22
Défense
88 F-35 pour le Canada
88 F-35 pour le Canada

| Gaétan Powis 626 mots

88 F-35 pour le Canada

Le 28 mars, le Canada a officiellement annoncé avoir choisi la proposition de Lockheed Martin et de son F-35A pour le remplacement des CF-18 Hornet. Seulement deux entreprises étaient en lice : Lockheed Martin et Saab. Les premières livraisons ne sont pas attendues avant 2025.

Le plus gros investissement des 30 dernières années

L'annonce a été officialisée le 28 mars dans un communiqué de presse : le Canada compte commander 88 chasseur-bombardiers F-35A à Lockheed Martin.

"À la suite d'une évaluation rigoureuse des propositions, le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui qu'il entamera la phase de finalisation du processus d'approvisionnement des avions chasseurs F-35 avec le soumissionnaire le mieux classé, le gouvernement des États-Unis et Lockheed Martin."

Aucun montant officiel n'a encore été rendu public mais les premières estimations tournent autour de 15 à 19 milliards de dollars.

Une longue saga qui se termine

Le Canada fait partie des pays partenaires du projet qui aboutira au F-35. Le Canada est d'ailleurs l'un des partenaires les plus intéressés par l'appareil, au vu des grands montants investis (plusieurs centaines de millions de dollars dès le début). Cependant, le processus de remplacement des CF-18 allait se prolonger suite à plusieurs évènements. 

En 2012, le gouvernement en place demandait une analyse des successeurs potentiels pour les CF-18, alors même que de nombreux observateurs attendaient de pieds ferme une commande de F-35. Cette analyse reprend les principaux avions disponibles :

  • Le F-35 Lightning II de Lockheed Martin
  • Le F/A-18E/F Super Hornet de Boeing
  • L'Eurofighter d'EADS
  • Le Rafale de Dassault
  • Le JAS 39 Gripen de Saab
RCAF CF-18 Hornet de démonstration.
RCAF CF-18 Hornet de démonstration. © MOD Canada
RCAF CF-18 Hornet de démonstration.

De nombreux analystes annoncent le F-35 comme le grand gagnant de cette analyse. Toutefois, elle sera mise de côté une fois le gouvernement Trudeau en place en 2015. Celui-ci compte acheter 18 F/A-18E/F Super Hornet comme solution temporaire afin de lancer un réel appel d'offre en lien avec sa volonté de ne pas acheter un avion trop coûteux. Cependant, en 2017, l'accord avec Boeing tombe à l'eau suite au différend commercial opposant Boeing et Bombardier. Le Canada parvient à éviter le gouffre capacitaire en achetant 25 F/A-18 australiens similaires aux appareils canadiens et facilement modifiables aux standards CF-18. Sur les 25 avions, 18 voleront et 7 seront utilisés pour des essais ou comme pièces de rechanges.

En 2017, une nouvelle compétition est lancée et les entreprises pouvant y participer sont approuvées en 2018. En juillet 2019, une demande de proposition est transmise aux entreprises ayant été approuvées et ont jusqu'au 4 octobre de la même année pour soumettre leurs propositions.

Le 1er décembre 2021, Saab et Lockheed Martin sont les seules entreprises en lice (de nombreuses entreprises analysées en 2012 n'ont pas répondu favorablement à la demande du Canada). Le 28 mars 2022, la décision d'acheter 88 F-35 à Lockheed Martin est rendue publique.

Si le contrat est signé rapidement, un premier F-35 pourrait voler sous les couleurs canadiennes à partir de 2025. Dans le cas contraire (mais fort peu probable désormais), le gouvernement peut se tourner vers Saab et son Gripen.

Un revirement politique

Le F-35 était devenu un argument de campagne pour Justin Trudeau lors de sa première élection. Il s'agissait de ne pas acheter les F-35, jugés trop chers, et se tourner vers des avions plus abordables. Le Canada n'avait, selon son programme électoral de 2015, aucun besoin d'un chasseur furtif et spécialisé dans des missions de premières frappes. Il faut acheter un chasseur qui devra effectuer des missions de police du ciel pour le NORAD. Une fois ce nouvel avion commandé, les fonds restants seront redirigés vers le financement de nouvelles unités modernes pour la Marine canadienne.

Le communiqué de presse du 28 mars 2022 va clairement à l'encontre de cette promesse électorale :

"Reconnaissant que ces avions chasseurs doivent servir efficacement l'ARC et la population canadienne au cours des prochaines décennies, le Canada a évalué ces appareils en fonction de scénarios types familiers aux alliés de l'OTAN et du NORAD, qui ont été adaptés aux besoins de l'ARC, y compris la géographie nordique unique du Canada."

Capture d'une page du programme électoral du parti libéral canadien pour les élections de 2015.
Capture d'une page du programme électoral du parti libéral canadien pour les élections de 2015. © Liberal Party of Canada 2015
Capture d'une page du programme électoral du parti libéral canadien pour les élections de 2015.

Canada canada F-35 F35 Lockheed Martin F-35 Lockheed Lockheed Martin


Répondre à () :

Julie | 29/03/2022 08:43

Quelle surprise ! Dassault Aviation a bien fait de ne pas se fourvoyer dans ce pseudo-marché.

Mikaschistera | 29/03/2022 09:40

Le F35 va servir à la police du ciel canadien pour surveiller les formations d’oiseaux migrateurs au Canada. Super. Et après on vient nous dire que c’est le meilleur pour la haute intensité et que les rafales sont juste bon à exploser du pickup… Donc en gros, les pays qui l’achètent ne font pas un achat intelligent en fonction de leurs besoins, comme d’hab’

| 29/03/2022 14:58

Votre analyse est remise à plat par le choix de la Suisse et de la Finlande (non membre de l'OTAN) à l'issue de tests ne souffrant d'aucune contradiction.

Mikaschistera | 29/03/2022 23:49

Les tests… un cahier des charges qui respire l’influence des commerciaux de LM. Moi aussi je peux gagner à tous les jeux si je peux changer les règles à ma convenance… Tous ces derniers « tests » ont été « modifiés » par tous ces pays « souverains » pour légitimer la « victoire » inéluctable du F35 et de tout les autres intérêts mutuels que cela implique pour les USA et lés pays acheteurs.

Valéry Vlad | 30/03/2022 21:36

Si c'était aussi simple... La situation géopolitique n'est plus la même que celle de 2015. Un jour, même la France va acheter les F-35!

Strike | 29/03/2022 10:39

Lockheed a prévu d'intégrer un second moteur pour les f35 Canadiens ? (sarcasme) Quitte à prendre un monomoteur le Gripen était un choix beaucoup plus logique (deux Grippen, voir + pour le prix d'un F35...) Le F18 Super Hornet aurait été beaucoup plus logique comme choix (deux moteurs, pas cher, et transferts des pilotes facilité depuis les CF-18) Un siège au conseil d'administration de Lokheed pour Trudeau prévu en cas de défaites électoral ?

forêt10 | 29/03/2022 13:00

Strike: Dans un rapport circonstancié, LM via la Finlande et la Suisse, nous a "informé" que dorénavant, le F-35 était moins cher (achat et maintien en condition opérationnelle) que le Gripen et que dans toutes les situations, le F-35 sortait 1er, le Gripen 2ème, le F-18 SH 3ème, les 4ème et 5ème places étaient partagées par le Rafale et l'Eurofighter (l'ordre n'a pas été communiqué, à la demande des avionneurs)...

Mikaschistera | 29/03/2022 23:54

Le F35 moins cher… J’ai bien ri. Ou alors vous nous parlez du nouveau flight simulator que propose LM aux heureux aviateurs sans vol qui vont pouvoir piloter au sol… C’est écologique en même temps…

Pierre Castonguay | 29/03/2022 12:45

Le f35 est le chasseur que le Canada a besoins !

Paul | 29/03/2022 15:09

Oui pour aller avec nos porte-avions,pour nos missions à l'étranger, pour promouvoir nos valeurs de droits et libertés.Enfoncer les lignes ennemies en tête du peloton,attaquer les dépôts de munitions, protéger nos parachutistes, opérer un changement de gouvernement et revenir au pays "Auréolé" comme pas un...Yeah baby!

Jérôme Périgne | 29/03/2022 12:45

F-35 en Suisse, en Finlande, en Allemagne, au Canada... La liste est longue des clients récents d'un avion de combat US dont on nous explique régulièrement qu'il est sous-performant et handicapé par de nombreux problèmes techniques. Il est important de comprendre que les marchés de défense dépendent souvent plus de considérations politiques et stratégiques que de questions purement techniques !

Julie | 29/03/2022 15:01

Comment ne pas vous donner raison ?

| 29/03/2022 15:27

La sélection du F-35 par la Suisse et la Finlande fut purement technique (à lire leurs dossiers d'évaluation)

Julie | 29/03/2022 16:12

@ |. Merci pour votre humour....

Mikaschistera | 29/03/2022 23:56

Way c’est ça « purement »… on dit « lol » c’est ça ?

Hannosset | 29/03/2022 16:31

INCROYABLE ! Je finirai par croire que parmi tous ceux qui recommandent ou décident l’achat de F35, il n’y en a pas un seul qui lit Air&Cosmos ou qui regarde YouTube !!! Pourtant, Air&Cosmos se fonde sur les open sources ! Un grand bonjour de Guadeloupe où je suis en vacances.

Mikaschistera | 30/03/2022 00:02

Faut-il mieux se fier à des pays comme la Belgique, les paysbas, l’Allemagne, l’Italie ou la suisse qui ne savent même pas construire eux-mêmes un avion et qui préfèrent une Europe éternellement vassale des USA? Chacun ses convictions, ça fait le jeux des extrémistes anti-Europe en attendant…

FredericA | 30/03/2022 10:58

@Hannosset : Vous devriez varier vos lectures car les problèmes du F-35 sont connus et évoqués par tous les sites et revues aéronautiques sérieuses. Si vous n'avez toujours pas saisi le rapport entre la politique et les commandes de matériel, relisez l'histoire de l'YF-16, du F-104, du F-101, du CF-105, du LAVI, de l'Helwan HA-300, du Mirage 4000, etc. puis compléter ces infos avec les prérogatives liées : au NORAD, à la mission nucléaire de l'OTAN, au FIVE EYES, au MADL, au L16, etc.

Flo | 29/03/2022 19:04

Si l'achat d'avion de combat se basait sur les seuls caractéristiques de l'appareil, ça se saurait..

Hannosset | 31/03/2022 20:44

Et si le Rafale était le meilleur avion au monde, ça se saurait aussi. Mais finalement, est ce important? Bien sûr que non, ce qui est important ce n’est pas ce que les pilotes et ingénieurs français de salons pensent, c’est ce que les pros pensent et c’est encore mieux quand les mêmes français de salons pensent que ...

Jdg | 29/03/2022 19:24

Ho ben quelle surprise dit donc. Le Canada est une colonie des Etats-Unis c'est normal qu'ils achètent US c'est bien meilleur pour les relations commerciales et c'est un bon appareil.

Ronfly | 30/03/2022 06:19

Pas de surprise. C'était écrit d'avance. Le Canada participe au programme depuis 2 décennies. Investir dans le développement d'un chasseur et en acheter un autre... Encore une belle sélection avec une compétition sans intérêt. Le Canada faisant parti, de plus, du premier cercle des five eyes, il était inconvenant de leur part de choisir quoi que se soit d'autre... La domination du F35 est totale dans les nations du monde occidental. A terme l'ensemble de ces dernières seront donc en possession d'un seul et unique type de chasseur. Ils miseront donc énormément sur ces capacités d'ultra connectivité et de discrétion. Mais aussi à ses capacités réduites au niveau dynamique (5g en turn rate, pas de super-croisière, temps d'accélération élèvé, maniabilité moyenne avec une surface frontale massive imposant des flux perturbés peu optimal au niveau aéro. De plus le choix d'un mono-réacteur est étonnant pour un pays disposant de 9 millions de km2 de territoire à surveiller dont une grande partie désertique et avec des conditions climatiques difficiles.

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité