3
Défense
Admiral Gorshkov : vers une deuxième ligne de production pour la Marine russe ?
Admiral Gorshkov : vers une deuxième ligne de production pour la Marine russe ?

| Benjamin Gravisse 366 mots

Admiral Gorshkov : vers une deuxième ligne de production pour la Marine russe ?

L'incendie d'une corvette de la classe Gremyashchiy s'ajoute aux retards déja connu par le projet, au point de relancer l'idée d'un deuxième chantier en Russie.

Incendie sur la corvette Provornyy 

L’incendie de la corvette Provornyy (Classe 20385 Gremyashchiy) au sein du chantier naval Severnaya Verf (Saint-Pétersbourg) le 17 décembre 2021 a semble-t-il eu un impact direct sur les frégates de la classe Admiral Gorshkov (Izd.22350) en cours de construction pour la Marine Russe. Cette série de dix frégates (huit sont en service ou sur cales et deux sont en commande) d’un déplacement en charge de 5.400 tonnes disposent comme armement principal de seize cellules verticales avec un passage à trente-deux à partir du cinquième bâtiment ; l’ensemble pouvant embarquer les missiles Oniks, Kalibr et à terme Tsirkon.

incendie Provornyy .jpg
Incendie de la corvette Provornyy © TASS
incendie Provornyy .jpg

Des débuts laborieux

Depuis la mise sur cale de l’unité tête de série 2006 chez Severnaya Verf (appartenant au holding OSK), les travaux ont été des plus laborieux à la fois par manque de moyens financiers (dans un premier temps) ainsi que pour des raisons techniques depuis 2014 (dans un deuxième temps) avec la perte des turbines à gaz ukrainiennes de chez Zorya Mashproekt devant équiper cette série et la nécessité de développer des équipements de substitution en Russie. Bien que les écueils rencontrés aient été surmontés, les délais de production du chantier naval ne diminuent pas de manière significative alors que la Marine Russe qui a des besoins croissants en matière de navires hauturiers s’impatiente de plus en plus face aux délais et retards. 

La nécessité d’une deuxième ligne de production

L’incendie de la corvette Provornyy semble avoir été le « dernier clou dans le cercueil » puisque la Marine souhaite lancer une deuxième ligne de production de frégates Admiral Gorshkov au chantier naval de l’Amour (Komsomolsk-sur-l’Amour) avec comme but de construire six unités qui seraient destinées à la Flotte du Pacifique, un contrat en ce sens est attendu dans le courant de l’année 2022. Le chantier naval devra d’abord passer par une phase de travaux obligatoires pour adapter ses infrastructures à cette nouvelle production, néanmoins, l’ouverture d’une deuxième ligne de production avec (toujours hypothétiquement) la possibilité de construire à plus long terme les frégates modernisées 22350M (d’un déplacement minimum porté à 7000 tonnes et équipées de quarante-huit cellules verticales) ouvre la voie à une accélération nette du rythme de renouvellement de la flotte hauturière russe. 

Gorshkov Tsirkon.jpg
Test réussi du tir d'un missile Tsirkon depuis une frégate Admiral Gorshkov en 2019 © MinDef russe
Gorshkov Tsirkon.jpg

Répondre à () :

Patrico | 22/01/2022 23:32

On est toujours sur Air&Cosmos ? ?

Eltrovar | 25/01/2022 20:40

@Patrico : Cela ne me choque pas outre mesure, puisque les navires de guerres sont eux-mêmes des vecteurs de lancement de missiles, et accessoirement porte avions et/hélicoptères.

Moktar Bel Moktar | 24/01/2022 20:25

Faites, à la limite une page naval.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité