que les MiG-29, MiG-31, Su-24M, Su-27 ou Su-35. Etant donné la portée du missile, le porteur devait probablement se trouver au-dessus de l'espace aérien ukrainien au moment du tir.

 

FMZOwctWUAsN3qs.jpg
Image des débris du missile récupéré à Kiev. ©
FMZOwctWUAsN3qs.jpg
Russian_missile_-MAKS_Airshow_2003.JPG
Présentation du Kh-31P au salon aéronautique MAKS en 2003. On en reconnaît les 4 boosters, les parties mobiles assurant ses évolutios, mais aussi le diamètre ou les marquages. ©
Russian_missile_-MAKS_Airshow_2003.JPG

Définition du lieu des débris

L'endroit où a été découvert le missile est un lieu stratégique ? Nous avons procédé à la géolocalisation de ce dernier à partir des images trouvés en sources ouvertes.  A partir de la photo initiale, nous pouvons remarquer la présence d’une enseigne nommée “Аптека” ainsi qu’une petite boutique “Mobile TREND”. Une localisation des images Google Street View (ci-dessous à droite) permettent de confirmer la localisation précise de ces établissements.

Zoom.png
Zoom.png ©
Zoom.png
Zoom.png
Zoom sur le haut de l'une des photos des débris ©
Zoom.png
google maps.png
google maps.png ©
google maps.png

L’enseigne “Аптека” (se prononce "apteka") correspond à une pharmacie, tandis que “Mobile TREND” propose quant à lui des accessoires pour smartphone. Une vue un peu plus reculée nous montre qu’il semble s’agir d’un quartier résidentiel et commercial.

vue.png
Photo prise aux coordonnées 50.396449835051655, 30.505554030893936 - Le lieu d’impact est matérialisé ici par un symbole jaune ©
vue.png

A proximité, on note la présence d’un opticien, une banque, une pharmacie, une bijouterie et même d’une école. Il ne semble y avoir aucune cible militaire où d’intérêt sur les lieux. Le missile a donc bien été intercepté avant d'avoir atteint sa cible.

sat.png
Géolocalisation du lieu d’impact du missile : 50.396436348149194, 30.50575471097768 ; Vasylkivska St, 6, Kyiv, Ukraine, 02000 ©
sat.png

Article coordonné par Xavier Tytelman et rédigé par Steven DEFFOUS et Nicolas DAFTROCK

Missile de croisière kh-31 RUSSIE-UKRAINE


Répondre à () :

yoda | 26/02/2022 23:05

Votre conclusion semble trop hâtive. Il y a une autre explication. Le missile Kh-31 est constitué de 2 parties : Ogive et moteur donc un étage moteur qui se sépare de l'ogive une fois le carburant du moteur épuisé … le missile a peut être largué son moteur au dessus la ville et est tombé en chute libre à cet endroit. Rien ne dit que la partie ogive n'a pas fini sa course au bon endroit et détruit le radar ciblé qui pouvait se trouvait sur l’aéroport de Antonov à 2km du point de chute du moteur du Kh-31p. Rien ne nous dit que leur scénario est faux ou vrai ni le mien. Sauf que si le missile avait était intercepté, par un autre missile ou AAA, il aurait explosé et il ne resterai très certainement rien du moteur… en tout cas il ne serait certainement pas dans cette état mais plutôt un amas de métal impossible à identifier aussi facilement. Il faut aussi rester conscient que des antennes RADAR de système Sol-Air ont pu être disséminé dans les villes par l'armée Ukrainienne et provoquer par extension des dommages collatéraux lors de la tentative de destruction de ces systèmes visés par ces missiles de haute précision. Il suffit d'un obstacle comme un immeuble pour qu'une catastrophe civils soit à déplorer. La détection de l'approche d'un missile Air-Sol par le radar s'ensuivant d'une extinction d'urgence du radar ciblé en tant que contremesure électronique passive peut aussi avoir un impact sur la précision du missile. Le radar s'éteint le missile ne peut plus remonter vers le radar et continue sa route en ligne droite sans pouvoir un guidage précis.

yoda | 26/02/2022 23:39

ERRATUM : dans mon post précédent, j'ai écrit aéroport d'Antonov mais il s'agit de l'Aéroport international de Kiev. Il est situé entre 2 et 5KM à l'ouest nord-ouest du point de chute du moteur ou du missile entier détruit selon l'interprétation en fonction des éléments qu'on puisse avoir. Petite précision : Si le missile a été détruit en entier par un système de défense anti-aérienne, et donc sans avoir larguer son moteur, il se peut que le missile n'avait pas encore atteint les 1.8 Mach (environ 2200km/h, vitesse accessible en quelques secondes après lancement). Ce qui veut dire qu'il aurait était détruit très rapidement après son tir depuis l'avion porteur. C'est possible car à ce stade le missile est relativement lent ce qui le rend potentiellement vulnérable au tir de destruction défensif. Une fois le moteur larguer le missile allume un statoréacteur accélérant l’ogive à mach 4 (environ 4900km/h) il devient donc très difficile à intercepter. S'il ne s'agissait sur la photo que de son moteur alors le reste du missile a pu parcourir peut-être 50km avant de toucher (ou pas) sa cible. Les armes de haute précision le sont donc uniquement quand toutes les conditions sont réunies.

ACM | 27/02/2022 09:07

Les dirigeants ukrainiens et les Occidentaux sont les seuls ennemis du peuple ukrainien zèlensky en premier qui demande aux civils de prendre des armes face à l'avancée des chars parce que tout le monde sait que la Russie obtiendra ce qu'elle veut dans ce pays même avec des lourdes pertes. L'engagement des civils ne fait qu'alourdir les pertes de vies civiles ukrainiennes, si réellement les européens et US sont déterminés à aider ce pays ce n'est pas en envoyant des colis, qu'ils s'engagent ! Parce que c'est le seul moyen permettant d'arrêter les Russes. Un bon dirigeant des décisions dans l'intérêt de garantir la sécurité et la prospérité de sa nation, on dirait que zèlensky ne fait que le contraire parce que l'Ukraine sera dévaster proportionnellement aux pertes russes et les américains ne sont pas prêts à sacrifier la côte-ouest et/ou côte-est pour les ukrainiens ou plus largement pour les européens.

Motus1er | 27/02/2022 11:08

Et bien dites moi, c'est vous qui les tirez les missiles ! Si même la soupe devient une arme ...

Hannosset Étienne | 27/02/2022 19:17

Finalement, quel était le but de votre recherche ? Il s'agit d’un missile qui explose à l’impact. Il n’y avait aucun signe d’explosion ou de dégâts dans le quartier et donc il était certain que le missile avait été intercepté et avait explosé en vol ... J’ose espérer que je ne vous apprend rien. Si par contre votre intention était de découvrir l’endroit exact où les débris ont été retrouvés, il y avait plus simple, ne croyez vous pas ?

Hannosset Étienne | 27/02/2022 19:18

Finalement, quel était le but de votre recherche ? Il s'agit d’un missile qui explose à l’impact. Il n’y avait aucun signe d’explosion ou de dégâts dans le quartier et donc il était certain que le missile avait été intercepté et avait explosé en vol ... J’ose espérer que je ne vous apprend rien. Si par contre votre intention était de découvrir l’endroit exact où les débris ont été retrouvés, il y avait plus simple, ne croyez vous pas ?

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité