3
Défense
Le F-35B britannique perdu en mer a été récupéré par les navires de l'US Navy et de la Royal Navy
Le F-35B britannique perdu en mer a été récupéré par les navires de l'US Navy et de la Royal Navy
© Royal Air Force

| Nathanaël Barthel 457 mots

Le F-35B britannique perdu en mer a été récupéré par les navires de l'US Navy et de la Royal Navy

Le ministère de la défense britannique dévoile que l’opération de récupération du chasseur F-35B perdu suite à un décollage raté depuis le porte-aéronef HMS Queen Elizabeth est un succès.

Une cause humaine dans la perte du F-35B 

L’opération de la Royal Navy, réalisée avec l’appui des marines américaine et italienne, aura pris trois semaines en tout, dont deux semaines pour le repérage de l’épave puis une semaine pour sa récupération à près de 1500m de fonds. L’objectif était de récupérer les technologies sensibles de l'avion de cinquième génération avant que d’autres puissances ne puissent s’en emparer, au premier rang desquelles la Russie.

Le 17 Novembre dernier, le F-35B appartenant au Squadron 617 "Dambursters" s’est écrasé durant une mission de routine au large de la Syrie, le pilote ayant pu s’éjecter en sécurité. Les raisons de l'accident ne sont pour le moment pas officiellement connues, mais des fuites indiquent que la cause du crash était connue dans les minutes qui l'ont suivi : l'obstruction d’une prise d’air par une housse qui aurait empêché le chasseur de prendre une vitesse suffisante pour son décollage. Cet élément de protection, qui est normalement retiré avant le décollage, aurait été laissé en place malgré les visites avant-vol, réduisant la poussée de l'unique réacteur de la version de l'appareil à décollage court et atterrissage vertical.

Une vidéo non-officielle publiée sur Twitter provenant du système de surveillance du HMS Queen Elizabeth et présentant les conditions du crash semblait alimenter la thèse d'une accélération trop faible (voir notre analyse de cette vidéo en suivant ce lien). Une source anonyme du U.K. Defense Journal évoque cependant que l’auteur de la fuite aurait été arrêté, apportant du crédit à la valeur des images. Le crash aurait donc pour origine une erreur humaine, hypothèse privilégiée et ne nécessitant donc pas l'arrêt des opérations de la machine suite à l'accident, comme ce fut le cas en 2013 lors de la découverte de fissure sur une pièce de la turbine du moteur, ou en 2018 lorsqu'une inspection des conduites de carburant de l'appareil fut exigée.

Une flottille internationale de navires spécialisés dans la récupération des aéronefs

La majeure partie du matériel de récupération de la Royal Navy étant basée en Ecosse et pour des raisons d’urgence, l’opération se serait déroulée sous la supervision de l’équipe de récupération américain (US Navy Supervisor of Salvage and Diving) basée en Espagne. La procédure de récupération comprend plusieurs étapes : détection de l'avion grâce à sa balise d’urgence qui doit s’activer une fois submergée grâce au Tower Ping Locator (TPN-25) qui aurait permis à l'US Navy de la localiser précisément. Un véhicule sous-marin robotisé aurait ensuite disposé des ballons gonflables sous l’épave, avant de les gonfler progressivement pour que l’avion puisse être remonté à la surface. Il a ensuite probablement été transféré dans une base britannique sur l’île de Chypre.  L’épave étant désormais sécurisée, les autorités britanniques pourront mener leur enquête.

Réupération d'un F/A-18 par l'USNS Catawba en 2015
Réupération d'un F/A-18 par l'USNS Catawba en 2015 © Us Navy
Réupération d'un F/A-18 par l'USNS Catawba en 2015

F-35 F-35 F35 f-35B Lockheed Martin F-35 Lockheed Martin F-35B Royal Navy HMS Queen Elizabeth


Répondre à () :

Hannosset Étienne | 09/12/2021 11:13

Bref, amis British, buvez du café et plus du thé ! Surtout si vous l’améliorez...

DAN | 29/12/2021 11:08

Comment avec des propos perpétuellement NAZ quelque soit le sujet. Les réponses les commentaires sont con . Ancien pilote de chasse dis donc les critères de sélections sont si peu important pour L'Ad Air . Triste , pour pour un ancien pilote si c'est bien vrai . Niveau intellectuel raz des pâquerettes . Je regarde souvent le site mais franchement des comme toi il y en a plein , PUTIN ils faut vous censurer . Le Rafale est top aucun soucis son radar est certainement limité en porté , son POD de visée n'est certainement le meilleur . Le F35 le F22 des merdes Ok . Mais on a AIRBUS Hélico qui fait comme Loc. MARTIN des bouses surfacturés fiabilité douteuse . Le coco rico stop les ricains on en a besoins très très souvent . Ravitaillement en vol et carburants offert par Trump pour le conflit au Sahel . Des millions d'euros .. Arrête ton arrogance chaque fois j'allais aux P.O ou meeting aérien , la gueule en avant des pilotes français . A côté de ça les pilotes étrangers très sympa dispo .

DAN | 29/12/2021 11:24

Je viens de répondre à H Étienne depuis un lit d'Hôpital militaire , si ancien pilote tu avais des copains au mess . Pilote sur F comme F84 ou F100 . Mais pas Mirage ? Allez stop nouvelle année , nouvel état d'esprit .

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité