0
Hélicoptères militaires
Moins de bruit pour les hélicoptères d'Obama © NLR

| Gabrielle Carpel

Moins de bruit pour les hélicoptères d'Obama

Le NLR (centre de recherche aérospatial néerlandais), a réduit le bruit des hélicoptères lors de la visite de Barack Obama à Amsterdam le 24 mars dernier. En effet, les chercheurs du centre aérospatial ont eu l'idée de créer un mur de protection contre le son et les vibrations entre la piste d'atterrissage des appareils et le musée Van Gogh (non loin du musée Rijksmuseum) afin de protéger les peintures et les œuvres d'art de ce dernier.

 

Ainsi, le président américain et ses hélicoptères UH-60 Blackhawk et VH-60 Whitehawk ont pu atterrir sur le site à côté des musées dans le cadre de la visite officielle de Obama aux Pays-Bas. Et cela, grâce à un mur fait de containers de 120 mètres de large pour 3 étages de haut.

 

En plus des mesures concernant les procédures de vol (altitudes, route, type d'approche...), le NLR a ainsi conçu un écran de protection positionné à proximité du site d'atterrissage des hélicoptères. Pour tester son mur de containers, le centre de recherche en a créé un « modèle réduit » (30 mètres de large pour trois étages de haut, soit environ 8 mètres) et l'a testé à l'aide d'AS532 Cougar, soit les appareils à leur disposition qui se rapprochaient le plus des Blackhawk américains.

 

Les essais ont permis de montrer un niveau de bruit nettement inférieur, -10dB, avec les murs par rapport aux atterrissages en plein champ. Obama a ainsi pu atterrir sans endommager le patrimoine néerlandais.

 

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription