2
Vidéos
Assaut héliporté ukrainien en territoire russe : analyse et débats
Assaut héliporté ukrainien en territoire russe : analyse et débats

| Xavier Tytelman 1 mot

Assaut héliporté ukrainien en territoire russe : analyse et débats

Deux hélicoptères de combat Mi-24 ukrainiens ont attaqué un dépôt de carburant situé en Russie, à Belgorod. Les dégâts de cette attaque, effectuée de nuit, sont visibles à plusieurs kilomètres suite à l'incendie qui s'est déclaré sur le site. Deux options sont analysables : soit la Russie a subi la preuve ultime de ses défaillances, soit il s'agit d'un "false flag", c'est-à-dire d'un coup monté par les Russes afin de pouvoir faire accuser l'Ukraine et peser dans les négociations.

RUSSIE-UKRAINE assaut aéroporté Mi-24


Répondre à () :

Ew | 02/04/2022 13:39

C'est quoi ces analyses ? Il n'y a rien de surprenant ni d'exceptionnel a ce type de raid. Une défense aérienne ce n'est pas de la magie, ce n'est pas un bouclier impénétrable. D'ailleurs, le choix de viser un dépôt de carburant non militaire dans une ville non protégée est peut être justement le fait que les Ukrainiens se méfient beaucoup de la défense antiaérienne russe. La Russie a sans doute une défense anti aérienne particulièrement dense mais ça ne peut pas couvrir l'intégralité du territoire.

Julie | 02/04/2022 17:06

@Xavier Tytelman. Cette vidéo est très intéressante. Deux remarques toutefois. 1- Affirmer sans réserve que la ville de Kyev ne sera jamais prise par les russes est audacieux. A défaut de pouvoir s'en emparer militairement, ce qui n'est pas exclu malgré tout, ils pourraient décider de l'affamer. C'est une "technique" du moyen age qui pourrait faire son retour. Après la destruction de Marioupol, il ne faut rien exclure. 2- On reste malgré tout dans une guerre asymétrique, même si les russes ne sont pas aussi forts qu'on pouvait le croire, et les Ukrainiens pas aussi faibles qu'on pouvait le penser. Et pourtant, sans préjuger de l'issue du conflit, on voit que les Ukrainiens tiennent la dragée haute aux Russes. Ce n'est pas, toute chose égale par ailleurs, sans rappeler la victoire des talibans sur les américains. Et cela appelle une remarque : la course à la sophistication des armements est-elle toujours pertinente ? Est il bien utile de disposer du nec plus ultra en matière d'avions de combat ? Sur ce dernier point, vous avez pu noter que les américains se proposent de "ferrailler" une trentaine de F22.... Sachant que la guerre doit se gagner "avant la guerre", les investissements de haute technologie ne doivent ils pas être fléchés prioritairement vers l'espace. le cyberspace et les fonds marins ? Je n'oublie pas l'aviation de combat, bien sûr, mais au delà de la course à la nomenclature (4G, 4.5G, 5G, 6G, . ) qui n'est d'aucun intérêt, n'y a t'il pas la place pour la robustesse, un petit peu d'analogique pour suppléer les éventuelles défaillances du numérique ? Concrètement, est-ce que le Scaf ne doit pas être revisite et son développement assuré selon un plan B déjà célèbre avant même d'être révélé, s'il l'est un jour. Bonne fin de journée.

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité