0
Air&Jobs
Comment devenir météorologue ?
Comment devenir météorologue ?

| Antoine Gardelle (avec Lucas Charoff) 449 mots

Comment devenir météorologue ?

Il n'y a pas un jour de la semaine ou nous parlons pas de météo. La météorologie a un effet direct sur le comportement humain ainsi que les activités humaines. Nous vous proposons de découvrir à travers cet article toutes les facettes du métier de météorologue.

Description 

Le météorologue est un spécialiste des conditions météorologique. Il évolue au sein d’une agence météorologique, il a la charge d’étudier et d’analyser les phénomènes atmosphériques pour prédire le plus justement possible la météo des jours suivants à destination du grand public mais également à des professionnels de nombreux domaines comme l’agriculture et le transport aérien. 

Les missions d’un météorologue

 Ce spécialiste des phénomènes atmosphériques intervient avant que le journal météo ne soit divulgué. Il passe la majorité de son temps à analyser les données, avant des transmettre des résultats précis aux personnes concernées.

Au quotidien, ses missions sont les suivantes :

- assurer une veille permanente

- prévoir les risques climatiques afin d’assurer la sécurité des personnes.

- clarifier les informations pour le grand public et les professionnels.

- effectuer une analyse et étudier les résultats obtenus

- Réaliser des synthèses en vue d’établir des prévisions météorologiques précises

- Faire des relevés afin de récolter un maximum d’informations 

Études/Formation pour devenir Météorologue

La principale école de formation au métier de météorologue est l'ENM : l'école nationale de météorologie. Rattachée à l’Institut National Polytechnique de Toulouse, l’école assure la formation des fonctionnaires qui rejoindront les rangs de Météo France ou des différents corps armés français (Armée de l’Air, Marine, ALAT).

Pour intégrer cette école, il faut obtenir un Bac scientifique. Par la suite, afin de passer le concours sélectif de l'ENM, il est nécessaire d’effectuer une prépa MP (maths-physique), PC (physique-chimie) ou PSI (physique et science de l’ingénieur) à l’INP (http://www.la-prepa-des-inp.fr/les-ecoles/l-enm-ecole-nationale-de-meteorologie)

Les candidats peuvent également suivre une formation allant de deux à trois ans :

  • Les techniciens accèdent à des formations de deux ans, spécialisées en “Installation et instruments” (TSI), “Exploitation” (TSE) ou “Métiers de la météorologie” (TMM) après avoir passé les concours d’entrée
  • Les ingénieurs de travaux qui accèdent à une formation de trois ans après avoir obtenu une licence de physique (au sein d’une université) et d’avoir un master SOAC (Science de l’Océan, de l’Atmosphère et du Climat). A l’issue de ce M1, l’accès à l’ENM est conditionné à un concours externe.
  • Les ingénieurs de météorologie accèdent à une formation de trois ans après avoir obtenu leur diplôme aux Instituts Polytechniques ou Normal Sup

Salaires

Pour les techniciens, le revenu mensuel s’établit de 1 400€ net/mois à 2 600€ net/mois selon l’ancienneté.

Un ingénieur météorologiste sera rémunéré à hauteur de 1 800€ à 3 700€ net/mois selon l’ancienneté.

Évolution de carrière

La majorité des météorologues deviennent fonctionnaires au sein de Météo France. Mais il est tout à fait possible de trouver un travail dans le secteur privé au sein de bureaux d'études et bureaux d'ingénieurs, dans l'armée, ou bien en tant que chercheur ou enseignant.

 


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité