67
Défense
Budget de la Défense US : toujours plus d'achats, le F-35 en danger
Budget de la Défense US : toujours plus d'achats, le F-35 en danger
© US Air Force / Sgt. Matthew Plew

| Xavier Tytelman 853 mots

Budget de la Défense US : toujours plus d'achats, le F-35 en danger

Le budget de la Défense américain, en hausse comme chaque année, confirme indirectement les difficultés rencontrées par le F-35 en renforçant la flotte de chasseurs de 4ème génération et en lui imposant un ultimatum.

Un budget de la Défense en forte hausse

Le comité des forces armées du Sénat américain a publié un acte d'autorisation d'engagement modifié (National Defense Authorization Act) par rapport aux programmations initialement proposées. Le budget initial, approuvé à 715 milliards de dollars par le Président Joe Biden, a été révisé à 768 milliards de dollars d'autorisation de paiement, permettant d'accroître le volume de certaines acquisitions ou la R&D dans des domaines critiques, mais aussi d'augmenter les salaires de tous les militaires de 2,7%.

Le développement de nouvelles technologies ainsi que la tenue des essais et évaluations atteint 117,8 milliards de dollars contre 112 milliards prévus, un niveau record. Ce sont principalement les armes hypersoniques, les technologies spatiales et cyber, la micro-électronique et l'intelligence artificielle qui doivent bénéficier de ces fonds. L'avion de chasse de 6ème génération NGAD, qui possède une déclinaison pour l'Air Force et une pour la Navy, voit sont développement garanti, ainsi que le programme d'avion d'entraînement T-7A Red Hawk.

Les avions de 4ème génération font de la résistance

L'US Air Force peut acquérir 48 nouveaux F-35A et recevra également 17 exemplaires supplémentaires du F-15EX de Boeing au lieu des 12 initialement validés, mais le comité interdit expressément à l'US Air Force de réduire son parc du moindre A-10 Thunderbold II supplémentaire. L'appareil spécialisé dans le CAS (Close Air Support, ou appui-feu aérien) est très apprécié pour sa robustesse, ses faibles coûts opérationnels et son efficacité, mais que les responsable de l'US Air Force aimeraient voir disparaître au profit de son successeur le F-35 et d'une focalisation supérieure de l'aviation de combat vers la haute intensité et la Chine...  Des propos réitérés par le secrétaire de l'Air Force Frank Kendall pas plus tard que samedi dernier au Reagan National Defense Forum.

De son côté, l'US Navy pourra acquérir 12 nouveaux chasseurs F/A-18E/F Super Hornet.

Le F-15EX est la dernière évolution du chasseur de Boeing, dont les premiers modèles ont été admis en service il y a 45 ans.
Le F-15EX est la dernière évolution du chasseur de Boeing, dont les premiers modèles ont été admis en service il y a 45 ans. © Boeing
Le F-15EX est la dernière évolution du chasseur de Boeing, dont les premiers modèles ont été admis en service il y a 45 ans.

L'avenir du F-35 toujours en suspens

Il s'agit d'un double camouflet pour l'avion de cinquième génération de Lockheed Martin, confirmant que ses 871 défauts encore répertoriés en début d'année 2021 sont loin d'être réglés et qu'il n'a pas acquis la confiance des troupes qui comptent sur le soutien aérien en opérations. L'accroissement du nombre de F-15 et F/A-18 au dernier standard est également une marque de défiance envers le F-35, les autorités ayant répété que si la trajectoire du F-35 restait mauvaise, une baisse des commandes pourrait être actée et compensée par une accélération du développement de son successeur le NGAD tout en renforçant la flotte d'avions de 4ème génération supplémentaires, permettant une transition en douceur.

L'US Navy et le corps des Marines n'ont le droit d'acquérir que 37 F-35 dans les versions B et C cette année, et les futurs NDAA pourraient encore réduire les acquisitions de l'avion dans le courant de la décennie afin de contenir ses frais de maintien en conditions opérationnelle. Sans une baisse drastique des coûts de possession de l'avion à horizon 2027, l'Air Force n'aurait pas le droit de dépasser 1 763 F-35A, la Navy 273 F-35C, et le Corps des Marines aurait 353 F-35B et 67 F-35C. Plus aucun contrat concernant l'avion ne pourra être signé sans une obligation de réduction de coût d'exploitation, d'amélioration de ses performances ou de sa disponibilité. Loin de la flotte initialement envisagée et déja révisée à la baisse par deux fois.

Les renouvellement autorisées

Les 16 exemplaires de l'E-8 JSTARS, appareils de suivi des troupes terrestres ennemies fournis par Northrop sur la base d'un Boeing 707 et capale de surveiller jusqu'à 50 000 km² de terrain, vont pouvoir être remplacés à partir de 2023, plus de 30 ans après leur entrée en service en 1991. L'appareil choisi n'est pas encore connu, même si Boeing serait le mieux placé avec une version adaptée de son avion P-8 Poséidon de patrouille maritime équipé d'un radar à antenne active AESA et d'un système de gestion de la mission BM2C (Battle Management Command & Control).

L'EC-37B Compass Call, appareil de guerre électronique offensive basé sur le Gulfstream G550 CAEW et équipé de l'ensemble SABER de BAE Systems, pourra port sa part entrer en service en 2024, en remplacement du Lockheed Martin EC-130H entré en service en 1982.

Le comité autorise le retrait du service de vieux Hercules C-130 et de 44 ravitailleurs (26 KC-10 et 18 KC-135), tout en demandant des informations rapides quant au programme d'acquisition de nouveaux avions ravitailleurs dans lequel le KC-46 de Boeing est en compétition avec le binôme Airbus / Lockheed Martin pour proposer une version américainsée et assemblée aux Etats-Unis de son A330 MRTT.

Du côté des drones, l'Army pourra acquérir un MQ-1 Gray Eagle, et l'Air Force quatre MQ-9 Reaper.

Vue d'artiste d'un EC-37B Compass Call et, en arrière plan, d'un EC-130H qu'il doit remplacer
Vue d'artiste d'un EC-37B Compass Call et, en arrière plan, d'un EC-130H qu'il doit remplacer © BAE Systems
Vue d'artiste d'un EC-37B Compass Call et, en arrière plan, d'un EC-130H qu'il doit remplacer

Basculement stratégique vers le Pacifique

Sur le plan international, 7,1 Md$ sont désormais consacrés à la dissuasion dans le Pacifique pour faire face à la montée en puissance de la Chine, contre "seulement" 2,2 Md$ l'an dernier. La zone devient ainsi la première en terme de dépenses, 4Md$ étant consacrés à l'European deterrence Initiative. L'enveloppe européenne comprend notamment près notamment un soutien aux forces armées ukrainiennes atteint à hauteur de 300 millions de dollars, contre 250 millions budgétés par le Président américain.

Répondre à () :

Hannosset Étienne | 09/12/2021 11:00

L’US Air Force, l’US Navy et les Marines souhaitent donc augmenter le nombre de F35 mais le Congrès US réduit leurs demandes. C’est normal. Chacun joue son rôle. Les militaires privilégient les capacités militaires de l’avion tandis que le Congrès voit l’aspect financier. De toute évidence, les pays qui ont choisi d’investir dans le F35 ont fait le bon choix, le même que celui des militaires américains, et grâce au Congrès US, le risque financier sera réduit. Le fait que les achats par les USA d’avions de 4ème génération se poursuit est également une bonne nouvelle pour Dassault. C’est la preuve que les avions de 4ème génération ont encore un avenir !

Gachignard Christophe | 09/12/2021 14:17

Bonjour Étienne. La question est:le F 35 est-il toujours défendable ? Avec plus de 800 défauts (mêmes mineurs)et une confiance limitée des militaires us envers lui,il me semble qu'il faudrait peut être passer à autre chose.Sans parler de son manque d'expérience aux combats.Vouloir l'imposer à tous prix aux états européens (entre autres)est bien le signe d'un gros problème de retour sur investissement.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 14:41

Une confiance limitée des militaires US ? Plus à l’heure actuelle ! En tout cas, pas des pilotes ! Il est cher à l’usage. C’est exact. Et alors ? Il a 800 défauts. C’est exact. Et alors ? Tous les pilotes néerlandais qui s’entrainent sur F35 me disent tout le bien qu’ils un pensent. Finalement, il n’y a que les français et monsieur Tytelman qui se plaignent du F35 ... C’est important? Bien sûr que non. Ça n’a même aucune importance.

Xavier Tytelman | 09/12/2021 15:06

Bonjour, de nombreux payse se plaignent du F-35 : - Israël ou le Japon qui considèrent qu'il ne peut remplacer leurs chasseurs et aimeraient du F-22 : https://eurasiantimes.com/not-happy-with-f-35-jets-israel-look-to-acquire-the-ultimate-dogfighter-f-22-raptors-from-the-us/ - l'Australie qui considère qu'il est inapte au combat et le qualifie de "lemon" : https://www.abc.net.au/news/2021-09-08/f35-program-design-flaws-part-shortages-costs-opinions-divided/100431664 - la Grande Bretagne qui considère qu'il n'est pas à la hauteur et qui en réduit les commandes pour accélérer l'avion de 6ème génération : https://ukdefencejournal.org.uk/uk-reportedly-to-cut-f-35b-order-by-65-percent/ Il n'y aurait aucun problème si les insuffisances de l'avion n'étaient que mon avis. Là il s'agit d'un constat largement partagé, y compris aux USA.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 15:15

Bonjour monsieur Tytelman. Honnêtement, avec combien de pilotes de F35 avez vous déjà parlé ? D’autre part, je pense qu’il serait bien de préciser dans l’article, que monsieur Frank Kendall n’est pas un aviateur de l’US Air Force, mais un civil, avocat et ingénieur du MINISTERE (et pas de l’armée). Je vais vérifier vos sources. J’espère qu’il s’agit de sources officielles et pas d’articles de presse. Bonne journée.

JLMa | 09/12/2021 16:36

Et oui les chasseurs de 4ème génération résistent malgré les pressions américaines en tout genre. Difficile de résister à un tel rouleau compresseur. Un simple exemple suffit, prenons l'achat suisse ... sont-ce vraiment les critères techniques et technologiques qui ont prévalu ? L'avion correspond il aux besoins helvètes ???? A moins que la pression US sur les "secrets bancaires" de la Suisse soumis au droit exportable des US...., des révélations gênantes.... paradis fiscal, financements ???? Le F35 n'est pas aussi abouti qu'on nous l'assene chaque jour, sa supériorité n'est pas à la hauteur des dires ... mais il est une réalité économique qui à asséché les finances des diverses armées de l'air qui l'ont choisi, réduit les industries des divers pays au rôle de simples sous-traitants, dévoré leur R&D, les US ne peuvent souffrir avoir de la concurrence et veulent réduire à néant toute velléité du genre, réduire à néant les industries de défense occidentales au profit de la seule industrie américaine, et il faut tuer l'industrie de défense française quasiment la seule dans le monde occidentale en capacité de développer de bout en bout des systèmes de défense quelques soient les armées, terre, air, mer, spatial. Le cas du Rafale ? Il faut tuer le Rafale. Voilà la réalité américaine. Alors cet avion, conçu des sa naissance pour évoluer techniquement au fur et à mesure de sa vive (contrairement au matériel américain ou il faut de nouveaux avions excepte le F16, n'a rien à envier au F35 sauf la full furtivite. Mais il n'a pas été développé dans ce sens (la furtivite étant vue autrement), et dans bien des domaines il surclasse le F35 .... les récentes confrontations entre les deux avions lors d'exercices de defense communs l'ont démontre. Les défis relevés par le standard F4 va faire passer le Rafale de la génération 4-5 à la génération 5 voire 5+. Nous ne sommes pas les Etats-Unis, mais le pays dispose d'une capacité technique et technologique hors du commun, le Rafale de Dassault en est l'exemple même, nos frégates idem, parlons de nos SNA ??? qui eux aussi rivalisent avec la capacité americaine. A nos politiques d'en être le soutien, soutien à notre industrie de Défense, soutien à notre R&D, et en montrer la volonté. Certes la commande des EAU de 80 Rafales montre le chemin pour l'internationnal .... mais faut il en interne France qu'il en soit de même. Allions les deux volontés export et France.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 17:06

@Xavier Tytelman. J’ai examiné vos sources. Je ne fais aucun commentaire. Vous savez pourquoi. Les informations les plus complètes et les plus sérieuses vous pouvez les trouver dans les documents du Congrès US et notamment de la commission de la défense. Vous y trouverez les retranscriptions des auditions des militaires et des civils qui temoignent après avoir prêté serment. www.congress.gov.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 17:21

@JLMa Il n’y a aucune raison de vous tracasser pour la famille Dassault, bon sang ! Un: Cette famille est milliardaire ! Deux: le Rafale se vendra encore pendant 30 ans parce qu’il deviendra LE meilleur avion de sa génération. Trois: les Falcon sont des avions remarquable ! Quatre: pour le SCAF, Eric Trappier a un plan B !

Motti albert | 10/12/2021 20:42

Vous avez un ton péremptoire qui me donne à penser que vous en savez beaucoup moins que ceux que vous attaquez et que vous n'êtes pas loin d'une fatuité de mauvaise aloi ; soyez plus didactique et vos arguments paraîtront plus crédibles ; surtout pour moi profane en la matière

Hannosset Étienne | 11/12/2021 22:17

@MOTTI ALBERT. Vous n’avez pas tort. Je ne fais qu’utiliser le même ton que les "pro de la propagande". En fait, j’en suis désolé. A ma décharge, puis je me permettre de dire simplement que je connais le sujet comme professionnel.

Dam | 26/12/2021 18:22

Tant de mots et de posts pour rabâcher toujours les memes lieux commun Mais je comprend que vous ayez envie de parler de ce que vous aimez. Et pourtant, en explication de texte vous n auriez pas la moyenne entre Hs, parti pris et lieu commun. Penser que votre prose est lumineuse est votre première erreur d analyse, la deuxième est de l utiliser pour dire ce que vous voulez sans comprendre ce que dit l article Bonne après midi quand même

Petrau | 09/12/2021 12:24

Le Sénat américain acte les "difficultés" du F35 en augmentant les achats de F18 et de F35, et en donnant un coup d'accélérateur au futur avion de 6ème génération. S'ajoute à cela quelques commandes résiduelles de F35 et des plafonds de commandes de cet appareil à ne pas dépasser. Le message est clair d'autant plus que la Navy n'a même pas envisagé le F35 pour son programme FA-XX de succession du F18. Alors bien sûr, il y aura encore des ventes de F35 à l'international (la Finlande sera bientôt le prochain pays à brader sa souveraineté contre une très aléatoire "protection" américaine au prix de l'achat du F35). Cet avion rappelle le F104 qui, en son temps, avait le même but que le F35 : éliminer autant que possible la construction aéronautique militaire européenne. Les américains en avait acheté très peu, préférant pour leur usage le Phantom et le F105. L'histoire se répète. Les européens sont d'une naïveté consternante. Les militaires et le Sénat américain sont en train de siffler la fin de la partie pour ce F35 qu'ils n'ont pratiquement jamais oser utiliser en opération du fait de ses insuffisances malgré plus de 400 appareils en service. Le "parapluie" américain et les pressions de tous ordres (cf. la Suisse qu'une votation fera bientôt revenir sur son "choix") sont les seuls arguments de vente qui restent à cet appareil.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 13:27

La construction aéronautique européenne serait menacée par le F35 ????? Airbus est bien placé, en alliance avec LM, pour vendre le A330MRTT aux USA ! Ça n’était jamais arrivé ! Les USA continuent d’acheter des H145M ! L’Italie assemble des F35 ! BAE a été étroitement associée à la conception du F35 ! L’Italie, la Grande Bretagne, la Suède et leurs industries aéronautiques (européennes!) se sont associées pour concevoir un avion EUROPÉEN !!!) de 6ème génération ! Le Japon s’est associé à ces pays et industries aéronautiques EUROPÉENNES pour réaliser cet avion EUROPÉEN de 6ème génération ! Les ventes du Rafale décolent ! Dassault a un plan B pour le SCAF (même si hier, Eric Trapier a été moins categorique.) Elle est où la destruction de l’industrie aéronautique européenne ???

Chris83 | 09/12/2021 13:35

Ce n'est pas de la naiveté de la part des européens mais les dirigeants et les états majors ont été achetés d'une maniére ou d'une autre par les USA.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 14:06

@Chris83 A mon avis, vous confondez avec l’affaire Agusta Dassault.

Dany40 | 11/12/2021 14:26

Je suis très attristé de lire encore aujourd'hui sur des médias réputés sérieux ce type d'article, aveuglément et dogmatiquement à charge sur le sujet du F-35. Pourquoi vouloir continuer à faire croire à l'inefficacité opérationnelle du F-35 ? Ce n'est pas en niant la menace que le F-35 représente pour l'industrie de défense UE que vous la ferez disparaitre... et il n'y a menace que si le F-35 parvient à remplir ses missions, dans le cas contraire l'effet serait largement contraire et cela sèmerait un doute immense sur les armements US (et une voie royale pour les concurrents). La réalité c'est que le F-35 est plébiscité par les militaires de nombreux pays ... les militaires canadiens ont largement protesté quand Trudeau a stoppé le processus d'acquisition, des pilotes de plusieurs nationalités ont largement expliqué les qualités de cet appareil. Soyez conscient que les choix suisse, finlandais, belge se sont fait sous la pression des autorités militaires de ces pays... ces militaires veulent à tout prix le F-35. N'oubliez pas non plus que les militaires allemands ont tenté un coup de pression pour faire acheter le F-35 à leur pays. Quand je vois que nous sommes encore ici en train d'interroger la pertinence de la furtivité (vous êtes au courant que le successeur du Rafale par Dassault est un avion furtif ?) , en train s'expliquer que l'achat de "seulement" 270 F-35C par l'US Navy serait un désaveu (vous savez que ce nombre correspond à plus de 50% de la flotte de combat totale de l'US Navy ?) ... je me dis que nous vivons en France dans un ilot d'aveuglement dogmatique dramatique sur ce sujet. Et pourtant ... certains médias VF qui étaient très critiques sur le F-35 sont en train de nettement changer de discours depuis peu, et bizarrement cela correspond au fait que ces médias ont eu récemment accès à des données d'exercice et de test du F-35 ... certains écrits et vidéos vont être fort difficiles à assumer dans quelques temps je le crains

Hannosset Étienne | 11/12/2021 22:19

@Dany40. Merci et félicitations monsieur.

Petrau | 09/12/2021 12:27

Il faut lire "achat de F18 et de F16"

Hannosset Étienne | 09/12/2021 13:34

F15EX

Chris83 | 09/12/2021 14:39

Avez vous jamais entendu parler du scandale des ventes du f 104 starfighter surnommé le cercueil volant et préféré aux mirage par les soit disants européens ou pour dire plus justement les euroricains? Autres temps mais memes moeurs.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 14:44

Non. Jamais. Donnez moi vos sources, svp. Si vous en avez ...

Math | 15/12/2021 00:16

Pour le F35, ça se termine gentiment. Entre les moteurs qui ne tiennent pas la distance (durée de vie divisée par 2), la manœuvrabilité qui est inacceptable, les missiles qui n’ont pas l’allonge (soute oblige), le canon qui ne tire pas droit, le rayon d’action qui ne sert à rien dans le pacifique, les missiles qui mettent en danger tous les terrains d’aviation, Alis qui ne fonctionne pas… Bref, la fin de la partie semble actée aux US, reste quelques pays qui se font gentiment rouler pour une protection (there is a Quality in Number), certe impressionnante en nombre, mais de moins en moins réelle, a mesure que l’Asie s’impose dans l’agenda. La production US est indigne de ce qu’a pu sortir en son temps la fighter mafia. L’ingénierie US tombe. Et tous le monde sais pourquoi: le soft avant la physique… Comme si…

Petrau | 09/12/2021 14:43

Cet espace de discussion est plein d'humour. On peut y lire que les achats massifs par les européens d'hélicoptères lourds Chinook, CH53, MH60, Apache, .. trouvent une contrepartie dans la vente aux USA d'hélicoptères légers H145. C'est un peu comme si on disait : je te vend 50 Ferrari et en échange je t'achète une Twingo. On peut lire aussi que les européens sont bien plasses pour vendre à nos amis américains des A330MRTT. C'est savoureux parce que Airbus avait déjà été retenu par l''US Air Force pour un contrat d' A330MRTT il y a une bonne dizaine d'années et que la décision a été cassée suite à une plainte de... Boeing. Délicieux également de lire que les anglais ont été associés à l'élaboration du F35 quand on se rappelle que Tony Blair en personne avait déclaré que la GB n'acheterait jamais le F35 si les américains ne leur donnaient pas accès aux codes sources de l'avion, ... qu'ils n'ont jamais obtenu. Quant à nos amis italiens qui "assemblent" des F35, ils ont vu leur contrat de vente d'une vingtaine d'hélicoptères pour remplacer les Marine One purement et simplement annulé par l'administration Obama. Bon, j'arrête là...

Hannosset Étienne | 09/12/2021 14:48

Non, non, n’arrêtez surtout pas ! Continuez en disant quelles sont les industries EUROPÉENNES qui risquent de disparaitre à cause du F35 ! Des NOMS !

Hannosset Étienne | 09/12/2021 19:52

Je veux également souligner votre clairvoyance quand vous comparez le F35 à une Ferrari mais comparer un H145M à une Clio, c’est choquant. Je dirais plutôt une VW POLO... Même si, il y a 30 ans, ma femme roulait en Clio. Elles étaient géniales, toutes les deux...

Oscar | 10/12/2021 10:57

@ Hannosset Étienne Vous avez manifestement des problèmes de lecture. La référence à Ferrari dans le commentaire de Petrau se trouve dans la partie concernant les hélicoptères, et non pas le F-35. D'une manière plus générale, c'est touchant de vous voir gesticuler et suer sang et eau pour essayer, en vain, de justifier le choix du F-35 par la Belgique et les autres pays qui se sont fait avoir (sans doute bientôt rejoints dans l'erreur par la Finlande) et commencent à s'en mordre les doigts. Surtout ne changez rien, je me bidonne en vous lisant. 🙂

Hannosset Étienne | 11/12/2021 22:29

@oscar. Vous au moins, vous êtes gentil. Je n’ai pas que des problèmes de lecture. J’ai surtout le défaut d’être condescendant à l’égard de mes amis français. Je n’ai jamais cherché à justifier le bon choix des Italiens, des Britanniques, des Néerlandais, des Belges, des Finlandais, des Danois, en faveur du F35 ! J’ai seulement voulu vous faire comprendre que le monde entier se moque de vous et rigole beaucoup plus des français que vous de moi. 🙃🙃🙃

Oscar | 12/12/2021 11:11

@ Hannosset Étienne -- 🥱 Moui, je connais ce genre de théorie : selon le pauvre bougre auquel j'ai affaire, soit « le monde entier déteste la France », soit « le monde entier se moque, rigole, de la France »... Et pourtant, miracle : obstinément, année après année, la France est le pays le plus visité au monde (et non, ce n'est pas seulement pour ses paysages naturels)... C'est fou ce que le monde peut compter de masochistes... 😏 En ce qui vous concerne, j'espère au moins que vous êtes cohérent et ne venez jamais nous souiller de votre présence, vous contentant de vous ridiculiser à distance sur ce site. Allez, je me sens d'humeur charitable aujourd'hui (si, si), alors je vais vous donner un autre conseil : par souci de dignité, vous ne devriez pas rendre aussi flagrant le complexe d'infériorité qui vous ronge. On sait que le fameux « seum » est un phénomène qui dépasse largement le cadre du seul football. 😏

patrico | 09/12/2021 14:48

Le secretaire de L USAF insiste sur les programmes NGAD et Skyborg ! Soit News figthers 6 eme génération et Surtout il faut le Souligner en gras un UCAVs HAPS ! A l Image de la Rolls des Drones IA/effecteur/MultiMi en devenir sous peu le Loyal Wingman ! Boeing/RAAF !

Hannosset Étienne | 09/12/2021 20:56

Qui est ce haut gradé militaire Kendall ? S’agit il du général Kendall ou de l’avocat Kendall ? Dites moi, svp.

Petrau | 09/12/2021 15:49

Votre information est tout à fait pertinente. A titre d'exemple, les allemands avaient acheté 800 F104 dont environ 300 se sont écrasés. La presse allemande ne cessait de dénoncer le scandale et parlait effectivement du cercueil volant à chaque "accident".

Hannosset Étienne | 09/12/2021 17:09

@petrau Et finalement les entreprises européennes ? Cherchez pas, il n’y en en pas !

Hannosset Étienne | 09/12/2021 21:14

Désolé mais tu trouveras ma réponse plus bas. Ce n’est pas ma faute, c’est celle des Allemands. Tu comprends?

JLMa | 09/12/2021 16:38

Et oui les chasseurs de 4ème génération résistent malgré les pressions américaines en tout genre. Difficile de résister à un tel rouleau compresseur. Un simple exemple suffit, prenons l'achat suisse ... sont-ce vraiment les critères techniques et technologiques qui ont prévalu ? L'avion correspond il aux besoins helvètes ???? A moins que la pression US sur les "secrets bancaires" de la Suisse soumis au droit exportable des US...., des révélations gênantes.... paradis fiscal, financements ???? Le F35 n'est pas aussi abouti qu'on nous l'assene chaque jour, sa supériorité n'est pas à la hauteur des dires ... mais il est une réalité économique qui à asséché les finances des diverses armées de l'air qui l'ont choisi, réduit les industries des divers pays au rôle de simples sous-traitants, dévoré leur R&D, les US ne peuvent souffrir avoir de la concurrence et veulent réduire à néant toute velléité du genre, réduire à néant les industries de défense occidentales au profit de la seule industrie américaine, et il faut tuer l'industrie de défense française quasiment la seule dans le monde occidentale en capacité de développer de bout en bout des systèmes de défense quelques soient les armées, terre, air, mer, spatial. Le cas du Rafale ? Il faut tuer le Rafale. Voilà la réalité américaine. Alors cet avion, conçu des sa naissance pour évoluer techniquement au fur et à mesure de sa vive (contrairement au matériel américain ou il faut de nouveaux avions excepte le F16, n'a rien à envier au F35 sauf la full furtivite. Mais il n'a pas été développé dans ce sens (la furtivite étant vue autrement), et dans bien des domaines il surclasse le F35 .... les récentes confrontations entre les deux avions lors d'exercices de defense communs l'ont démontre. Les défis relevés par le standard F4 va faire passer le Rafale de la génération 4-5 à la génération 5 voire 5+. Nous ne sommes pas les Etats-Unis, mais le pays dispose d'une capacité technique et technologique hors du commun, le Rafale de Dassault en est l'exemple même, nos frégates idem, parlons de nos SNA ??? qui eux aussi rivalisent avec la capacité americaine. A nos politiques d'en être le soutien, soutien à notre industrie de Défense, soutien à notre R&D, et en montrer la volonté. Certes la commande des EAU de 80 Rafales montre le chemin pour l'internationnal .... mais faut il en interne France qu'il en soit de même. Allions les deux volontés export et France.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 17:24

@JLMa Il n’y a aucune raison de vous tracasser pour la famille Dassault, bon sang ! Un: Cette famille est milliardaire ! Deux: le Rafale se vendra encore pendant 30 ans parce qu’il deviendra LE meilleur avion de sa génération. Trois: les Falcon sont des avions remarquable ! Quatre: pour le SCAF, Eric Trappier a un plan B !

Petrau | 09/12/2021 17:24

Si vous me permettez deux remarques à propos de la furtivite : en son temps, le F117 était présenté par nos amis américains comme le graal de la furtivite. Lorsque l'US Air Force l'a engagé en Yougoslavie, les serbes en ont abattus deux en quelques jours. Et il a été rapidement retiré du service. L'autre remarque est que les Russes, les Chinois et sans les américains disposent déjà de radars permettant de détecter les avions dits furtifs et qu'à l'horizon de la mise en service des avions dits de 6ème génération, la furtivite ne sera d'aucun usage dans les conflits de haute intensité.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 17:42

En relisant votre long commentaire, néanmoins intéressant, je constate que vous n’êtes pas loin de penser exactement comme les militaires allemands qui craignent que le SCAF ne soit qu’un Rafale f5 ( ou 6 ou 7) avec une "carosserie" de F35 comme le fait craindre la maquette du SCAF dévoiĺée au salon du Bourget. Bref, un avion de 5ème génération et PAS de 6ème ! Pour le Tempest, c’est la même chose ... La solution existe mais là France est elle disposée à l’accepter ? Apparemment non.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 18:04

@Petrau. Il ne faut pas confondre furtivité et invisibilité. Les lois de la physique sont immuables. Un corps solide sera toujours vu par un radar ! Toujours ! Le but de la furtivité est de compliquer l’interpretation de ce que le radar renseigne: un F16, un Rafale ou 10 F35 ? Un F22 ou un oiseau ? Encore faut il que le radar du chasseur soit suffisamment performant pour voir quelque chose. Jusqu'au standard F3R, c’était le gros problème du Rafale par rapport au dernier standard du F16 par exemple qui, lui, avait un radar plus performant. Mais la 6ème génération ce n’est pas uniquement la furtivité, c’est beaucoup plus .

Math | 15/12/2021 00:29

Dur dur de défendre le F35 😄 Avec vos contributions un peu pathétiques, on a le gars qui ne veut pas perdre un débat, même si au fond de lui il sait qu’il ne fait qu’aboyer. De 2 choses l’une: soit vous avez reçu de l’agent de Lockeed pour le faire et vous le faites mal, car votre « style » n’a qu’un seul but: vaincre, en publiant plus qu’autrui, soit vous le faites gratuitement et là, comment dire: vous n’arrivez à rien. On croirait un débatteur du Parti Communiste qui pense se vendre avec l’argument « ils n’en placeront pas une ». Le F35 ne vaut pas grand chose. Il existe et est vendu comme d’autres armes US avant lui. Sa valeur existera seulement s’il parvient à résoudre les pb qui le pénalise et qu’il parvient à réduire ses coûts. On peut prendre les paris. Je mise sur un débit de retrait dans les 10 ans à venir. Oups, mauvais paris. Les préséries du F35 sont déjà en phase de retrait. Désolé, il va falloir que j’en trouve un autre. Qui va les retirer le premier? Je mise sur la Navy.

Joël | 09/12/2021 19:25

"Lockheed Martin, confirmant que ses 871 défauts encore répertoriés en début d'année 2021 sont loin d'être réglés"... Peut-être une explication sur le coup de frein du congrès. Non?

Etienne Hannosset | 09/12/2021 21:06

Votre remarque est tout à fait pertinente. En Allemagne, les brevetés "vol à voile" passaient directement au F104G. En Belgique, par exemple, il fallait 1.000 heures de vol sur F84. Les allemands sont imbéciles de ne pas acheter des Rafales et il l’étaient déjà dans les années 60/70.

Hannosset Étienne | 09/12/2021 21:09

Désolé mais mon commentaire était destiny à mon friend Petrau...

Gallet | 11/12/2021 19:06

Les affirmations et la fiabilité de gens qui ont dépensé plus de 2 mille milliards de dollars pour perdre en afghanistan ?? Et qui, globalement, n'ont connu qu'une succession de défaites depuis le vietnâm ?? .... Ils peuvent jurer sur tout ce qu'ils veulent !! devant le congrès, le pape, où qui bon leur semble !! Le fait est que "l'armée la plus puissante du monde" n'a gagné que la deuxième guerre mondiale et seulement parce que ses usines étaient hors de portée de l'ennemi et avec l'aide des russes qui ont fait le plus dur ... Et çà ... C'est historique ...

Hannosset Étienne | 11/12/2021 22:35

Alesia, Waterloo, Verdun, 1940, Dien Dien Phu, Algérie, etc. Ça aussi c’est l’histoire ...

Petrau | 11/12/2021 23:34

Votre réponse, pleine de bon sens, est incontestable.

Benji | 11/12/2021 23:08

Ce que je retiens, c’est que le risque de dérive budgétaire est vraiment très important. La motorisation doit être mise à jour pour le Block 4, et ODIN semble enfin pouvoir remplacer de manière efficiente ALIS. La mise en place de standard BLOCK 4 me semble vraiment très onéreuse, j’ai cru comprendre que ce standard allait enfin permettre d’exploiter une grande partie du potentiel du F35. La supériorité dans l’intégration des données tactiques, connectée, de ce que je peux comprendre, est la principale avancée de cet avion. Capacité tactique surmultipliée par la discrétion en détection frontale. Les pilotes doivent être effectivement très satisfait, de l’intégration des données tactiques. Mais personne ne m’enlèvera de la tête que les américains auraient pu faire mieux, avec une cellule sans la considération du décollement vertical. Mieux et moins cher. Mon impression est que cet avion va dépasser les 2000 milliards de dollars pour l’intégralité de son temps d’utilisation R&D et entretien compris. Pourquoi je pense que cela va augmenter essentiellement parce que le théatre pacifique va beaucoup plus solliciter le F35, qui n’est pas connu pour avoir le coût de vol et de maintenance les moins cher. Bref, moi personnellement je trouve que c’est un bel avion, qui coûte trop cher à entretenir et à mettre au niveau. Le F35 au standard BLOCK4 sera hautement efficace, et j’ai de la peine à croire que ce bel avion ne coûtera pas plus que ce qui est programmé, il suffit d’une utilisation de vol intense, conflit de moyenne intensité, sur Taiwan avec utilisation de la puissance américaine au maximum pour dissuasion et interdiction aérienne pour que le coût d’utilisation par heures de vol explosent, en accélérant grandement le vieillissement de l’avion, notamment. Les américains peuvent se le permettre je suppose.

Petrau | 12/12/2021 09:07

Votre commentaire est très intéressant. Je ne pense pas que la qualité du F35 soit en cause, lorsqu'il sera (enfin) au point après des dépenses démesurées. Ce qui est regrettable, c'est que de nombreux pays européens achètent cet appareil pour l'unique raison qu'il doit leur ouvrir la porte du parapluie sécuritaire américain. Ceci est plus qu'une erreur, c'est une faute. La sécurité ne se délégue pas. Et, malheureusement, l'histoire récente illustre parfaitement mon propos.

Stref | 12/12/2021 11:18

Boouhhh! Je ne rentrerai pas dans la querelle de gamins de Mrs. Hanosset et Tyterman, mais souhaiterais revenir aux fondamentaux: 1- De Gaule a voulu une indépendance de nos armées et armes et c’est une bonne chose. Continuons avec ou sans pays Européens et amis mais continuons. 2- l’Inde a acquit des Rafales ( au grand dam des Brits et Américains et malgré les projets bidons Aukus et Quad…) car ils souhaitent depuis longtemps être non alignés. C’est aussi une bonne chose et la France devrait s’y conformer aussi. 3 - les US forcent aujourd’hui tous les pays frontaliers avec la Russie et la Chine a s’armer exclusivement Américain! Pour des soit-disant raisons de compatibilité électroniques et des systèmes. Avec la menace que: « Désolé mais dans le cas contraire on ne pourra rien faire pour vous ni avec vous! » Et ça marche comme avec la Finlande! On verra pour l’Allemagne avec son nouveau chancelier…? 4 - Biden est un Zombie! Il n’était qu’à peine au courant du contrat de sous marins Australiens et est manipulé par un état major «faucon » qui risque gros à se frotter à la Russie et dans une moindre mesure à la Chine. En effet les nouvelles armes Russes surpassent celles des Américains ! 5 - L’Europe de La Défense et l’Europe même est encore en travaux . Mais Mr. Macron a tort de rêver à une défense commune! Encore, si on renforce nos coopérations avec des pays Européens c’est bien mais protégeons seuls nos fesses d’abord! Pour conclure, je dirais que les choix des armes des uns et des autres n’est pas uniquement décidé par la technologie et les performances mais aussi par les fantasmes politico-militaires des états-majors et des politiques! Je ris encore quand la France a détecté ( par hasard) le survol de notre pays par une patrouille d’avions » soit-disant » furtifs… il y a … 20 ans si je ne trompe?? Et ce grâce à un bon vieux réseau d’antennes HFCL de TV!! La diplomatie US a été très vexée et très discrète à ce sujet ! Alors Oui la furtivite est une bonne question et Dassault a eu raison. Alors continuons seuls le cas échéant notre indépendance et rejoignons la politique de non alignement du Général De Gaule afin que notre dissuasion reste efficace et un sujet d’incertitudes pour les 3 x blocs en présence vis à vis de notre petite puissance. Mais puissance indépendante quand même.

Petrau | 12/12/2021 11:33

Je partage votre point de vue plein de bon sens. La sécurité d'un pays ne se délégue pas. Ceux qui le font commettent une faute gravissime et n'ont tiré aucune leçon de l'Histoire.

torpedolos | 12/12/2021 20:43

Je suis loin d'être un expert mais dans le choix d'un appareil n'y a t'il pas avant tout l'adéquation entre les caractéristiques de l'appareil et ce qu'on veut lui faire faire ? C'est plus ça qui me choque dans le choix des f35 par la Suisse. Même en admettant que le f35 soit un bon appareil, est il le plus adapté pour ce que la Suisse veut en faire ?

Petrau | 12/12/2021 23:21

Le choix suisse est d'évidence un choix politique. L'appareil choisi est de peu d'importance. Il est d'ailleurs loin d'être acquis puisqu,'il est bien possible qu' un référendum ait lieu l'an prochain qui serait susceptible de tout remettre en cause.

Oscar | 13/12/2021 09:20

Vous avez tout à fait raison. La Suisse, pays neutre par excellence, donc n'ayant aucune vocation à des opérations extérieures, a besoin avant tout d'un appareil destiné à effectuer de l'interception et de la police du ciel, et secondairement de la frappe au sol pour protéger son territoire. Donc le F-35, même s'il fonctionnait correctement et présentait un coût d'exploitation raisonnable, ce qui est loin d'être le cas, ne serait de toute façon pas adapté puisqu'il est surtout destiné à effectuer de la pénétration en zone fortement contestée, donc, en clair, en territoire ennemi. Ce n'est pas pour rien que le choix du F-35 par la Suisse a été annoncé juste après la visite rapide du POTUS...

Petrau | 13/12/2021 11:21

Je partage l'avis d'Oscar. Sachant que la Suisse est entourée par des pays de L'UE (à laquelle elle est fortement intégrée sans toutefois y participer), le seul besoin des suisses est la police du ciel (je ne crois même pas au besoin d'un intercepteur). Pour faire un peu d'humour, un Spitfire pourrait faire l'affaire, Mais comme il n'est plus produit en série, va pour le F35 choisi très objectivement après une visite du Président US en Suisse. Attention toutefois, ce site est surveillé de près par des intégristes du F35 qui ne voient même pas que les critiques les plus virulentes du F35 viennent du Pentagone et du sénat US Laissons les dire, il est essentiel en toute chose de garder son libre arbitre et de penser par soi même.

Bastien B | 13/12/2021 14:10

Bonjour à Tous Sympathique Séance d'étripage. Bon pour les néophytes je vous renvoie aux pages wikipedia, pas toujours rigoureusement exactyes, mais dans l'ensemble assez bonnes https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_Martin_F-35_Lightning_II https://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Rafale Pour ce qui est du sujet, passons sur les arguments déjà développés (qualité de l'aéronef VS souveraineté industrielle). La question pour/contre le F35 est bien plus large que la seule performance de l'aéronef: en fait elle représente une adhésion plus ou moins contrainte à un système d'arme intégré dont ls forces armées propriétaires n'ont pas la maîtrise, quelles que soient les soit disant garanties données par LM, et qui qui plus est impose à tout allié l'achat du même aéronef pour permettre une interopérabilité. Et un problème supplémentaire de ce système d'arme, qui plus est, est qu'il peut être éteint à distance par son propriétaire, entendez par l'état fédéral US. Alors certes peut être que certains pilotes européens le plébiscitent, mais il faut rappeler que la plupart des armées des pilotes en question (à l'exception notable des suisses, mais l'avenir dira ce que donne le vote du parlement) sont conçues comme des supplétives/compléments de l'armée américaine et ne conçoivent aucune action hors du patronage de l'oncle SAM. De fait, vouloir un tel système d'arme c'est considérer que la France "n'est plus en capacité de/ n'a plus intérêt à/doit se sevrer de l'obsession de" monter des opérations seules ou du moins en avoir la maîtrise (imaginez les USA qui lorgnant sur l'uranium des mines de l'ex. AREVA au Niger, à l'issue de pressions non fructueuses éteindrait les systèmes de conduite de mission de nos chasseurs soit disant parce que Barkhane n'est pas une mission approuvée par l'OTAN). Il y a également le volet aérien de la dissuasion nucléaire qui en prendrait un sacré coup (mettre un vecteur nucléaire sur un système d'arme dont la conduite de mission est à l'étranger...) Un tel asservissement a ses partisans (ceux qui pensent qu'un abandon de "vieilles lunes" et une rentrée dans le rang normaliserait nos relations avec nos voisins, et libèrerait des énergies pour autre choses -affaires ou social selon les penchants politiques des partisans en question ). A titre personnel, une telle approche me parait aussi contraignante qu'inquiétante. Au Final, dans le choix d'un tel avion - il y a certes le feeling des pilotes et les perfos pures, et l'engin ne fait pas l'unanimité dans tous les cas d'emploi - il y a l'aspect industriel: Peut-on Concevoir & produire soi même un tel aéronef? A priori OUI - l'aspect budgétaire: Peut-on Financer un tel développement? A ce stade rien n'est moins sûr, mais cela se disait déjà pour le Rafale. Or le programme a fini par accoucher - L'option coopération: Encore faut il se mettre d'accord sur la définition. Et quand la BundesLuftwaffe annonce déjà qu'elle n'a rien à secouer d'un appareil multi rôle (trop cher) on a un problème - Est-on prêt à assumer les conséquences d'un achat à l'extérieur

Petrau | 13/12/2021 15:53

Merci pour votre intéressant message. Il semble clair que le plan B auquel songe Dassault est un appareil Dassault-Safran-Thales (cf. l'interview d'E. Trappier sur BFM). Plan qui pourrait être élargi à une coopération type Neuron qui a prouvé son efficacité et sa maîtrise des coûts. Ne pas oublier surtout la forte dérive des coûts de l'Eurofighter.

Petrau | 13/12/2021 17:02

En complément à mon premier message, je vous propose ce qui suit Un appareil (initialement) franco-français aurait l'avantage de ne pas multiplier les spécifications, donc de contribuer à la maîtrise des coûts (cf. les contre-exemples de l'A400M et du NH90). De plus, je crois qu'il faut remettre sur la table le sujet du porte-avions. La France n'a pas les moyens de posséder 2 porte-avions, ce qui fait que, compte tenu des périodes d'entretien et de carénage, la disponibilité opérationnelle d'un unique bâtiment se réduit à la moitié du temps. S'ajoute à cela l'extrême vulnérabilité de ce type de bâtiment aux armes hypersoniques proches de la mise en service et quasiment impossible à intercepter. Le renoncement au porte-avions permettrait de ne pas développer une version spécifique du nouvel avion de combat et, en conséquence, d'en réduire le coût de développement. Après, tout n'est qu'une question de volonté politique. Dans tous les cas, l'asservissement aveugle à une autre nation ne peut pas être une option.

Bastien.B | 13/12/2021 18:39

La question d'un second PAN est posable en effet MAIS l'abandon pure et simple du PA au titre du fait qu'un seul n'est disponible que "six mois sur 12" aurait des effets en cascade assez significatifs: positifs pour certains, délétère s de mon point de vue - Les BPCs suffisent pour un tout petit GAN (secours, opération d'évacuation ou de "police", projection de forces commando), bien sûr mais ne sont absolument pas suffisants dans le cadre d'une projection de force massive (>1000 Bonshommes), ne serait que parce qu'ils ne sont adaptés ni a la projection d'avions classiques, ni à celle d'une nuée hybride (avion plus drones type neuron ou taranis), et encore moins des appareils de surveillance (hawkeyes) - La France est contestée dans ses secteurs d'interventions historiques, rendant plus difficile la projection des bases déportées Bref acter la suppression du porte avion revient tout simplement à rendre extrêmement complexe la projection d'une force importante, c'est à dire que cela revient à recentrer la vocation de nos armées principalement, voir exclusivement sur la défense du territoire métropolitain. Alors oui là encore cette approche à des partisans, pour de relativement bonnes (vie au dessus de ses moyens) à très mauvaises ("cadrier les quartiers" etc ...), mais vu le contexte de tension mondiale, j'y suis plutôt défavorable L'obsolescence d'un PAN: Oui un PAN c'est Fragile: Un simple Obus flèche tiré depuis un navire civil "modifié" (cf les navires pirates du 3e reich) peut le mettre au tas, alors forcément un vecteur hypersonique... Mais à savoir que des programmes d'intercepteurs sont en développement pour la longue portée et pour ce qui est des courtes portées, c'est tout l'intérêt d'une escorte aérienne (à l'aide de la reconnaissance satellite): un site de tir fonctionne moins bien après avoir pris quelques GBUs sur la tronche Quand à la dispo d'un second PA ou PAN, là encore peut être qu'il serait temps que certains de nos alliés prennent leurs responsabilités et s'équipent: On ne peut plus compter sur les anglais autant qu'avant et la volonté farouche de la kriegsmarine à ne servir à rien est littéralement désarment. Peut être le soutient viendra-t-il de l'italie? Ils sont un constructeur très doué, après tout

Math | 15/12/2021 01:21

Une des questions qui n’est pas vraiment abordée par Macron & Co: Parvient-in à fédérer l’Allemagne derrière nous sur un programme d’armement? Il semble que ce quinquennat ait permis d’y répondre: non. Qui peut-on federere Le Scaf ( un projet de chasseur lourd) présente deux intérêts, la dissuasion par la gesticulation et la frappe à longue distance. Il ne nous donnera pas le nombre d’aéronefs requis pour la DA et pour le soutien de combat rapproché. C’est un paris pour le PA et la dissuasion, en sacrifiant la protection de l’espace aérien et le soutien tactique. La Défense aérienne semble être faite de nombreux d’avions avec beaucoup de missiles qui sont « consommables ». Nous n’entraînons pas les Allemands. Un petit intercepteur multirole nous permettrait probablement de faire bien plus pour la défense européenne que le Scaf qui semble à ce jour faire peur aux allemands et aux espagnols. Alors qu’en entraînant des pays plus petits avec lesquels ont ferait un projet plus simple on marquerait des points. La différence entre un drone qui frappe à longue distance et un missile à longue portée tiens dans la capacité à le réutiliser. On voit avec Space X que la différence conceptuelle entre les fusées réutilisables et les drones pour la frappe à longue distance s’estompe. Quand un avions ne peut plus s’approcher d’une cible à moins de 500 km et que son missile se coltine toute la fin du parcours, pourquoi vouloir absolument un avion dans la boucle? Pour la capacité de réutilisation? Pour le coût? Pourtant, Ariane 4 a mis la pâté aux navettes. Demain, si on fait un missile qui peut revenir sans être perdu, il se passera quoi pour l’aviation embarquée ou pour la dissuasion nucléaire? En conception, n’est-ce pas avant tout un pb de coût de possession et d’utilisation? Le PA sert à quoi? À l’action vers la terre ou à la destruction d’une flotte ennemie? La réponse est la destruction de la flotte. Le CDG n’a que 40 avions au max. Sa frappe sur l’ennemi est faite avec des missiles, des bombes larguées, des torpilles? On peut écarter les bombes larguées tant que le flotte adverse n’a pas épuisée ses missiles sol-air. Reste les missiles et les torpilles. La plus value d’un engin piloté est celle d’un porte missile. Un avion de combat à réaction est-il le meilleur porte missile? Pour la gesticulation nucléaire, un Rafale équipé d’un missile nucléaire fait le travail, bien visible. Un A400 ou un A200 doté d’un ASMP avec 500 km en plus ferait probablement le même travail. Peut-être même pour moins cher. Le vecteur exposé sera le missile bien plus que le porteur. Un Rafale nucléaire aura probablement du mal à progresser dans une zone défendue. Sa plus value par rapport aux défenses existantes est qu’il est plus difficile à attraper avec les missiles air-air à longue portée actuels. Ce n’est pas non plus fou fou. Sur un A400, il est plus simple de monter un laser pour s’attaquer aux missiles air-air que sur un Rafale. Il peut transporter un ASMP. Ne pourrait-il pas faire le reste du job? Tirer? Ainsi équipé, il aurait des chances substantielles de remplir aussi bien la mission de démonstration de force

Petrau | 14/12/2021 12:46

@Bastien.B. Vos analyses sont très intéressantes. Je n'en partage pour autant pas toutes les conclusions. La défense des territoires ultra-marins de la France ne peut dépendre d'un unique porte-avions. Du fait de sa disponibilité à mi temps d'une part. Et aussi à cause de son temps d'arrivée sur site. Sachant que le problème se pose de son emploi comme outil de défense de la Nouvelle Calédonie et de la Polynésie, la "route" passe soit par le canal de Suez (où il est très vulnérable et où sa protection est actuellement assurée par les Égyptiens, mais le pouvoir local et par conséquent sa politique peuvent changer à tout moment), soit par le Cap, mais la route est très longue. Une alternative serait de positionner dans ces territoires des forces crédibles et suffisamment dissuasives (frégates de premier rang, sous-marins et un (demi ?) escadron de Rafale). Les infrastructures existent pour partie (port en eaux profondes en Nouvelle Calédonie, aérodromes,...). Mais ne rêvons pas, la Nouvelle Calédonie qui possède la moitié des réserves mondiales de nickel vend la moitié de sa production à la Chine. La Chine est par ailleurs très fortement influente au Nord de la Nouvelle Calédonie, en Papouasie Nouvelle Guinée, au Vanuatu et aux Îles Fidji. L'autre proximité de la Nouvelle Calédonie est l'Australie à l'ouest et la Nouvelle Zélande au sud, autant dire un voisinage américain. Il sera difficile pour la France de se maintenir sur place sauf à se rapprocher des américains, mais on peut en imaginer le prix et pour quel bénéfice ? Le cas de la Polynésie est un peu différent. Son intérêt économique réside dans les nodules polymetalliques de sa zone économique exclusive. Mais personne ne sait actuellement exploiter ces ressources à un coût acceptable. Attention toutefois, des "bateaux de pêche" chinois s'approchent de plus en plus souvent de l'atoll de Hao qui dispose d'une piste d'aviation de plus de 3000 mètres. Pour en revenir aux porte-avions. La Grande Bretagne reste un allié, même si elle est inféodée aux USA. Mais ses 2 porte-avions, aussi volumineux soient-ils, ont des capacités restreintes du fait qu'ils ne peuvent embarquer d'avions de guet aérien d'une part, et que par ailleurs les F35B qu'ils embarquent ont une capacité réduite du fait de leur conception qui nécessite des ravitaillement en vol qui ne peuvent pas être réalisés par des F35B qui ne sont équipés pour la fonction nounou comme c'est le cas du Rafale. En fait, les porte-avions anglais n'ont d'efficacité que comme supplétifs d'une escadre américaine qui peut les faire bénéficier du guet aérien et du ravitaillement en vol. Reste l'Italie qui a, je partage votre point de vue, toutes les capacités techniques requises, mais qui elle aussi navigue dans le sillage des américains et ne dispose pas des ressources financières pour aller au delà. Pour conclure, je pense que l'avenir de la marine nationale est dans un accroissement très significatif du nombre de frégates de premier rang et de SNA. Un SNLE supplémentaire serait sans doute également bien utile pour maintenir à la mer deux de ces bâtiments en période de crise.

Olivier | 15/12/2021 00:02

Le F-35 ne peut pas dépasser mach 1.4 plus de 40 secondes à cause de restriction d'usage. Il est très loin d'être le meilleur avion d'un point de vue technique. Sa furtivité passive et donc immuable sera rapidement obsolète comme ce fut le cas de celle du F-117, au contraire du Rafale dont la furtivité active s'améliore régulièrement et très fortement avec ke standard F5 en développement

Petrau | 19/12/2021 12:23

Tout a été dit sur le F35. J'en ai acheté une maquette pour faire plaisir à mon fils. Il est très content. Si vous me permettez une remarque sur le Rafale, c'est le standard F4 qui est en cours de développement. Le standard F5 est au stade de la définition Bien cordialement.

Petrau | 19/12/2021 12:54

En complément à mon commentaire précédent. Comme les intégristes du F35 sont prêt à tout dans leur dialectique publicitaire, ils pourraient aller jusqu'à nier l'existence de maquette du F35 (discretion, pardon furtivite oblige). Je précise donc que ma maquette est de marque REPLICART-WOOD. Elle est en bois précieux et de couleur rouge du plus bel effet. On la trouve en vente au prix de 227, 40 € sur le site Aero-Passion.

Petrau | 15/12/2021 13:32

@Math. Je partage avec vous l'idée qu'il ne faut rien s'interdire, en particulier d'imaginer et de mettre en œuvre des solutions innovantes pour répondre aux menaces d'aujourd'hui et surtout de demain.

Dany40 | 26/12/2021 10:30

Le paragraphe concernant le F-35 de cet article est tout bonnement ... effarant !! Je ne sais pas comment il est possible d'écrire de telles contre vérités sur un site comme celui-ci. L'avenir du F-35 en suspens ? sérieusement ? vous parlez de l'avion qui se vend comme des petits pains à travers le monde ? (le Japon vient d'annoncer une augmentation de sa commande d'ailleurs). Compenser la "catastrophe" F-35 par le programme NGAD ? intéressant sauf que le NGAD ne remplace absolument pas le F-35, il va remplacer les F-22 et F-15 (comme confirmé par l'état major de l'USAF encore récemment). J'aimerais un lien vers l'interview COMPLETE où un responsable militaire US parle de "trajectoire mauvaise et baisse de commande" ... car les interview connues à ce jour comportent toutes la même info : Le F-35 est confirmé comme étant la future colonne vertébrale de l'USAF. Et enfin concernant le "n'a pas acquis la confiance des troupe", j'aimerais aussi un lien vers ces écrits car je ne l'ai lu nulle part. Par contre nous avons plusieurs interview et blogs de pilotes de F-35 expliquant pourquoi ils sont très contents de cet avion. Bref, autant je peux comprendre que les commentaires puissent être remplis de contre vérités et de déformations idéologiques des faits, autant je suis passablement choqué qu'un site référence comme Air et Cosmos puisse laisser passer une diatribe autant déconnecté de toute réalité et largement empreinte d'idéologie pure. Réveillez vous, le F-35 est déjà performant en terme opérationnel malgré son manque actuel de maturité, il a été déployé sur zone d'opérations à plusieurs reprises (Mer de Chine, Moyen Orient) et les exercices inter-armée ou inter-arme des 4 dernières années ont systématiquement permis au F-35 de démontrer en situation réelle tout ce qu'il peur apporter à une "Blue force". Pour rappel le dernier exercice était en France (Atlantic Trident), et après les exercices collaboratifs entre F-35 et Rafale sur la base de Mont de Marsan vous ne trouviez visiblement pas grand monde ayant envie de rire de l'avion US. Le F-35 n'est PAS une bonne nouvelle pour notre industrie de défense, c'est clairement une arme stratégique de mise sous tutelle de ses alliés par les USA, mais nier ses capacités et son avance bien réelle sur plusieurs points ne fera pas disparaitre la menace

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription