2
Défense
L’armée américaine améliore sa canonnière volante : l'AC-130 Gunship
L’armée américaine améliore sa canonnière volante : l'AC-130 Gunship

| Antoine Gardelle 538 mots

L’armée américaine améliore sa canonnière volante : l'AC-130 Gunship

L'U.S. Air Force intègre un nouveau canon de 105mm pour équiper son AC-130, afin de le rendre plus performant et plus fiable que son prédécesseur des années 60.

Transformer un avion en canonnière

L'obusier de 105mm modèle M102 a vu le jour au début des années 60 afin de remplacer le M101 datant de la Seconde Guerre mondiale. C’est à partir de 1964 qu'il intègre les force et reste l'obusier standard de 105 mm jusqu’à ce que le M119 soit mis en service à partir de 1989. Le M119 a été largement utilisé pendant la guerre du Vietnam, ainsi qu'avec les unités de l'armée de terre dans divers conflits, notamment l'intervention américaine à Grenade en 1983 et la première guerre du Golfe de 1990 à 1991. C’est en 2004 que le M119 a été pour la dernière fois opérationnel, lorsqu'un bataillon d'artillerie de campagne de la Garde nationale de l'Arkansas a été déployé avec ces armes pour soutenir les opérations en Irak. En 1970, l’armée de l’air américaine avait déjà commencé à tester une version modifiée du M102 en tant que nouvelle arme pour ses canons AC-130 dans le cadre d'un programme appelé Pave Aegis. Par la suite, de nombreux AC-130 ont été équipés de ces nouvelles armes qui ont été utilisé par exemple dans les combats en Asie du Sud-Est. L’ensemble des AC-130 sont alors équipés du canon de 105mm devenu une arme standard notamment sur les avions AC-130H et AC-130U.

WhatsApp Image 2022-01-24 at 15.48.26.jpeg
L'AC-130 dispose d'un canon de 105mm, d'un de 40mm, et de deux mitrailleuses de 20mm ©
WhatsApp Image 2022-01-24 at 15.48.26.jpeg

L’amélioration du canon GAU, un sujet contesté

Si l’origine de ce projet n'est pas spécifiquement établi, il semble probable que le retour d'expérience de l'US Navy en matière de canons de gros calibre ait été mis à contribution, ces derniers étant conçus pour pouvoir tirer avec précision depuis des plates-formes (navires) pouvant se déplacer rapidement et dans plusieurs directions à la fois. Ce sont en effet des ingénieurs de la division Dahlgren du centre de guerre de surface de la marine (NSWCDD) qui ont conçu et développé ce canon aérien (GAU) de 105 mm amélioré, spécialement conçue pour l’avion de combat AC-130 de l'US Air Force. La collaboration fut étroite, avec des déplacements sur les bases aériennes de Wright-Patterson, Robins, Eglin, Hurlburt Field et Cannon tout au long de la phase de développement afin de réaliser des tests et collaborer directement avec les utilisateurs. Inversement, des artilleurs et des techniciens se sont rendus à Dahlgren afin de donner leurs avis sur les performances du matériel une fois les tests effectués.

Cette évolution permettra notamment à l’armée américaine de disposer d'AC-130 plus fiables, nécessitant moins de maintenance et plus efficaces sur le plan opérationnel. La précédente itération du système de canon de 105 mm de l'AC-130 était liée à l'obusier M102 associé au mécanisme de recul M137A1, tous deux devenus obsolètes étant donné les dernières avancées technologiques.

canon.jpeg
Le développement du canon a été l'occasion d'une collaboration étroite entre les ingénieurs de l'US Navy et les utilisateurs de l'US Air Force ©
canon.jpeg

Le AC-130 avion emblématique de l’armée américaine

L’AC-130 est un dérivé de C130 Hercule de Lockheed auquel Boeing apporte les modifications pour le transformer en canonnière volante, idéale pour les missions de close air support notamment. Il est en particulier capable d'orbiter autour de sa cible, peut de voler dans un rayon de 4070 km. Outre son obusier de 105 mm, il dispose d’un canon de 40 mm et de deux mitrailleuses lourdes de 20 mm, mais aussi de bombes GBU-39 et de missiles AGM-176 depuis sa dernière version (AC-130J), ce qui lui confère une panoplie très complète.

ac130.jpg
Si seule une quarantaine d'appareils furent construits, ils ont été employés sur tous les théâtres d'opération depuis la guerre du Vietnam ©
ac130.jpg

Répondre à () :

Richard | 25/01/2022 11:13

Bonjour, Je pense qu'il y a une erreur sur le rayon de l'orbite autour du point d'appui: Ce n'est pas bien sur des Km mais des mètres; Un rayon de 4000 mètres me parait énorme pour un appui feu , en effet, à 120 Kts en virage à plat standard , le rayon d'un avion est d'environ 600 mètres.

Rapha | 25/01/2022 19:31

Article tellement mal écrit que beaucoup de passages sont incompréhensibles. S'agit il d'une traduction Google reprise sans être travaillée ?

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | Inscription