0
Défense
L'armée israélienne aurait intercepté un drone du Hezbollah
L'armée israélienne aurait intercepté un drone du Hezbollah
© Zachi Evenor, Wikimedia Commons

| Dorian de Schaepmeester 379 mots

L'armée israélienne aurait intercepté un drone du Hezbollah

La Force de défense israélienne a annoncé sur Twitter avoir repéré et abattu un petit drone de reconnaissance. Si l'identité de l'opérateur de l'appareil n'est pas connue, l'armée a déclaré que ce dernier appartenait "probablement" au Hezbollah libanais.

Nouvelle incursion du Hezbollah dans l'espace aérien d'Israël 

C'est par le biais d'une photo publiée sur les réseaux sociaux que l'Armée de défense israélienne, ou Tsahal, a déclaré avoir neutralisé un drone en provenance du Liban, le lundi 18 juillet. L'appareil est un petit quatrirotor achetable en commerce, le Phantom 4 de la marque chinoise DJI. Ce dernier est équipé d'une caméra, étant généralement utilisé pour réaliser de l'imagerie aérienne. Aucun élément ne permet d'identifier l'hypothétique propriétaire du petit aéronef, mais pour l'armée israélienne, le principal suspect est l'organisme terroriste Hezbollah, basé au Liban. Le quotidien israélien The Times of Israel rapporte que les autorités ont abattu plusieurs drones commerciaux en provenance du Liban et franchissant illégalement l'espace aérien d'Israël. Tsahal n'a pas fourni d'indications sur le lieu de détection du drone. Il est cependant peu probable que l'appareil se soit aventuré profondément au-delà de la frontière israélienne, le Phantom 4 ne possédant qu'une portée maximale d'environ 5 km.

Les autorités israéliennes n'ont pas indiqué comment le drone avait été neutralisé. Au vu de son état, intact, The Defense Post relève que l'armée a probablement utilisé des méthodes de guerre électronique, permettant de récupérer le robot sans l'endommager. 

Un premier raid de drones contre une plateforme pétrolière

Si le drone neutralisé par Tsahal le 18 juillet appartient au Hezbollah, ce serait la seconde fois en trois semaines que l'organisation terroriste organise des missions de reconnaissance en territoire israélien. Le 2 juillet, l'État hébreu révélait que sa force aérienne avait abattu trois drones libanais désarmés se dirigeant vers la plateforme pétrolière offshore de Karish, en Mer Méditerranée. Quelques heures après, le Hezbollah revendiquait l'action, qu'elle qualifiait de mission de reconnaissance, dont l'objectif aurait été accompli.

Des observateurs craignaient alors une possible opération menée contre la plateforme pétrolière. Le nouveau premier ministre, Yaïr Lapid, investi la veille, abordait la situation en rappelant que les Forces de défense israéliennes mettraient tout en place pour anticiper et lutter contre les potentielles menaces émanant du Hezbollah ou de l'Iran. 

Israël hezbollah Drones Drone de reconnaissance Liban


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité