1
Ukraine
Des systèmes antiaériens Pantsir sur les toits de Moscou
Des systèmes antiaériens Pantsir sur les toits de Moscou
© @Tendar (Twitter)

| Gaétan Powis 684 mots

Des systèmes antiaériens Pantsir sur les toits de Moscou

Les Forces armées russes semblent vouloir renforcer les capacités de la défense antiaérienne de Moscou. Deux Pantsir S1 et une batterie S-400 ont déjà été déployés depuis le début du mois de janvier mais sont désormais soutenu par deux autres Pantsir S1. Ces derniers ont été placés sur les toits de deux bâtiments appartenant à l’État russe.

Deux Pantsir au sud de Moscou

Le 6 janvier, deux systèmes antiaériens courte portée Pantsir S1 (SA-22 Greyhound) ont pris position non loin de l'aéroport d'Ostafyevo. Ce dernier n'est pas stratégique d'un point de vue militaire car il n'abrite aucune installation militaire. D'ailleurs, il est détenu par la société Gazpromavia. Cette dernière est la branche aérienne de la société russe Gazprom et utilise sa flotte d'avions de ligne en soutien aux opérations gazières et pétrolières du groupe (transport de personnels et de matériels).

Deux Pantsir sur les toits de Moscou

Le 19 janvier, deux vidéos permettent de confirmer qu'au moins deux autres Pantsir ont été déployés dans le centre même de Moscou. Cependant, ces systèmes ont été placés sur le toit de deux immeubles à l'aide d'une grue :

  • Sur la tour ouest d'un immeuble appartenant au Département de l'éducation du district central du Département de l'éducation de Moscou, situé dans le centre de Moscou (sud-ouest) et dont les coordonnées géographiques (DMS) sont 55° 44' 43.13" N, 37° 39' 03.09" E.
  • Sur l'héliport nord du Ministère de la Défense russe, également situé dans le centre de Moscou (sud-est) et dont les coordonnées géographiques (DMS) sont 55° 43' 41.91" N, 37° 35' 24.66" E.

Il n'est pour l'instant pas possible de voir si l'entièreté d'un Pantsir S1 se trouve sur le toit de ces deux bâtiments : la contrainte du poids est évidemment importante afin d'éviter que le véhicule fasse s'effondre le toit suite à sa masse estimée à 20 tonnes. D'ailleurs, une photo présente dans un tweet de l'opération de levage permet déjà de confirmer que le Pantsir présent sur le toit du bâtiment appartenant au Département de l'éducation du district central du Département de l'éducation de Moscou a été levé en plusieurs morceaux ; la photo ci-jointe (lien vers le tweet) permet d'identifier le camion KAMAZ-6560 sans la tourelle antiaérienne, alors que des ouvriers s'affairent à accrocher le générateur du système à la grue.

Une volonté de couvrir Moscou ?

Les deux systèmes présents dans Moscou couvrent la quasi-totalité de la capitale russe :

  • La portée maximale des missiles est de 20 kilomètres, 
  • La portée maximale des deux canons de 30 mm est de 4 kilomètres

Il faut toutefois noter que le Kremlin est justement couvert par les canons de ces deux systèmes. Il y a donc peut-être une volonté de renforcer la défense de ce lieu hautement stratégique pour le pouvoir russe.

En revanche, la présence des deux Pantsir au sud de Moscou n'est pas encore expliqué. Une hypothèse serait la création de deux lignes de défense aérienne courte portée ; une première dans les faubourgs sud-ouest de Moscou et une deuxième ligne de défense au sein même de Moscou.

Un Pantsir S1 à Moscou sans sa tourelle antiaérienne.
Un Pantsir S1 à Moscou sans sa tourelle antiaérienne. © @DannyWArmstrong (Twitter)
Un Pantsir S1 à Moscou sans sa tourelle antiaérienne.
Zone couverte par les quatre Pantsir S1.
Zone couverte par les quatre Pantsir S1. © Air&Cosmos, Google Earth
Zone couverte par les quatre Pantsir S1.

Une batterie S-400 dans les faubourgs

Ces quatre Pantsir confirmés sont aussi renforcés par une batterie antiaérienne longue distance S-400 (SA-21 Growler), et ce, depuis le 15 janvier. Celle-ci se trouve dans la banlieue nord de la capitale russe, aux coordonnées géographiques (DMS) 55° 49' 27.89" N, 37° 41' 58.36" E. Sa portée de 400 kilomètres lui permet de protéger Moscou mais aussi une grosse partie du territoire du sud-ouest de la Russie, comme démontré dans l'image ci-dessous.

Les Russes sont donc en train d'installer une véritable bulle de défense antiaérienne multicouche. Aucune annonce officielle ne permet d'expliquer ces déploiements. Deux hypothèses semblent être valables :

  • la peur éventuelle d'une frappe de drone ukrainien sur un bâtiment stratégique à Moscou.
  • la volonté de faire peur à la population russe, en présentant ces déploiements comme des mesures défensives envers un agresseur ukrainien.
Portée de la batterie S-400 installée récemment à Moscou.
Portée de la batterie S-400 installée récemment à Moscou. © Air&Cosmos, Google Earth
Portée de la batterie S-400 installée récemment à Moscou.

Ukraine guerre en ukraine Russie Pantsir Pantsir S1 Antiaérien Défense antiaérienne S-400

Répondre à () :

Cmd. Dany | 21/01/2023 16:52

Les "autorités" russes viennent de déclarer que ce n’était qu’un exercice destiné à rassurer la population moskovite. Selon les services de renseignements du Vatican (ou du Liechtenstein... j’ai oublié) les "autorités " russes pensent que l’explosion d’un camion citerne en Haute Savoie ne serait qu’un exercice et que la Grande Russie doit prendre des précautions...

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité