0
Ukraine
Frappes ukrainiennes en Russie : au moins deux bombardiers russes endommagés
Frappes ukrainiennes en Russie : au moins deux bombardiers russes endommagés
© @L_ThinkTank (Twitter)

| Gaétan Powis 565 mots

Frappes ukrainiennes en Russie : au moins deux bombardiers russes endommagés

Des images au sol et des images satellites désormais disponibles permettent de confirmer les dégâts des attaques du 5 décembre : les drones ukrainiens ont endommagé un bombardier Tu-22M3 sur la base aérienne russe de Dyagilevo et un bombardier Tu-95 sur la base aérienne russe d'Engels-2.

Deux bombardiers endommagés

Le 5 décembre au matin, les Forces armées ukrainiennes ont lancé depuis leurs lignes au moins deux drones suicides. Le ministère russe de la Défense a confirmé ces deux attaques, ainsi que l'utilisation d'un drone de confection soviétique. Dès lors, l'hypothèse du Tu-141 modifié en drone suicide est de plus en plus probable (plus d'infos dans cet article). Un peu plus de 24 heures après les explosions, les premières images provenant des deux bases permettent de confirmer les dégâts :

  • 1 bombardier Tu-22M3 (RF-34110) sur la base aérienne de Dyagilevo. Il est très sérieusement endommagé par l'incendie d'un camion-citerne tout proche. En plus des dégâts de l'explosion du drone, la partie arrière de l'appareil a subi de fortes chaleurs, les deux canons Gryazev-Shipunov GSh-23L sont également à réparer, de même que les deux réacteurs. Ce bombardier n'est donc plus du tout en état de voler ou du moins, pas avant une sérieuse période de réparations. Il reste s'il ne sera pas déclassé.
  • 1 bombardier stratégique Tu-95 sur la base aérienne d'Engels-2 : les photos satellites permettent de confirmer qu'un Tu-95 a été aspergé par les pompiers de la base aérienne, laissant également penser que cet appareil est sérieusement endommagé. Cependant, l'image présentée ci-dessous ne permet pas d'avoir une idée précise des dommages mais un avion situé proche d'un incendie ou touché directement a plus de chances de ne jamais revoler que d'être réparé.

Un Tu-160 tout proche...

Le Tu-160 Blackjack est un appareil de grande valeur pour les Forces armées russes. Contrairement au Tu-95 entré en service en 1956, le Tu-160 effectue son premier vol en 1981 et est opérationnel en 1987. De fait, cet appareil est beaucoup plus récent et une version remotorisée est en cours d'essai. C'est aussi un symbole puisqu'il s'agit d'un des vecteurs aériens "modernes" des forces stratégiques russes et un appareil rare : 30 Tu-160 seraient en service au sein des différentes composantes des forces aériennes russes et la perte de quelques-uns de ses appareils risquerait d'avoir des effets à long termes sur les plans russes. Or, les photos satellite de la base d'Engels-2, analysées ci-dessous, indiquent clairement que la base accueille plusieurs bombardiers stratégiques Tu-160 en plus des Tu-95 et les photos satellites des 3 et 4 décembre permettent de confirmer qu'un Tu-160 se trouvait non loin du Tu-95 touché.  

La légende comprend le code d'identification sur les images satellites, le modèle et le type d'appareil ainsi que le nombre d'avions présents.

Image satellite du 8 octobre 2022 de la base aérienne russe d'Engels-2. En zoomant sur Google Earth, il est possible de confirmer que deux Tu-95 ne sont pas en état de vol.
Image satellite du 8 octobre 2022 de la base aérienne russe d'Engels-2. En zoomant sur Google Earth, il est possible de confirmer que deux Tu-95 ne sont pas en état de vol. © Air&Cosmos (analyse), Google Earth (image satellite)
Image satellite du 8 octobre 2022 de la base aérienne russe d'Engels-2. En zoomant sur Google Earth, il est possible de confirmer que deux Tu-95 ne sont pas en état de vol.
Image satellite du 3 ou 4 décembre 2022 de la base aérienne russe d'Engels-2. Elle permet de confirmer que de nombreux appareils étaient au sol 24 à 48h avant l'attaque ukrainienne.
Image satellite du 3 ou 4 décembre 2022 de la base aérienne russe d'Engels-2. Elle permet de confirmer que de nombreux appareils étaient au sol 24 à 48h avant l'attaque ukrainienne. © Air&Cosmos (analyse), Maxar (image satellite)
Image satellite du 3 ou 4 décembre 2022 de la base aérienne russe d'Engels-2. Elle permet de confirmer que de nombreux appareils étaient au sol 24 à 48h avant l'attaque ukrainienne.
Image satellite rapprochée, avec le Tu-95 touché par l'attaque ukrainienne, situé juste à gauche des deux Tu-95 inactifs (cfr tweet ci-dessus). Une dizaine de mètres plus à gauche et le drone touchait un Tu-160.
Zoom de l'image satellite, avec le Tu-95 touché par l'attaque ukrainienne, situé juste à gauche des deux Tu-95 inactifs (cfr tweet ci-dessous). Une dizaine de mètres plus à gauche et le drone touchait un Tu-160. © Air&Cosmos (analyse), Maxar (image satellite)
Image satellite rapprochée, avec le Tu-95 touché par l'attaque ukrainienne, situé juste à gauche des deux Tu-95 inactifs (cfr tweet ci-dessus). Une dizaine de mètres plus à gauche et le drone touchait un Tu-160.

Le tweet republié ci-dessous permet de confirmer la localisation du Tu-95, à savoir à gauche des deux carcasses de Tu-95 (visibles sur les deux premières photos satellites). Or, les images datées des 3-4 décembre démontrent clairement qu’un Tu-160 était placé sur l'aire de parking proche du Tu-95 touché.


Russie Ukraine guerre en ukraine Dyagilevo Tu-22 Tu-22M3 OSINT Engels-2 Tu-141 Drone de reconnaissance drone kamikaze drone suicide drone suicide ukrainien

Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité