0
Espace
L’écho médiatique d’Apollo 11 en France – 3. A la télévision (suite) et à la radio © Collection Histoires d'espace

| Philippe Varnoteaux

L’écho médiatique d’Apollo 11 en France – 3. A la télévision (suite) et à la radio

Après avoir évoqué hier la manière dont la télévision annonce et suit l’aventure Apollo 11, arrivent les premières images en direct du débarquement lunaire tant attendu…

Au moment où le journaliste Jean-Pierre Chapel explique en direct à la télévision française comment Neil Armstrong va sortir et descendre du module lunaire (LM), les premières images arrivent sur le petit écran… à l’envers. Il faut quelques secondes pour les remettre à l’endroit. Tout le monde est rassuré, on voit alors le bas du LM. Suivent ensuite les commentaires des journalistes (Michel Anfrol et Jean-Pierre Chapel à Paris, Jacques Sallebert depuis le centre de la Nasa à Houston), qui traduisent dans le même temps les propos des astronautes.

Extraits :

- Jean-Pierre Chapel : Voilà le pied d’Armstrong, au centre et en bas de votre écran.

- Jacques Sallebert : La sortie du LM et le début de l’échelle.

- JPC : Il descend dans l’embase du LM, le bas du pied.

- JS : Le plus important maintenant et la grande crainte que l’on avait ici à Houston, c’était que l’astronaute qui sort du LM tombe.

- JPC : « Apparemment la surface est d’un grain de sable très fin », dit Armstrong.

- Michel Anfrol : Voici le premier pas.

- JPC : « Et je descends de l’échelle » dit maintenant Armstrong.

- Neil Armstrong : « That’s one small step for [a] man, one giant leap for Mankind ».

 

Deux hommes sur la Lune.

Alors que la phrase d’Armstrong était audible, aucun des trois journalistes ne la relève et ne la traduit immédiatement. Ils enchaînent sur les ressentis et les descriptions livrés par l’astronaute, avant qu’Aldrin ne le rejoigne.

Extraits :

- JPC : « Je me sens très-très confortable… La marche est très facile ici sur le sol lunaire », dit Armstrong à Aldrin qui s’inquiète un peu. Il y a trois marches et une encore un peu plus basse. (…)

- JS : Aldrin a l’air de descendre du reste beaucoup plus facilement qu’Armstrong. (…)

- JPC : Merveilleux, merveilleux !

- MA : Voilà maintenant la première image du panorama. (…)

- JS : On nous communique maintenant le texte officiel des premières paroles qui auraient été prononcées par Armstrong en mettant le pied sur la Lune ; en américain, cette phrase est la suivante : « That’s one small step for man, and one giant leap for mankind » - « C’est un petit pas pour un homme, mais c’est progrès considérable pour l’humanité ». (…)

- JPC : Le drapeau est placé maintenant. C’est un grand moment pour 200 millions d’Américains.

- JS : Il y a une chose qui me surprend justement c’est qu’on a l’impression que le drapeau flotte un peu !

- MA : Absolument !

- JS : Théoriquement, il ne devrait pas y avoir de vent sur la surface lunaire, alors je me demande ce qui peut donner ces ondulations au drapeau ?

- JPC : Probablement les mouvements de la hampe…

- MA : Ce ne sont pas les vents solaires en tout cas. (…)

- JPC : Remarquez leur curieuse démarche.

- JS : On dirait des ours. (…)

 

Intermède présidentiel.

Intervient ensuite le président des Etats-Unis, Richard Nixon, qui s’adresse en direct aux deux astronautes. Les propos de celui-ci, ainsi que la réponse de Neil Armstrong, sont traduits par Michel Anfrol et Jean-Pierre Chapel. Une fois ce moment officiel terminé, les trois journalistes reprennent leurs commentaires.

Extraits :

- JPC : Armstrong semblait très ému lorsqu’il répondait au président Nixon. (…)

- MA : Armstrong a donc quitté le sol lunaire à son tour et cela, 100 heures, 37 minutes, 32 secondes après le départ de la Terre. (…)

- JS : Cette émission est terminée, elle a dépassé nos espérances, on était tout à fait inquiet de la qualité des images que vous alliez recevoir, je ne pense pas qu’à un seul moment nous ayons pu espérer avoir eu d’aussi bonnes images.

- JPC : Il est encore tôt aux Etats-Unis, il est encore très tôt pour nous, il nous reste à prendre congé de vous…

- MA : Il n’y a pas grand-chose à ajouter, sinon qu’il n’y a pas de paroles pour décrire notre état après cette réussite vraiment sensationnelle.

- JPC : Un événement historique que nous venons d’assister. Je pense que vous l’avez vécu avec autant d’intensité que nous. Pour ceux qui désirent la revoir, dans 45 minutes nous repasserons les images…

- MA : … le temps d’aller un peu nous éponger le front et nous vous donnons rendez-vous à tout à l’heure ! ».

 

Les premières réactions en France.

Après la marche lunaire, les réactions ne tardent pas, dont voici deux exemples diamétralement opposés.

Pour Maurice Druon, écrivain et homme politique français, l’événement a permis « une communion inouïe (…). On peut dire que cela a été une sorte de prière, une grande nuit de prière pour toute l’humanité », a-t-il ajouté.

Pour la créatrice de mode Coco Chanelen revanche, l’événement n’aurait été qu’une affaire d’argent inutile : « (…) les journaux se sont bien vendus pendant 48 heures, mais qu’est-ce que ça peut nous foutre tout ça ? Nous savons bien que nous n’irons pas dans la Lune. Pourquoi voudrions-nous être plus que des humains ? (…) Pourquoi voulez-vous que des Français y aillent, des Russes ou qui que ce soit (…), c’est pour amuser le public (…). C’est une histoire d’argent ! ». Une voix discordante certes, mais qui ne reflète cependant pas ce que la plupart des Français pensent alors, comme le démontrent les nombreux témoignages diffusés dans les heures et les jours suivants à la télévision et à la radio.

 

La radio encore en première ligne.

Si la télévision a été en première ligne pour suivre l’événement, la radio (qui reste le principal moyen d’information audiovisuel à l’époque) n’a pas été en reste. En effet, selon une étude de l’Institut national de l’audiovisuel (INA), près de 60 émissions radiophoniques ont été consacrées en France à Apollo 11. Quant au jour de l’alunissage, il a surtout été suivi par Europe n°1, une radio résolument moderne pour l’époque qui avait su innover quelque temps auparavant par notamment la création de « flash infos » et la pratique du radio-reportage. Ainsi, les journalistes ont pu faire vivre au mieux les différentes étapes de l’événement, comme la descente d’Armstrong sur le sol lunaire, le drapeau planté sur la Lune, etc. La description du sol lunaire n’échappe pas au commentateur, qui déclare : « Le relief est extraordinaire ! ».

Par la suite, un micro-trottoir est réalisé pour obtenir à chaud la réaction des Français. Les mots « incroyable », « extraordinaire », « images irréelles » reviennent fréquemment ; l’un des témoins lâche même que finalement « ça se passe comme au cinéma ! », etc. Précisons que l’un des principaux commentateurs a été le journaliste scientifique Albert Ducrocq, également contributeur à Air & Cosmos. Ce dernier, « infatigable promoteur du spatial » comme le rappelle Christian Lardier dans le dernier numéro hors-série de la revue, Apollo 11 - Les archives de l’exploit, a commenté l’événement à Europe n°1 avec un « formidable talent d’orateur ».

Ainsi, grâce aux différents médias (presse, télévision, radio), un véritable sens de la communauté s’est emparé du monde (presque) entier. Les populations ont momentanément éprouvé le sentiment que l’humanité venait d’effectuer un exploit historique. Au passage surtout, l’Amérique venait aussi de triompher sur l’Union soviétique et la devançait désormais sans conteste dans la « conquête de l’espace ». Le pari du président John F. Kennedy, lancé en mai 1961, venait d’être gagné.

 

Références.

Le numéro spécial d’Air & CosmosApollo 11 - Les archives de l’exploit, hors-série, juin 2019.

Reportage-anniversaire sur Europe 1 : Quand les auditeurs commentaient sur Europe 1 le premier pas de l'Homme sur la Lune : "C'est quelque chose de tout à fait irréel", 21 juillet 2019.

Une vidéo : la sortie et les premiers pas d’Armstrong en direct sur le sol lunaire, ORTF, 21 juillet 1969

Une émission de Rembob’INA : Les premiers pas sur la Lune, INA, 19 mai 2019.

 

Philippe Varnoteaux est docteur en histoire, spécialiste des débuts de l’exploration spatiale en France et auteur de plusieurs ouvrages de référence.

 

Retour vers le précédent article

Apollo 11 ANNIVERSAIRE Premier homme sur la Lune NASA

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription