2
Défense
IOC pour le missile ASRAAM sur les Eurofighter Typhoon anglais
IOC pour le missile ASRAAM sur les Eurofighter Typhoon anglais
© MBDA

| Gaétan Powis 309 mots

IOC pour le missile ASRAAM sur les Eurofighter Typhoon anglais

La dernière version du missile courte portée anglais est désormais partiellement en service sur les avions de combat Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force. Cette nouvelle version comprend des améliorations internes mais aussi une construction entièrement anglaise.

Le Ministre d’État pour les acquisitions de Défense, Jeremy Quin, a récemment révélé que le missile ASRAAM Block 6 était au stade de l'IOC depuis un mois :

"L'Advanced Short-Range Air-to-Air Missile a été intégré avec succès sur l'avion Typhoon avec une Initial Operating Capability officiellement déclarée le 1er avril 2022."

L'ASRAAM est un missile air-air courte portée (within-visual-range, WVR) pouvant atteindre une cible présente à 25 km de l'avion lanceur. Il peut être guidé par les capteurs de l'avion lanceur mais peut aussi agir en autonomie grâce à son capteur infrarouge. Les précédentes versions de ce missile seraient plus furtives et plus maniables que l'AIM-9L (version du missile américain datant des années 80 et utilisé par les Anglais durant la guerre des Falklands). Le version Block 6 voit les capacités du missile anglais améliorée, tout particulièrement en ce qui concerne le capteur infrarouge qui voit sa densité de pixels grandement augmentée ou encore l'ajout d'un système de refroidissement cryogénique.

Une nouvelle avancée vient aussi dans sa production 100% anglaise : BAE Systems Dynamics avait choisi un capteur construit aux États-Unis pour les précédentes versions. De fait, toute exportation de l'ASRAAM devait dépendre d'un accord outre-atlantique. Une volonté d'exporter l'ASRAAM en Arabie Saoudite avait justement été bloquée par les Américains et l'Arabie Saoudite s'est alors tournée vers le missile AIM-2000 IRIS-T de Diehl BGT Defence. Désormais, l'ASRAAM Block 6 dispose d'un capteur construit par Bolton au Royaume-Uni, devenant ainsi un missile entièrement anglais. Oman et le Qatar se sont justement déjà intéressés par ce missile pour l'intégrer sur leurs avions de combat Eurofighter.

Cette IOC comprend une mise en service partielle puisqu'elle cherche à confirmer les différents essais mais en situation réelle. Si aucun problème majeur n'est détecté, le missile sera alors officiellement en service au sein de la RAF. L'IOC sur les F-35 anglais est prévue pour 2024.


Répondre à () :

JP | 03/05/2022 13:05

(JP). Bravo à nos amis anglais pour ce premier effort afin de s'affranchir du diktat des normes américaines Itar

| 03/05/2022 20:20

Les Britanniques ne sont pas les amis des trolls russes !

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité