4
Les Dossiers d'Air&Cosmos
Combat aérien dans le ciel du Cachemire
Combat aérien dans le ciel du Cachemire
© DR

| La rédaction

Combat aérien dans le ciel du Cachemire

En février 2019, Les forces aériennes indienne et pakistanaise s'affrontent. Un combat aérien précédé par un raid meurtrier des Dassault Mirage 2000 de l'Indian Air Force sur un camp d'entraînement djihadiste implanté au Pakistan.

L'Opération Balakot

Le 14 février 2019, l'attaque suicide menée par le groupe deobandi pakistanais Jaish-e-Mohammed (JeM) contre un bus du 76e bataillon des forces de sécurité indiennes (CRPF) circulant près de la ville de Lethpora fait 44 morts. Il s’agit à ce jour de l’attaque la plus meurtrière dans le Cachemire indien depuis 1989. Pour préserver la paix civile, mais aussi pour adresser au gouvernement pakistanais un message politique destiné à mettre un terme à l’instrumentalisation des mouvements terroristes contre les forces indiennes, l’Indian Air Force a dès lors été placée en état d’alerte par N. Modi afin de répliquer. 

Le choix se serait naturellement porté sur le Dassault Mirage 2000, destiné aux missions de frappe en profondeur, et qui reste à ce jour avec les Rafale le seul avion manœuvrant à plus de 6 000 m. Un atout qui lui permet de tirer profit des reliefs himalayens pour échapper aux systèmes de défense antiaériens pakistanais ou chinois. Dans la nuit du 26 février, peu avant 3 h 10 du matin, un escadron de 12 Mirage 2000 récemment modernisés aurait décollé dans le plus grand secret de la base de Gwalior, située dans l’Etat du Madhya Pradesh au nord du territoire indien. Les Mirage 2000 étaient attendus par au moins deux Ilyushin-78M de ravitaillement en vol, qui avaient quitté la base d’Agra peu après 2 heures....

La réponse pakistanaise

Le lendemain du raid, le Pakistan réagit en lançant à son tour un raid contre le Cachemire indien. Selon un communiqué de l’armée de l’Air indienne,le 27 février vers 10 heures, les systèmes de détection indiens auraient repéré « une large formation d’appareils pakistanais se dirigeant vers la région de Jhangar ». Toujours selon l’Inde, les appareils pakistanais visaient des infrastructures militaires indiennes. Des chasseurs indiens ont alors été dirigés vers ces appareils pour les intercepter. Des MiG-21 Bison, des Su-30 MKI et des Mirage 2000 ont participé à l’interception, indique l’armée de l’Air indienne. Un combat aérien s’est alors engagé, semble- t-il à courte portée......

Le salon Aero India venait juste de fermer ses portes

Les autorités indiennes on préféré attendre la fin du salon Aero India et le retour des délégations étrangères, comme du trafic suscité par les appareils exposés, pour lancer l'Opération Balakot. Un salon qui a été l'occasion pour le DRDO, le fer de lance de la BITD indienne avec ses 24 laboratoires de recherche indépendants, de présenter pas moins de 250 systèmes.....

Répondre à () :


Captcha
L'amateur d'aéroplanes | 10/04/2020 20:24

C'est anecdotique, mais le bilan de l'attaque contre le convoi indien est annonce a 46 morts, non 44.

richard | 13/04/2020 12:28

bonjour avant du de publier votre article vous auriez dû enquêter sur les fait réel et non recopier les différents articles des médias indien ! à savoir cette fameuse bases de terroriste à la frontière pakistanaise ou ces fameux missiles qui aurait abattu 300 terroristes chose réfutée par tous les diplomates présents et non par les diplomaties !! vous avez oublié les deux chasseurs abattus et le pilote prisonnier qui à été rendu pour apaiser la situation ! et pour conclure tous cela juste pour être réélu lors d élections que mr mondi allez perdre !! media et journaliste vous avez le devoir de dire la vérité !!!

richard | 13/04/2020 12:37

bonjour faut savoir que lors des combats durant cette confrontation il ya eu utilisation des mig ,F16,jf17 et rafale, et au vu des résultats deux pays on fait pression sur le gouvernement indien de nier l utilisation de leurs avions !! et d après certains l’utilisation de pilotes de pays étrangers tjrs démenti !!!😉

Jolindien | 19/05/2020 09:26

@Richard "utilisation des mig ,F16,jf17 et rafale" Euh.... Faudrait déjà que les Rafale indiens soient livrés et opérationnels en Inde.... "diplomates présents" Présents où? À côté du camp terroriste? "élections que mr mondi allez perdre " Le fait de raconter le déroulement des opérations n'a rien à voir avec la décision fondée ou pas de mener l'opération. "utilisation de pilotes de pays étranger" Des sources? "pression sur le gouvernement indien de nier l utilisation de leurs avions" des sources? Pourquoi faut-il qu'il y ai toujours des gens pour crier au complot?

| | Connexion | Inscription